• Chambre de Ragon Elfyx

    Ragon vit dans une petite chambre fonctionnelle et souvent sombre. Une fenêtre avec des rideaux noirs opaques, ainsi que ces draps de son lit, situé au fond a droite. Il a une commode sur le mur d'en face et un coffre à côté où il y range toutes sortes d'arme. 

    Une table au milieu de la pièce avec deux chaises et le tour est joué. 

    De toute façon, il n'y passe que quelques heures dans une journée pour dormir et manger donc il n'y prête pas vraiment attention.

    Donjon Rouge >


  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Janvier à 10:40

    ^^

    Ragon vit dans une petite chambre fonctionnelle et souvent sombre. Une fenêtre avec des rideaux noirs opaques, ainsi que ces draps de son lit, situé au fond a droite. Il a une commode sur le mur d'en face et un coffre à côté où il y range toutes sortes d'arme. 

    Une table au milieu de la pièce avec deux chaises et le tour est joué. 

    De toute façon, il n'y passe que quelques heures dans une journée pour dormir et manger donc il n'y prête pas vraiment attention. 

    2
    Lundi 1er Janvier à 14:13

    (Merci !)

    3
    Lundi 1er Janvier à 14:29

    Ragon rentra et ouvrit les rideaux pour faire de la lumière au médecin, puis il se tourna vers lui. 

    En réalité, il était vraiment gêné, peut-être un peu trop pudique, mais c'était tellement rare qu'il se fasse consulter par un médecin qu'il ne savait pas comment agir. Il le regarda donc, attendant un quelconque ordre. 

    4
    Lundi 1er Janvier à 21:25

    Le médecin le suivait. Il était sur les pas de Ragon. Il aurait plus de boulots avec ce soldat que simplement bander quelques blessures comme cela était le cas avec la princesse. 

    "Asseyez-vous et montrez moi les endroits où vous avez été touché."

    5
    Lundi 1er Janvier à 21:59

    Le combattant s'assit sur son lit et retira son haut collant de sang séché puis se tourna pour qu'il observe son épaule. 

    Ses muscles plus que tendus informaient de sa grande douleur cachée. 

    «Et après si..  vous pouviez observer mes cotes. Elles sont douloureuses depuis un certain temps...» lui dit-il pas très fière mais autant se soigner maintenant. 

    6
    Lundi 1er Janvier à 22:07

    Le médecin avait du temps à perdre. 

    "Bien, bien."

    Il ausculta Ragon et désinfecta ses blessures.

    "Certaines mettront un bon moment avant de cicatriser. Elles ne sont pas graves mais un peu profondes. Elles nécessiteront des soins."

    Il s'occupa ensuite de ses côtes. 

    7
    Lundi 1er Janvier à 22:18

    Il hocha la tête au sujet des soins à lui apporter. Il pensait à lui passer de l'eau tous les soirs. Ça fera l'affaire. 

    Quand le médecin passa aux cotes, Ragon se retourna pour se laisser osculter de l'avant. Rien de l'extérieur... 

    8
    Lundi 1er Janvier à 22:24

    Le médecin lui toucha les côtes. 

    "Dites-moi quand cela vous fait mal."

    Il avait une petite idée de ce qui faisait souffrir le soldat.

    9
    Lundi 1er Janvier à 22:38

    Ragon le regardait faire avec beaucoup de gêne mais ne disait rien. Quand le médecin passait là où ça lui faisait mal, il serrait les dents et faisait un «la» assez cour. De sûr, ce n'était pas cassé car sinon, il penerait à respirer. 

    10
    Lundi 1er Janvier à 22:41

    Le médecin soupira.

    "Vous avez une côte fêlé. Malheureusement, je peux rien faire. Le temps s'en occupera."

    Il se releva et regarda son patient.

    "Avez-vous autre chose à me demander?"

    11
    Lundi 1er Janvier à 23:11

    Ragon faillit soupirer de soulagement : rien de casser et pas de dispense. 

    se releva donc pour saluer le médecin :

    «Non, merci bien.» 

    Le regardant partir, il ferma la porte derrière lui et se retourna. Il croisa sa silhouette dans son petit miroir et se regarda. Abîmé. Il se tourna pour voir sa blessure et grimaça. Elle n'était pas belle du tout mais ça allait. 

    Puis, il ferma ses rideaux et alla s'allonger sur ses couvertures pour remonter les batteries. Après, il ira reprendre son poste comme si rien ne s'était passé. 

     

    12
    Lundi 1er Janvier à 23:16

    Le médecin lui dit qu'il reviendrait dans quelques jours changer ses bandages et désinfecter ses plaies. Il était habitué à voir des plaies et des cicatrices alors le physique plein de cicatrices de Ragon ne l'avait pas étonné. C'était un soldat après tout. Et puis, il avait pu voir pire dans sa carrière. 

    13
    Mardi 2 Janvier à 14:49

    Quelques temps plus tard, Ragon se reveilla et se mit assis au bord de son lit en jetant un coup d'oeil par la fenêtre. Il se passa une main dans ses cheveux en bataille et alla se passer de l'eau sur le visage grâce au bac qu'une dame de ménage venait changer tous les jours. 

    Puis, il enfila un nouveau haut blanc à manche longue qu'il rentra dans son pantalon puis enfila une belle veste sans manche noire à capuche et multiples poches. Il reprit ses armes et sorti de sa chambre, déjà refait. 

    14
    Dimanche 22 Avril à 20:47

    Ragon avait posé Théodora dans son lit. La jeune femme était plongée dans les bras de Morphé mais elle tremblait et avait quelques sueurs sur le front. Sur la couverture qu'elle avait sur elle pendant le trajet, du sang s'était imbibée au niveau des côtes. 

    15
    Dimanche 22 Avril à 21:12

    Ragon était rentré dans sa chambre avec l'aide de la servante. Il s'approcha de son lit et se pencha pour déposer Théodora avec douceur. Pas de choque maintenant. 

    Le matelas épousa doucement les formes de la jeune femme. Il n'était pas très mous... Un petit peu dur mais on s'y faisait vite. 

    La voir dormir ne le rassurait pas forcément... Mais après tout, elle devait se remettre de son choque. S'est alors qu'il se demanda plusieurs fois s'il devait aller chercher le Mestre ou non. La laisser se reposer ou la soigner ? Même si la question pouvait paraître simple, elle ne l'était pas pour le garde qui lui dormait avant de se soigner. Mais pour cette tendre poupée coucher devant lui ? Il voulait qu'elle se remette de son choque, tranquillement, sans être gêné par mile et une personne. Même si ce n'était que deux : le Mestre et lui. 

    Le plus sage était de l'appeler quand même pour éviter toute infection. En effet, il avait remarqué à l'instant le draps imbibé de sang. Plus aucun doute, donc. 

    Assit sur le côté de son lit, au niveau des jambes de la blessée, il tourna la tête vers la servante qui le regardait en attendant la suite des événements. Quand leurs regards se croisèrent, elle comprit tout de suite. 

    - Je vais chercher le Mestre. 

    Et sur ce, elle s'en alla à pas de course. 

    Ragon reposa son attention sur Théodora, qui tramblait. Ce n'était pas de froid... Il le savait, mais qu'était-ce si ce n'est un cauchemar de ce qu'elle venait de vivre ? Où les nerfs apprenant à se détendre après cette agression ? Il posa alors sa main sur sa cheville pour montrer à son subconscient qu'il était toujours la. Elle n'était pas seule. 

    16
    Dimanche 22 Avril à 21:23

    Théodora se réveilla un peu avant l'arrivée du mestre. Elle avait un peu la tête qui tournait mais c'était une douleur dans ses cpôtes qui lui faisait du mal. Elle sentait qu'elle était allongée sur un matelas. Elle tenta de se relever, sans succès. Elle se demanda où elle se trouvait. Elle remarqua alors Ser Ragon, assis.. Il avait une main sur sa cheville? Alors, elle comprit qu'elle était dans la chambre de l'épée blanche.

    "(oui, oui, les épées possèdent des chambres.. XD)

    17
    Dimanche 22 Avril à 21:34

    (xD énorme. Après le repas avec une épée sur une chaise, l'épée à une chambre mdr j'en peux plus :D) 

    Ragon regardait par la fenêtre. Ses traits étaient grave et indechiffrable. Pas une once de rêverie venant de lui. S'était un homme trop terre à terre pour le faire, même dans les moments calmes comme ceux-là. 

    Il la sentit bouger, manquant de le faire sursauter, il retira rapidement sa main en la voyant réveillé. Plantant son regard sombre dans celui de Théodora, il ne dit rien. Ne laissa aucune émotion paraître. Mais sur le coup, après l'assaut intense qu'il avait eut, il avait l'impression ne pas en ressentir. Si ce n'est un soulagement. 

    18
    Dimanche 22 Avril à 21:44

    (Les épées ont des vies passionnantes.. ^^)

    Théodora croisa le regarda de l'homme grace auquel elle était encore en vie. Il était dénué de toute émotion. En temps normal, croiser un regard l'aurait rendu nerveuse et elle aurait détourné le sien mais là... C'était si étrange de voir des yeux dénués de toute émotion; C'était comme si le chevalier était là sans y être... Que son esprit était ailleurs. 

    Elle pouvait aligner des pensées cohérentes. Elle remarqua les mains encore pleine de sang de Ragon et vit que ses habits l'étaient aussi... C('était son sang à lui? Non... Il avait l'air de ne pas être blessé. Le sang de Tarly? Probablement... Elle palît. Pour avoir fait couler autant de sang à mains nues... Ragon devait avoir été incontrôlable et d'une violence sans limite. 

    19
    Dimanche 22 Avril à 21:49

    (tellement... Rolala qu'est ce qu'on est bête des fois ... Ah mais je ris quand même !) 

    (Je suis vraiment désolée, j'ai pas le temps de répondre, demain, 6h devrais avoir ma réponse. 

    Comme je sais que Plume jete toujours un coup d'œil, je vous souhaite bonne nuit, à demain la compagnie (ihih ca rime. Oh je suis contente) ) 

    20
    Dimanche 22 Avril à 21:49

    (Vi, bonne nuit à toi aussi ! ^^)

    21
    Dimanche 22 Avril à 21:59

    (Bonne nuit ^^)

    22
    Lundi 23 Avril à 06:41

    (bonjour ! Ah vous pouvez pas savoir comme je suis contente ! Je viens de me réveiller avec les oiseaux qui piaillait, la fraîcheur matinale avant que le soleil ne réchauffe l'atmosphère. Et deux veaux en face qui jouait. C'est ça la belle vie (oui, il m'en faut peu)

    Au fait, ça fait plusieurs RP que t'es la plus mais que tu réponds pas aux Jardins ? :-\ ) 

    Ragon l'avait regarder avant de suivre le regard de la jeune femme qui se posait sur ses mains. Il les détailla comme si s'était la première fois qu'il les voyait depuis l'agression. Après réflexion, s'était le cas... Il n'y avait preté aucune attention et maintenant qu'il le faisait, il se rendit compte qu'il était gêné pour les bouger. 

    -heu... 

    Il se donnait un peu de temps pour réfléchir à une explication. Il voyait bien que ça l'avait perturbe. Mais au final, il n'y en avait pas, d'explication. 

    Il se leva alors et se dirigea vers une bassine d'eau propre pour retirer le sang sécher. 

    Il pourrait tenter de prendre ça a la rigolade pour essayer de détendre Théodora à ce sujet... Mais il doutait que ça serve. Alors qu'il frottait vigoureusement ses mains, il informa tout bas. 

    - il n'est pas mort. 

    Le combattant ne s'attendait à aucune réponse particulière, mais il souhaitait probablement réduire l'apparence sanglante de ses mains. 

    Une fois qu'elles furent nettoyer, il constata que les deux articulations de ses fallanges saignaient. Au du moins étaient à vif. Pas étonnant, il avait frapper certains endroits osseux. S'est comme si on donnait des coups de poings à un tronc d'arbre, au bous d'un moment, les points ressortant de la main prenait plutôt cher. Mais ce n'était rien, il avait vu bien pire. 

    C'était étrange comme il se sentait gauche depuis qu'elle s'était réveillé. Maladroit. Sans paroles... Il n'avait pas l'habitude. 

    23
    Lundi 23 Avril à 06:53

    (Pfff... Et moi mon réveille m'a tonitrué dans les oreilles sa désagréable et stridente sonnerie. Ensuite je me suis rendu compte que j'avais oublié de photocopier les textes pour le BAC blanc qu'on est sensé avoir en double et que je passe aujoud'hui à l'oral, et puis pour couronner le tout j'ai une éval d'anglais cet après-midi (que j'ai beau avoir révisé je ne sens pas vraiment)...

    Ouuups... Bon bah... soit ce matin soit ce soir sarcastic)

    24
    Lundi 23 Avril à 07:08

    (waa ! T'as le bac blanc ?! Ça doit tellement être le stresse. Surtout dans la position où tu te trouve (je perds mes mots s'est insupportable) 

    T'en fais pas, le soir ça ira aussi, hein, pense à ton bac blanc :-|You can do IT ! (Voilà, ça s'est pour ton intéro d'anglais)

    Moi c'est demain : DS physique, vendredi, DS SES mais à part ça s'est tout.)

    25
    Lundi 23 Avril à 07:27

    (Bonne chance pour le bac blanc! Moi, je me suis réveillée, j'ai découvert que j'avais déchiré une lentille de contact alors que je les avais changé la semaine dernière (un mois de lentilles en l'air..) et j'ai un orgelet à l'oeil droit.^^")

    Théodora ne dit rien. Elle suivit Ragon du regard quand il partit se nettoyer les mains dans une bassine d'eau. Le garde, d'ordinaire, détendu, calme et sociable semblait avoir laissé place à quelqu'un d'autre. C'était de sa faute? Elle s'en voulait pour ce qui s'était produit... Elle avait impliqué Ragon sans le vouloir. 

    Ainsi, l'homme n'était pas mort. Théoodra ne savait pas si elle devait se réjouir ou non de cette nouvelle. Une partie d'elle aurait aimé que Ragon le tue... D'un autre côté, elle s'en aurait voulu que le garde provoque la mort à cause d'elle. Comment se sentait-on quand on ôtait une vie? Ce n'est pas un geste anodin... C'était un acte d'une violence inouïe..

    26
    Lundi 23 Avril à 07:43

    Ragon ne se sentait en rien impliqué dans une quelconque affaire. Ce n'était pas un simplet, mais il se rendait à l'évidence de tout. Gardait l'objet principal, qui était le sauvetage de Théodora. Son affaire était à elle, il l'avait juste tiré d'affaire pour cette fois. 

    Ragon n'avait jamais ôté la vie. Et il n'était pas prêt de le faire. Peut-être que certains hommes qu'il eût frappé et blessé ne se sont pas remis de leur coup mais s'était l'apres bataille, il ne les voyait plus et n'avait donc pas leur mort sur la conscience. Comme les brigands, attaque de la princesse en tout exemple. 

    (Pas le temps d'écrire plus à ++)

    27
    Lundi 23 Avril à 13:28

    Théodora le regarda se laver les mains, pensives. Elle se demanda si Ragon avait déjà tué. Dans son esprit , la réponse était oui.

    "Merci, Ser Ragon.." articula-t-elle. 

    Elle ne le lui avait pas encore dit... alors qu'il lui avait quand même sauvé la vie. 

    28
    Lundi 23 Avril à 15:20

    (elle lui a déjà demandé s'il avait deja tué quelqu'un lors de leur premier repas, il a dit que non, qu'il a toujours mit hors d'état de nuire sans ôter la vie. ) 

    Ragon la regarda, laissant une seconde s'écouler, puis il sourit. Un peu. Avant de relever les mains de sa bassine d'eau. 

    Il espérait de tout cœur qu'elle ne lui demande pas comment il en était venu la. Mais en même temps, il craignait qu'elle croive qu'il s'était rendu dans ce bordel de son plein gré. Non pas parce qu'il l'avait suivit. 

    Pour passer outre cette question, il se releva et la regarda, attendrit. 

    - As-tu la tête qui tourne ?

    29
    Lundi 23 Avril à 16:52

    (Ah oui, c'est vrai ^^)

    Théodora le regardait.

    "un peu..; Mais c'est surtout ma côte qui me fait mal."

    Elle se demanda ce qu'il faisait en ville.. et encore plus dans ce bordel... Y était-il allé de son plein gré? Elle ne poserait pas la question. 

     

    30
    Lundi 23 Avril à 17:31

    Ragon trouvait l'attente du Mestre un peu long. Il voulu la voir, pour remarquer l'étendu des dégâts. Il s'approcha alors d'elle en séchant rapidement ses mains sur son pantalon. 

    - Je peux voir ? Demanda t-il, restant respectueux d'une possible pudeur. 

    31
    Lundi 23 Avril à 20:38

    Théodora le regarda avec des yeux incrédules. Il devait s'y connaître un peu en blessures. Toutefois, Théodora savait bien qu'il n'était pas mestre. Théodora savait qu'elle devait être examiné mais.. tout de même... 

    "Euh... je... je dois enlever, au moins, le haut... de.. ma robe pour vous montrer ma côte.."

    Elle était rouge.. Théodora était d'une grande pudeur. Un mestre était un mestre, cela ne la dérangeait pas tellement.. Mais.. là, Ragon n'était pas un mestre. 

    32
    Lundi 23 Avril à 20:50

    Ragon crut eclater de rire. Si elle savait dans quel était il l'avait vu avant de mettre le draps. Heureusement, ce n'était pas quelqu'un calculateur ni autre qui profitait d'une occasion. Il s'était focaliser sur son visage et l'avait couverte au plus vite tout en fixant son visage. 

    Mais il est vrai qu'il avait oublié le détail de la robe. Même si elle était déchirée.. enfin, d'un autre côté, ça le soulageait énormément qu'elle refuse. Il avait espéré cette réponse juste après avoir poser la question. Quel idiot. Il se sentait continuellement si maladroit malgré son allure voulu décontracté. Ça se voyait sur son visage qu'il n'était pas bien. 

    - C'est vrai. J'ai oublié un instant que vous ne portez pas de pantalon ni t-shirt ou tunique. S'excusa t-il en se grattant l'arrière de la tête pour montrer à quel point il était gêné. 

    Il ne savait pas où se mettre, ne savait pas quoi faire. S'occuper d'elle lui aurait occuper les mains. S'était un hyperactif au plus haut point. Il était resté calme le temps qu'elle dormait, car il avait quelque chose à faire : rester près d'elle. Mais maintenant ? Immobile, au milieu de la pièce.... 

    33
    Lundi 23 Avril à 21:10

    Théodora se releva un peu pour s'asseoir mais elle grimaça de douleur. 

    "Peu.. de femmes portent de tels habits.

    Elle prit conscience qu'une partie de sa robe était déchirée et elle se demanda si Ragon n'en aurait pas trop vu dans le bordel. Elle se mit à rougir avant de se raisonner. Il l'avait aidé et devant son état, il lui paraissait peu probable qu'il ait fait attention à la peau dénudée par la robe. 

    Elle voyait bien que le garde n'était pas à l'aise et qu'il ne savait pas comment s'occuper. Elle s'en voulait de lui avoir gâcher son jour de repos. 

    -Ma présence vous dérange?"

    En plus, elle avait peur de lui tâcher ses draps avec sa blessure. 

    34
    Lundi 23 Avril à 21:25

    Ragon avait faillit sursauter quand elle bougea en lui disant d'éviter. Il ne fallait surtout pas qu'elle s'active au risque de faire passer le sang plus vite dans ses veines et donc de le laisser couler plus rapidement en dehors de la plaie. Invisible pour lui. 

    Il avait optiner de la tête pour sa première phrase. 

    Puis réagit très vite, peut être un peu trop. 

    - Non ! Non, du tout. Je m'inquiète encore, voilà tout. 

    Le garde n'avait pas menti, il était réellement inquiet. Il ne disait juste pas qu'il se sentait maintenant très adroit. Il ne savait pas bien pourquoi et se donnait des claques intérieurement. 

    - Le mieux serait que tu reste couché. Le draps s'est imbibé de sang, ce qui veut dire que tu saigne... À mon goût, s'est trop mais s'est parce que j'aurais préféré que tu n'ais aucune blessure... Heu.. donc il faut que tu évites de bouger et de te crisper.... 

    Il se gratta une nouvelle fois la nuque, une sorte de tique quand il ne se sentait pas à l'aise. Voilà qu'il ne savait plus alligner une phrase en entier.... 

    Enfin, il repéra un vêtement soigneusement posé sur le dossier d'une chaise. Ragon saisir l'occasion pour s'occuper et ranger. Soit il devait faire quelque chose, soit il devait s'assoir... Et encore... La deuxième option n'était pas le meilleur selon lui. Où bien il devait dormir. Mais la, impossible. 

    35
    Lundi 23 Avril à 21:35

    Théodora avait à peine terminé sa phrase qu'il avait répondu. Elle ne bougeait plus. Le sang qu'elle perdait ne coulait pas énormément. Ce n'était pas abondant. Elle était blessée, certes, mais elle ne risquait pas perdre trop de sang ou d'en manquer. elle -même ne savait pas à quoi ressemblait sa blessure. 

    "Je suis désolée, pour vos draps."

     

    36
    Lundi 23 Avril à 22:00

    Il lui lança un sourire. Un vrai. Comme s'il la retrouvait. Elle l'ettonait toujours à se soucier du moindre détail, qui ne lui avait même pas traverser l'esprit. S'était sûrement pour ça qu'elle était une bonne servante. Voir très bonne. 

    Ses yeux se remplirent à nouveau de vie, peu à peu. Reprenait de l'éclat par rapport à son moment morne quand il s'était assit sur le lit. 

    - Ohla, je n'y ai pas songer. Ce n'est rien, ça. 

     

    37
    Lundi 23 Avril à 22:15
    Théodora se demanda comment il pouvait sourire alors qu'elle venait de lui faire se rendre compte qu'elle tachait ses draps de sang.

    "Pourquoi souriez-vous ?"
    38
    Lundi 23 Avril à 22:15
    Théodora se demanda comment il pouvait sourire alors qu'elle venait de lui faire se rendre compte qu'elle tachait ses draps de sang.

    "Pourquoi souriez-vous ?"
    39
    Lundi 23 Avril à 22:21

    Détail... Ragon n'avait pas forcément d'explication si ce n'est que ça ... "L'amusait" de la voir se soucier de tout. Après tout... Pourquoi ne pas être franc ? S'était un de ses bons points de caractere en temps normal... 

    - Car tu es amusante. Il vient de se passer quelque chose que je n'aurais jamais cru qu'il se passerait. Je suis soulagé que tu te porte cependant bien. Mais, toi, tu te souci de mes draps sur lequel je ne porte aucune attention, si ta présence dans ma chambre me dérangeait alors que je t'ai moi même emmené... 

    Il marqua une pose et reposa le haut plié sur la table, la rejoignant en trois pauvres pas. Il s'accroupit au bord du lui et sourit encore. 

    - Ta capacité à devoir penser aussi rapidement à tent de choses m'épate. Surtout que ce ne sont que des détails auxquels tu à l'air de porter de l'intérêt. Pourquoi ? 

    40
    Lundi 23 Avril à 22:38
    (sorry je suis sur mon téléphone)

    Théodora se rendit alors compte qu'il avait raison. Elle reportait son intérêt sur des détails anodins comparé à ce qu'elle venait de vivre.

    "Ça m'aide... À ne pas y penser... À ce que je viens de vivre... Et à penser à autre chose que ma côte."

    Théodora était soulagée de le voir sourire car il ne faisait pas cette tête là tout à l'heure.

    La jeune femme avait pali. Même si elle perdait lentement du sang, elle en perdait quand même et cela l'affaiblissait.

    À ses yeux, Ragon était le héros du jour. Et sûrement un héros tout court après ce qu'il avait fait pour elle.
    41
    Mardi 24 Avril à 07:27

    (moi je suis la plupart du temps sur tel) 

    Ragon hocha doucement la tête. 

    Il n'arrivait pas à s'imaginer ce qu'elle pouvait ressentir face à toute cette douleur, face à ses blessures. Pour lui, il avait une certaine habitude du sang et prenait ça beaucoup plus à la légère. 

    Il remarqua son œil, qui commençait à bleuir. Il se releva donc en poussant lestement sur ses jambes. 

    - Je doute que tu puisse te lever, mais ne bouge pas, je reviens. 

    Il sortit donc, montrant la confiance qu'il avait en elle. Même si en réalité il en avait moins que ce qu'il laissait croire. Mais il était de même pour tout le monde, et puis il ne la connaissait pas depuis longtemps. C'était donc normal. 

    De toute façon, il n'y avait pas d'objet de valeur ici. Soit ils étaient logé chez sa sœur, soit il les portait sur lui. Comme son épée, en tout exemple. Où bien son collier. Mais la, c'était différent : c'était une valeur sentimentale. 

    Sur ce, il s'en alla à grand pas vers les cuisines. 

    42
    Mardi 24 Avril à 09:10

    Théodora ne voyait pas comment elle pourrait se lever, déjà qu'elle n'arrivait pas à s'asseoir. 

    Une fois seule, la jeune femme eut l'impression que le temps était interminable. Les secondes s'écoulaient avec une lenteur révoltante. La seule chose qu'elle pouvait faire, c'était regarder autour d'elle. 

    Théodora resta sagement dans le lit de Ragon, fermant les yeux, essayant de penser à autre chose que sa côte. 

    43
    Mardi 24 Avril à 12:27

    Un petit moment plus tard, Ragon apparu à nouveau au seuil de la porte, une poche d'eau très froide (car je doute qu'ils aient des glaçons) dans la main. Il prit son t-shirt qu'il venait de plier et l'enroula autour de cette poche. Enfin, il s'approcha à nouveau de Théodora et lui tendit. 

    - Mets ça sur ton œil, s'est pour réduire un instant l'afflux de sang autour et le froid anesthésira la douleur. Tu l'auras moins longtemps et il te fera moins mal. 

    Il attendit qu'elle le prenne et ajouta 

    - Fait le un petit moment, pas trop longtemps, puis retire le le double de temps pour le remettre ensuite. 

      • Mardi 24 Avril à 19:12

        (Ouaip, pas sûr qu'il y ait de congélo au Donjon Rouge. XD)

      • Mardi 24 Avril à 19:14

        (xD pourtant s'est vraiment pratique. ^^) 

      • Mardi 24 Avril à 19:17

        (On est d'accord. Notamment pour éviter les ragoût à la viande périmée. Bon, ils ont du sel.... Le sel, ça marcherait pour mettre sur l'oeil de Thérodora ? money)

      • Mardi 24 Avril à 19:25

        (faut toujours essayé...clown

      • Mardi 24 Avril à 19:30

        (Ça me fait penser au sketch des "Monty Pithon" :

        "Les sorcières brûlent donc elle sont en bois. Le bois flotte comme les canards. Donc si la femme fait le même poids qu'un canard, c'est une sorcière."

      • Mardi 24 Avril à 19:41

        (Du sel... vous voulez me la rendre aveugle? '-')

    44
    Mardi 24 Avril à 13:30

    (en effet, les galçons, je ne suis pas sûre que ça existait^^")

    Théodora fut étonnée de le voir revenir avec une poche remplie d'eau. Puis, il lui expliqua et elle hocha la tête. Elle posa la poche sur son oeil. Aussitôt, elle se sentit mieux. 

    45
    Mardi 24 Avril à 13:51

    (sauf au nord du mur. Mais, même s'il est généreux, y a des limites ^^) 

    Ragon sourit. Au moins, il avait réussi à se rendre un petit peu utile ici. 

    Maintenant, il ne savait de nouveau plus quoi faire. Théodora le déstabilisait. 

    46
    Mardi 24 Avril à 16:45

    Théodora était loin de se doutait qu'elle provoquait cela chez le garde. Elle, elle était totalement inactive. 

    "Vous.. avez appelé un mestre?"

    47
    Mardi 24 Avril à 16:57

    - Une servante y est allée. Expliqua t-il. Elle a eut la gentillesse d'imediatement nous suivre et nous ouvrir les portes, puis elle est partie le chercher. 

     

    48
    Mardi 24 Avril à 17:03

    Théodora hocha la tête.

    "D'accord.."

    Elle ne voulait pas le déranger tout le reste de sa journée. 

    49
    Mardi 24 Avril à 17:11

    Il n'ajouta rien. Détaillant un instant son visage. Malgré sa cicatrice, malgré son prochain œil au bord noir, il la trouvait belle. 

    Il resta la, assit, pas le moins du monde déranger. 

    50
    Mardi 24 Avril à 17:21

    Pourtant, Théodora avait son visage bien endommagé. Elle ne disait rien non plus. Elle attendait le mestre. 

    51
    Mardi 24 Avril à 19:43

    Ragon se leva à nouveau pour s'accuper les jambes. (et on attend, ahaha, mais s'est ma faute je m'y suis prit tard pour faire la servante dans la tour... Vous me connaissez, les changement de lieu...) 

      • Mardi 24 Avril à 19:44

        (C'est dur pour toi de changer de lieu ahah)

      • Mardi 24 Avril à 19:58

        (ahah faut croire ^^) 

        (on vient ici plume avec le mestre et la servante ?) 

      • Mardi 24 Avril à 20:00

        (oui ^^ Je vais manger puis me doucher, je reviens après)

      • Mardi 24 Avril à 20:03

        (okay, moi je fini mon français (mais je sèche j'en peux plus...) et je vois après ahah. De toute façon, j'arrive souvent a glisser une ou deux réponse entre le repas et la douche) 

    52
    Mardi 24 Avril à 20:33

    (Il faut juste faire venir Plume ahah)

    53
    Mardi 24 Avril à 20:38

    (Vivi, voilà... )

    Enfin, le mestre arriva. Il suivait la servante avec un coffret en bois et en cuir dans lequel il transportait ses affaires nécessaires aux soins.

    - Alors, où est-elle ? Qui est blessé ?

    Il regarda l'Epée Blanche avec interrogation. Si il n'avait pas su d'avance que la blessée était une femme, il se serait attendu à devoir le soigner LUI en venant ici.

    54
    Mardi 24 Avril à 20:41

    A voir Théodora avec sa poche sur les yeux dans les draps qu'elle avait tâché, nul doute que c'était elle, la blessée. Si on rajouter son teint blafard et les bleus qu'elle avait... Elle pouvait ressemblait à un zombie. 

    "Je suis là."

     

    55
    Mardi 24 Avril à 20:51

    Ragon se tourna à leur arrivé. 

    La servante ne rentra pas, ne se sentant pas autorisé ni autre. 

    Le garde pointa Théodora d'une ouverture de main. Il n'avait rien à faire et maintenant que le Mestre était la, il ne se faisait plus de soucis. 

    56
    Mercredi 25 Avril à 21:18

    Théodora avait maintenant hâte d'être soigné pour avoir moins mal. 

    57
    Mercredi 25 Avril à 21:24

    (Ouuuups)

    Le mestre se tourna vers Théodora. Effectivement, il n'y avait pas de doute possible. Il s'approcha du lit et déposa sa mallette puis s'accroupit à côté d'elle.

    - Allez chercher de l'eau, ordonna-t-il à la servante. Au passage, c'était un bon réflexe que la compresse fraiche.

    Puis, à l'adresse de la blessée :

    - Dites-moi si je vous fait mal.

    Il commença à passer ses doigts délicatement sur son visage en suivant son arcade sourcilière. Histoire de voir si elle pouvait avoir des fractures au niveau de la tête.

    58
    Mercredi 25 Avril à 21:42

    Ragon laissa sans peine le Mestre s'approcher de Théodora et les regardait sans trop d'insistance. Il s'était assit sur la chaise pour ne pas faire une présence trop appuyé et lançait quelques regard. 

    Le soigneur ordonna à la servante d'aller chercher de l'eau, immédiatement, la femme s'en alla à vive allure. Quand au compliment, Ragon se retint de sourire, soulagé. 

    59
    Mercredi 25 Avril à 21:43

    Théodora n'avait aucune fracture mais son oeil au beur noir et ses bleus lui faisaient un peu mal. Son visage n'était abîmé que d'apparence et s'en remettrait, le temps que ces bleus disparaissent.

    "C'est plus ma côte qui me fait mal.."

    60
    Mercredi 25 Avril à 21:50

    - Attendons que l'eau arrive, indiqua-t-il d'une voix douce.

    Il avait beau être irrité lorsque la servante était venue le chercher, il retrouvait devant la jeune blessée ses réflexes de mestre attentif.

    - Si vous m'expliquiez comme ceci est arrivé ?

    Il jeta un bref regard à Ragon. La femme était peut-être fatiguée de parler, et le garde royal semblait au courant. Plus ou moins.

    61
    Mercredi 25 Avril à 21:53

    Le garde s'était passé une main fatiguée dans les cheveux et releva vivement la tête en sentant le regard du Mestre sur lui. S'était très bref, mais ça suffit à me reconnecter pleinement à ce qu'il se passait. C'était comme si son cerveau s'était endormi pendant un très cour laps de temps. Sans pensées particulières. 

    Ayant tout de même entendu, il dut se la tourner une fois dans sa tête pour être sûr et attendit de savoir si Théodora voulait qu'il explique à sa place ou non. 

    62
    Mercredi 25 Avril à 21:59

    Théodora ouvrit la bouche avant de la rerfermer. Dire la vérité? Mentir? La dire partiellement? Elle ne savait pas ce qui était bon de faire ou non...

    Théodora lança un regard à Ragon. Elle préférait garder le silence et se débarrasser de ce fardeau. 

    63
    Jeudi 26 Avril à 07:09

    Ragon était un homme très franc. Quand on lui demandait ce qu'il pensait ou ce qu'il s'était passé. Devant le regard que lui lança Théodora, il répondit donc

    - Théodora est retourné voir un homme, qu'elle a vu auparavant. Il s'avère que leur rencontre s'est très mal passé. 

    Pas besoin d'en dire long pour comprendre qu'il s'est jeté sur elle. Après... Comment justifier sa présence... il s'adressait directement à elle

    - J'ai deviné que tu t'y rendais, Theodora, et j'ai eu un mauvais pressentiment. Alors je t'ai suivis et t'ai donc défendu quand j'ai entendu que ça se passait mal à l'intérieur. 

    Il se passa une nouvelle fois la main sur la nuque mais soutint le regard au deux. De toute façon, il n'avait pas fait de bêtise jusque là, si ce n'est qu'il s'était permis de la suivre. 

    64
    Jeudi 26 Avril à 07:12

    - Vous n'étiez donc pas de garde auprès de la princesse ?

    Si il se trouvait ici sans éprouver le moindre remord, ce n'était sans doute pas le cas. Mais pour Raehnys, l'image du garde royal était indissociablement liée à la frêle silhouette de la princesse.

    65
    Jeudi 26 Avril à 07:24

    (hé zigoto il s'est liquéfié ton Daron ?) 

    Il fit non de la tête. 

    - J'ai droit à une journée de repos par semaine. C'est aujourd'hui. Expliqua t-il. 

    Depuis quand on doutait ? Il crut se vexer mais après tout, la question était normale. 

    66
    Jeudi 26 Avril à 19:49

    Théodora le remercia silencieusement d'avoir parlé pour lui. Elle fut étonnée de voir qu'il se justifait. C'est vrai qu'elle s'était demandée ce qu'il faisait là-bas. Toutefois, elle ne dit rien. 

    Théodora se demanda si le mestre était plus intéressé par le parcours de Ragon ou sa blessure, à elle. 

    67
    Jeudi 26 Avril à 22:45

    Se désintéressant de la question, il reporta son regard sur la jeune femme.

    - Tant pis pour l'eau, je vais regarder cette blessure sans plus tarder. Vous permettez... ?

    68
    Vendredi 27 Avril à 06:27

    (ah oui crotte, l'eau. Mais le donjon est grand, faut y arriver aux cuisines (excuseee)) 

    À ce moment là, la servante revint avec le récipient prévu pour les demande d'eaux du Mestre. Ce récipient était dans la cuisine, soigneusement posé sur l'étagère au dessus du puit intérieur. Pour agir rapidement et le satisfaire dans le moins de temps possible. Également car la vie de certaines personnes sont en jeu quand il soigne. Alors autant ne pas perdre de temps. 

    Cette fois, la servante se permit d'entrer pour déposer son chargement à côté du mestre, s'incliner et se reculer. 

    69
    Vendredi 27 Avril à 16:00

    Théodora allait enfin se faire guérir. Enfin guérir... examiner dans un premier temps. Elle hoche la tête à l'intention du mestre. Mais elle devait se dévêtir pour découvrir la blessure. Elle regarda en direction de Ragon. 

    "Euh... Est... est-ce que cela vous dérangerait de sortir, Ser Ragon?"

    Elle se sentit idiote de faire preuve de pudeur alors qu'elle était blessée. 

    70
    Vendredi 27 Avril à 17:30

    Ragon ne regardait pas, la main sur le front, la tête basse, fatiguée. Fixant la table. Il avait encore oublié ce détail. Pourtant lui aussi était extrêmement pudique. Le Mestre le savait très bien d'ailleurs car il avait refusé de se faire soigner en compagnie de la princesse et le roi. Par respect déjà, mais également car il était gêné quand un bous de sa cheville ou son torse dépassait. Chaques t-shirt, veste qu'il mettait avait un col assez petit pour s'arrêter maximum aux clavicules. Alors retirer son haut pour présenter sa blessure devant quiconque était inimaginable. Le Mestre était sa limite. 

    Pour Théodora, il n'avait pas essayer de regarder à aucun moment. Comprenant sa position. Mais pour une fois, il songeait sans vraiment le faire. Mais il était autre part. Quand la jeune femme lui rappela, il se leva, releva le menton pour ne pas paraître depite et sortit sans leur adresser un regard ni un mot d'excuse que sa présence dérangeait. 

    La servante était également sortie et fut surprise de voir Ragon, réputé pour son respect et son bon travail, ne pas s'excuser. Il était de nouveau morne comme quand il attendait que Théodora se réveille. 

    Elle osa alors une question 

    -Allez vous bien ? 

    - Oui. Répondit-il machinalement. Un homme comme lui se devait d'être toujours bien. Puis il demanda 

    - Comment êtes vous devenu servante ? 

    Surprise, elle mit un petit temps a repondre puis au final répondit. Suivit d'une autre question. La discution fut angagé ce qui permit à Ragon de se sortir de cet état inexpliqué. Il retrouva peu à peu le sourire, et fit sourire voir quelques fois rire la servante, prénommée Adelyne. 

    71
    Vendredi 27 Avril à 21:31

    Théodora avait été étonnée du garde. Elle fronça les sourcils.  Elle ne le connaissait que depuis peu de temps mais elle avait remarqué qu'il était très poli et respecteux. Elle l'avait vexée? Non, sûrement pas... Il devait comprendre qu'une femme ne voudrait pas se dénuder... toutefois, elle n'avait pas le temps de chercher.

    Une fois Ragon parti, Théodora enleva, avec pas mal de difficultés et de grimaces, le haut de sa robe, dévoilant le haut de son corps et surtout, sa côte blessée. 

    "Est-ce.. grave? "

    72
    Vendredi 27 Avril à 22:32

    Le mestre trempa un linge propre dans la bassine d'eau apportée par la servante.

    - Je dois nettoyer pour mieux voir. Dites-le si je vous fait mal, c'est important.

    A vu de nez, ce n'était pas une petite blessure de rixe. Celui qui lui avait fait ça n'allait pas de main morte, il devait vraiment... la détester.

    73
    Vendredi 27 Avril à 22:52

    Théodora se laissa faire. Elle dit, parfois qu'elle avait mal mais, dans l'ensemble, elle supportait la douleur. 

    "Alors?"

    La blessure de Théodora n'était pas une blessure de guerre. Elle était moins profonde. Mais pour une femme aussi douillette, c'était dur à supporter. La blessure était moyennement profonde. 

    74
    Samedi 28 Avril à 13:02

    (Plume?)

    75
    Samedi 28 Avril à 13:02

    (Je viens de faire une découverte scientifique ahurissante : une substance peut-être à la fois collante et glissante. -_-')

    - J'ai vu de bien pires blessures dans ma carrière, mais rarement chez une servante. Vous vous en remettrez bien ne vous en faites pas... à la condition bien sûr de vous ménager. Si vous en avez la possibilité, je vous conseille de prendre plusieurs jours de congés pour laisser le temps à votre corps d'accuser le coup. Seul le temps sera réellement efficace.

    Il fallait tout de même nettoyer le tout mais cette étape relevait encore du domaine du mestre.

    76
    Samedi 28 Avril à 13:13

    (Comment cela? )

    Théodora le regarda d'un air incrédule. 

    "Je suis au service de la princesse Daenerys, mes journées ne sont pas trop épuisantes.... Cela m'empêche d'être à ses côtés ? Combien de temps? Je dois rester allongée? .."

    77
    Samedi 28 Avril à 19:24

    (Tu as déjà épluché du chouchou ?)

    - Reposez-vous au moins aujourd'hui. Vous verrez demain comment vous vous sentez. Dans tout les cas,  je déconseille de porter des charges conséquentes jusqu'à la complète cicatrisation.

    Quel terrible charge que celle de mestre. Encore des blessures dont il ne saura pas l'origine et dont il devra se contenter, encore une blessée qui poussait les hauts-cris à l'idée de devoir prendre soin d'elle, encore une qui ne voulait pas rester au lit...

    78
    Samedi 28 Avril à 19:53

    (non '-')

    Cela ne gênait pas Théodora de rester inactive mais elle s'en voulait. Elle aurait pu éviter d'être blessée. 

    "Bien.. Je vous remercie, Mestre."

    Se reposer, au moins aujourd"hui. Elle le porurait. 

    79
    Samedi 28 Avril à 23:35

    Il tint tout de même à nettoyer la blessure, puis il rangea ses affaires dans son coffret.

    - D'ailleurs, où allez-vous passer la nuit ?

    Si ça chambre n'était pas à l'étage, ça signifiait qu'elle allait tout de même devoir se déplacer dans des escaliers. Quel manque d’ergonomie ce Donjon...

    80
    Samedi 28 Avril à 23:47

    "Dans ma chambre... je suppose..."

    Théodora aurait du mal à marcher mais si elle se reposait, cela irait. Elle ne savcait pas si sa chambre était loin d'ici. Et puis, elle ne pourrait pas rester dans la chaùmbre de Ragon... C'était sa chambre,  à lui. Elle ne pouvait pas l'importuner plus. 

    81
    Dimanche 29 Avril à 09:29

    - Faites-vous aider pour la rejoindre, cela vaut mieux.

    Le mestre était déjà debout, près de la porte, sur le point de quitter la pièce.

    82
    Dimanche 29 Avril à 10:55

    Théodora remercia le mestre quand il commençait à partir. Elle entendait les rires de la servante et de Ser Ragon depuis tout à l'heure. 

    Sa côte lui faisait un peu moins mal maintenant qu'elle avait été nettoyer et panser mais il subsistait encore une petite douleur et Théodora ne voulait pas quie la blessure s'ouvre plus. 

    83
    Dimanche 29 Avril à 11:13

    Ragon avait ri de manière distinguée et peu audible. Et encore, il était tellement inquiet pour Théodora que la discution avec la servante n'était qu'un essai de distraction. En vain. 

    Par contre, Adelyne s'averait moins preoccuper par la blessé et riait de manière plus détaché. Elle était d'ailleurs surprise de voir la tête du garde avec si peu éclat. Elle se sentit même un peu vexé. 

    Quand le mestre sortit, il se tourna vers lui, oubliant complètement la servante qui fit un peu la moue .

    - Alors ? Demanda l'homme dont l'inquiétude était de nouveau visible dans sa voix. 

    84
    Dimanche 29 Avril à 11:20

    En fait, c'était surtout la servante qu'elle entendait rire. Mais elle ne devait pas rire seule. Théodora avait l'impression d'être une véritable gêne, aujourd'hui. Elle avait agi et ses actes l'avait conduit à être blessée et à gâcher le jour de repos de ser Ragon. Elle était une catastrophe ambulante. Et le regard dénué d'émotion et perdu dans ses pensées qu'il avait eu quand il était sorti... C'était de sa faute? 

    85
    Dimanche 29 Avril à 18:27

    - Rien de grave, le rassura le mestre. Elle s'en remettra, il lui fait juste du repos.

    L'inquiétude du garde royal semblait disproportionnée pour une simple servante. Il ne s'agissait pas de la princesse en personne tout de même. Mais Raehnys jugea que cette attention particulière ne le regardait pas et que se pencher plus loin dans la question ne ferait qu'attirer des ennuis supplémentaires à tout le monde.

    86
    Dimanche 29 Avril à 19:12

    Il hocha sagement la tête et s'inclina. Lui, il n'avait pas l'impression de s'en faire trop pour elle. Il était inquiet forcément mais il savait qu'elle n'allait pas en mourir. Il voulait juste avoir le verdict. 

    -Bien, mestre. Merci pour lui avoir consacré un peu de votre temps. 

    87
    Dimanche 29 Avril à 19:33

    - C'est la moindre des choses. Bonne journée à vous Ser Ragon.

    Et le Grand Mestre prit les escaliers pour retourner à son laboratoire. Il nourrissait l'espoir fou d'être enfin tranquille pour quelques heures.

    88
    Dimanche 29 Avril à 21:21

    Théodora attendait tranquillement. Elle était rassurée et ne bougeait pas. Dès qu'elle s'en sentirait capable, elle quitterait la chambre de Ragon pour ne pas le déranger plus longtemps. Après tout, c'était la seule pièce du Donjon Rouge où il pouvait être tranquille. 

    89
    Lundi 30 Avril à 11:31

    Ragon attendit dehors. Il ne savait pas s'il pouvait rentrer à nouveau, si elle s'était rabillée ou non. 

    - Je dois faire quelque chose, Théodora, à plus tard. Prevint-il et sur ce, il partit. 

    90
    Lundi 30 Avril à 17:44

    Théodora était en train de remettre sa robe comme elle pouvait. Elle était un peu déchirée mais pas trop. Elle entendit alors Ragon. Elle fronça les sourcils. Il la laissait là ? 

    Que devait-il faire si soudainement? Elle avait sûrement chambouler tout son emploi du temps du jour. Elle n'avait pas grand chose à dire. De toute façon, elle n'avait rien à faire. Se lever était encore trop dur. 

    A force de ne rien faire, Théodora finit par s'endormir de nouveau. 

    91
    Lundi 30 Avril à 21:01

    Théodora avait l'impression d'avoir dormi simplement quelques minutes. Cependant, elle avait dormi bien plus longtemps. Elle se demanda où elle se trouvait avant de se souvenir qu'elle était dans la chambre de Ragon. Elle avait un peu moins mal. Elle avait l'impression que les bandages lui tenaient bien les côtes. Elle sentait toujours une douleur mais c'était largement supportable contrairement à tout à l'heure. 

    Toutefois, Théodora ne se voyait pas partir tant que Ragon n'était pas de retour. Elle craignait de l'inquiéter si elle disparaissait et puis, elle ne pouvait pas partir sans l'avoir remercier de vive voix. 

    92
    Lundi 30 Avril à 21:11

    Quelques temps plus tard après son réveil, Ragon réapparu sur le seuil de la porte, l'observa un instant. Toujours avec cette impassibilité d'un garde. Puis, il rentra tranquillement posant une carafe d'eau sur la table. 

    -Je n'ai jamais vraiment de quoi manger ici, je t'ai ramener de l'eau si tu veux. Proposa t-il. 

    Il est vrai que contrairement à certain noble, sa chambre était très petite, sans éclat et même bien sombre. La table n'avait rien dessus, si ce n'est quelques outils et pour une fois de quoi boire. Le miroir était disposé de manière à ne pas qu'on puisse voir son reflet dans la pièce mais si on se mettait vers la commode, comme si Ragon n'aimait pas se voir, ne s'aimait pas vraiment. Enfin... La simplicité de cette chambre montrait bien qu'il ne faisait qu'y dormir et ne cherchait pas à s'y sentir bien. Mais contrairement à ce qu'on pouvait croire, le garde l'aimait bien cette chambre et ne l'imaginait pas autrement. 

     

    93
    Lundi 30 Avril à 21:22

    La chambre du garde était déjà plus spacieuse que celle de Théodora qui ne comportait qu'un lit, une petite bassine et une petite commode servant aussi de table de chevet.

    "Merci.. Je veux bien un peu d'eau, Ser Ragon. Et... Merci. Je ne vous l'avez pas encore dit."

    Théodora avait les cheveux en bataille, des bleus encore bien visible sur une joue et un oeil à moitié fermé à cause de son oeil au beur noir. 

    Elle était étonnée de la sobriété de la chambre de Ragon. Il ne s'embêtait pas en décoration. 

    94
    Lundi 30 Avril à 22:11

    Il prit donc un verre et servit de l'eau avant de lui sourire sous le remerciement. 

    - C'est normal. Répondit-il simplement. 

    Puis il s'approcha à nouveau d'elle, droit et souriant. Il s'assit au bord et lui tendit. 

     

    95
    Lundi 30 Avril à 22:22

    Afin d'être certaine de ne pas faire tomber le verre, Théodora l'attrapa à deux mains. Quand elle porta le liquide  à sa bouche, elle se rendit compte qu'elle avait eut soif. Quand elle eut terminé son verre, elle regarda Ragon d'un air coupable.

    "Je suis désolée si je vous ai contrarié... tout à l'heure quand je vous ai demandé de partir... Mais, je...enfin, cela me gênait d'enlever le haut de ma robe devant vous", balbutia-t-elle en se rappellant l'étrange regard qu'il avait à ce moment. 

    96
    Lundi 30 Avril à 22:29

    Ragon récupéra le verre et l'écouta avant de sourire tendrement. 

    - C'est tout à fait normal, Répondit-il gravement, comme toujours. Tu sais... Je suis pudique aussi. 

    Il esquissa un sourire plus timide bien qu'assurer. Il ne savait pas pourquoi il se confiait, mais après tout, il ne faisait que discuter. Et puis ce n'était pas vraiment un secret, il n'aimait juste pas le dire. Un homme voulu dur et protecteur faire du chichi pour se mettre torse nu devant le Mestre. Quel comble. Il en aurait rit. 

    97
    Lundi 30 Avril à 22:36

    Théodora était étonnée. Une guerrier ? comme lui ? Pudique? Elle avait bien du mal à le croire. 

    "Vous? Pudique? ne put-elle s'empêcher de dire. Je suis un peu étonnée.... 

    Elle ne savait pas trop quoi lui répondre... alors elle changea de sujet. 

    -Le mestre a dit que je devais me reposer et éviter tout charge lourde. Je me sens déjà beaucoup mieux. Je retournerais dans ma chambre dès que je me sentirais prête à me lever. Je ne veux pas vous importuner plus que le nécessaire.. Croyez-vous que je vais inquiéter la princesse Daenerys dans mon état? "

    Elle n'avait pas vu sa tête. 

    98
    Lundi 30 Avril à 22:50

    Ragon hocha la tête à sa première exclamation. Avec une sorte de grimace gênée et sincère. Pourquoi cela l'etonnait autant ? Avait-elle cet esprit stéréotypé ? À contre cœur, le garde répondit affirmativement à cette question, par supposition. 

    Puis, elle passa sur son état. Pas mécontent de changer de sujet après cela, l'homme ne se voyant plus se confier à elle, il réfléchi et hocha négativement la tête. 

    - tu ne m'embête pas. Répéta t-il patiemment comme il le faisait à chaque fois, toutes les 5 minutes en lui parlant. Puis il la regarda à nouveau et répondit aussi franc qu'on le disait. 

    - Lady Daenerys va forcément s'inquiété de votre état, qui plus est si vous devez prendre plusieurs jours de repos. Mais, en la connaissant, elle passera au dessus de cela et te donnera ces quelques jours naturellement. 

    Il se sentait mal de devoir parler à sa place, mais venant de sa protégée principale qu'il gardait depuis maintenant bien 10 ans, il s'était permit de transmettre cette hypothèse. 

    99
    Lundi 30 Avril à 23:10

    Théodora avait l'impression que tout ce qu'elle disait passait de travers. Le garde en face d'elle ne lui parlait plus comme lorsqu'elle avait mangé avec lui, le midi-même. Il restait franc. Mais c'était différent. Il lui paraissait plus distant... Un peu comme si elle parlait à un mur qui ne lui disait que ce qu'elle voulait entendre, ou plutôt, ce qu'elle était censée entendre. 

    Pendant un moment, elle se mura dans le silence. Depuis son réveil, qu'avait-elle fait de travers? Elle n'avait pas arrêté de s'excuser de l'importuner. Et il lui avait tout le temps répondu la même chose. Cependant, si elle s'excuser autant c'était parce qu'elle se sentait fautive de l'avoir embarquer dans cette histoire et qu'il avait déjà fait beaucoup trop pour elle. Elle ne voulait pas être un poids et lui prendre du temps. 

    Et puis, elle avait remarqué la grimace qu'il avait fait quand elle s'était étonnée qu'il ait avoué être pudique. L'avait-elle contrarié? Elle avait aussitôt changer de sujet justement pour éviter de le mettre dans l'embarras. Cela avait dû être une erreur de sa part. Elle n'avait pas pensé qu'un garde comme lui puisse avoir de la pudeur... C'était ranger les gens dans des cases de s'imaginer comment était les personnes... Mais c'était fait inconsciemment. 

    "Ser Ragon, ce midi, je vous ai répondu que je n'étais attachée à rien et personne... J'avais tort.

    Elle était liée à l'homme qui avait tué sa mère. Elle y avait toujours penser et cet homme avait toujours fait parti de sa vie, de ses pensées. Elle était rattachée à lui. Elle été attachée aux souvenirs de sa mère. Elle avait cru qu'elle allait mourir. Elle était attachée à sa vie. Elle commençait à s'attacher aux gens qu'elle avait rencontré depuis son arrivée au Donjon Rouge. Elle été attachée à Jayne. Elle ne l'appréciait pas tellement mais cette femme lui avait permis de vivre de manière décente pendant de longues année. Elle lui en été, quoi qu'on puisse en penser, reconnaissante. Elle s'était attachée à la princesse qui n'avait eu de cesse de se montrer gentille envers elle. Elle s'était attachée à Ragon, à force de le croiser tous les jours et d'apprécier de lui parler. Elle avait eu tort de répondre "rien". 

    -Avez-vous un rêve? "

    100
    Mardi 1er Mai à 09:15

    Ragon l'avait regardé sans sans savoir que dire à sa première affirmation. Si ce n'est que c'était plus vivant d'être quelqu'un attaché aux autres. Il en était heureux pour elle, qu'elle se soit rendu compte que l'attachement n'était pas un sentiment privilégié chez certaines personnes et que tout le monde l'était, en bien ou mal. 

    Puis, elle lui posa cette question. Un instant maladroit, il haussa les épaules pour se donner un air détacher et répondit, toujours aussi franc. 

    - Je ne me donne pas le droit de rêver. Je ne peux pas rêver car les miens sont irréalisable. Et puis, je n'ai pas le temps de rever. Où bien... Le seul rêve que je dois avoir, qu'on nous force à avoir, c'est que tout se passe toujours bien. 

    Il marqua une pose et respira. Lui dire où non ? Elle était la plus proche de Daenerys.... 

    - Alors j'ai des rêves... Mais... Je préfère ne pas les dire, ne pas me les avouer. 

    Il passa une main négligée dans ses cheveux. 

    - Et toi, de quoi rêve tu ?

    101
    Mardi 1er Mai à 11:43

    S'interdire d'avoir des rêves? De quoi pouvait-il rêver si c'était à ce point impossinble? Elle se sentit triste pour lui. Les rêves étaient liés à l'espoir. S'interdire de rêver, c'était comme s'il s'interdisait de penser. Rêver que tout irait bien... Mais c'était quoi le "tout"?

    "Avoir une famille."

    Elle regardait un peu dans le vide en disant cela. Elle n'avait pas de souvenir de son père et n'avait pas véritablement eut de mère. Elle avait été fille unique. Aucune famille. Son souhait le plus cher était d'avoir un jour une famille. 

    102
    Mardi 1er Mai à 12:10

    Les yeux de Ragon laissèrent passer un sentiment, une émotion indechiffrable. Elle avait le même rêve que lui...  Mais il ne pouvait pas l'avouer. Baissant un instant les yeux, il répondit 

    - C'est un beau rêve. 

    Puis il se leva et se redressa, on voyait qu'il revenait de nouveau avec son caractère terre à terre. Qu'il venait à cet instant même de changer et repousser son rêve qu'elle lui avait rappelé. 

    103
    Mardi 1er Mai à 12:20

    Un beau rêve... oui. Mais irréalisable. Théodora était sûre qu'elle n'aurait pas de famille. Il suffisait de la regarder. Les hommes préféraient les femmes qui n'avaient pas de balafres. Si encore elle était noble, elle aurait un certain statut... Mais ce n'était pas le cas. Elle n'avait pas de dot non plus. 

    Elle le regarda tandis qu'il se levait. Il partait encore? 

    104
    Mardi 1er Mai à 14:59

    - J'ai déjà rêvé de ça aussi. Dit-il après un petit temps de silence. Il avait également parlé au passé pour éviter tout retour quelconque. 

    Des fois, souvent, il avait l'impression que n'importe quel statut qu'on occupait... Que se soit biche, paysan, soldat, noble, roi... On était vulnérable. Il fallait constamment faire attention à la manière dont on tournait les phrases. 

    105
    Mardi 1er Mai à 16:34

    (qu'on soit "biche"? Les biches ont de merveilleux rêves, je le conçois parfaitement ^^)

    Théodora le regarda. Il en avait rêvé? Etait-ce un souhait qu'il avait de faire? Ou parlait-il de quand on dort? La servante le regarda en fronçant très légèrement les sourcils.

    "Qu'est-ce qui vous a fait changer d'avis?"

    Avoir une famille.. en fonder une n'était pas compatible avec son métier. Il n'en avait pas le droit. Mais si, autrefois, il voulait fonder une famille, pourquoi être devenu une épée blanche? 

    N'avait-il pas dit qu'il avait une soeur? Peut-être que cela lui suffisait comme famille. 

    106
    Mercredi 2 Mai à 07:45

    (ouais. Une biche. Car y a la chasse. Donc qu'on soit un animal chassé...blablabla jusqu'au roi...)

    Ragon se tourna vers elle et s'appuya contre la table, les mains dessus. Il respira lentement, comme s'il était dur pour lui. 

    - Je n'ai jamais changé d'avis. 

    Il n'arrivait pas vraiment à alligner une grande phrase pour parler plainement de sa pensée, alors que s'était clair dans sa tête. Mais habituellement très ouvert, il avait la un peu de mal

    107
    Mercredi 2 Mai à 09:41

    Théodora fronça encore plus les sourcils. Elle l'avait connu plus loquace mais elle comprenais que ce n'était peut-être pas simple pour lui de dire cela... Après tout, il y avait renoncer quand il était devenu une épée blanche. Un garde lambda avait le droit de fonder une famille. Mais il n'était pas un garde lambda. 

    "Pourquoi .. êtes-vous devenu une épée blanche, dans ce cas? "

    Rien ne l'obligeait à avoir cette responsabilité, il en avait fait le choix. Elle avait du mal à comprendre pourquoi il avait décider de devenir une épée blanche si cela l'empêchait d'accomplir quelque chose qui le rendrait heureux. 

    108
    Mercredi 2 Mai à 12:43

    - Car à 15 ans voir avant, l'idée de fonder ma famille ne me venait pas. J'avais un rêve. Un vrai. C'était de devenir l'un des sept. 

    Il eut un sourire. Faisant comprendre que son rêve premier était de devenir ce qu'il était maintenant. Il en était fier, avoir réussi à faire ce qu'on voulait être. Tout le monde n'y arrivait pas. 

    - Je n'ai jamais regretté mon choix. Continua t-il, sur cette phrase plutôt fermement dites pour qu'elle l'intègre bien. C'était important. Il aimait ce qu'il faisait, le reste, ça lui passait au dessus. C'était ce qu'il voulait. 

    - Mais nous ne sommes pas que des machines à protéger. Il nous arrive de penser à ce qu'on aurait put faire si nous n'aurions pas vouer notre vie à la famille royale. Et bien, moi, j'aurais été heureux d'avoir une femme et des enfants. Mais je suis déjà heureux, alors je n'en rêve pas souvent. Quelques fois seulement quand je discute avec les autres et que la conversation tourne autour de la famille. Je pense à ma sœur et mon neveux, puis je songe à l'enfant qui aurait été mien.

    Voilà, c'était dit. Espérant que Théodora intègre bien ne fait qu'il n'ai jamais changer d'avis alors qu'il exerçait déjà ce métier. Que ce rêve n'était rien comparé à celui qui l'avait pousser à devenir une épée blanche (attention.... TRANSFORMATION. je vois tellement l'homme dire le serment et d'un coup *pouf* une épée toute neuve à la place de l'homme) 

    109
    Mercredi 2 Mai à 13:39

    Théodora l'écouta, dans un silence le plus complet. En effet, à 15 ans, on ne pensait sûrement pas encore à prendre une femme comme épouse et à avoir des enfants. Il avait atteint le rêve qui lui tenait le plus à coeur. 

    "C'est un immense privilège de faire parti des sept et vous y êtes arrivé. Vous méritez cette place."

    Il s'était donné les moyens d'atteindre son rêve. Il ne pouvait qu'en être fier. 

    Théodora s'était toujours sentit seule. Elle voulait fonder une famille pour ne plus ressentir ce sentiment, prendre soin de personnes qu'elle aime, partager ce qui lui tenait à coeur, trouver un homme qui l'accepterait, qu'elle aimerait et qui l'aimerait. 

    Théodora comprenait à présent son choix. C'était la vie qu'il voulait mener, qu'il avait toujours mené et maintenant qu'il l'avait, il n'allait pas regretter alors qu'il avait tout donné pour avoir ce poste. Elle l'admirait car il avait atteint par lui seul l'objectiff qu'il s'était fixé. 

     

    110
    Mercredi 2 Mai à 16:19

    Il lui sourit doucement et s'interessa alors à elle. Car en lui disant de quoi elle rêvait, elle avait l'air de ne plus vraiment pouvoir espérer. 

    L'homme pencha alors la tête sur le côté 

    - Par contre, ton rêve est réalisable. Pourquoi avais-tu l'air de ne pas le croire possible ? 

    111
    Mercredi 2 Mai à 19:16

    La question surprit Théodora tellement la réponse lui semblait évidente. 

    "Et bien... , commença-t-elle en cherchant ses mots. Regardez-moi. Je n'ai pas un physique très avenant et je ne vais pas vers les autres. Il y a peu de chance qu'un homme me remarque en bien. Et puis, je n'ai pas dot. J'ai peu de chance de trouver un mari.."

     

    112
    Jeudi 3 Mai à 07:46

    Ragon resta quelques secondes impassible. Comme s'il évaluait chaques mots de ses paroles en plus du ton qu'elle avait prit. Au final, il eut un petit sourire compatissant. 

    - Théodora... Tu n'es pas laide. Tu as un caractère qui ne demande qu'a etre creusé. Et quand bien même tu n'as pas d'argent, ce n'est pas plus mal. C'est même mieux. 

    Il marqua une pose et hocha la tête pour accentuer son avis. 

    - Car cet homme t'aimera pour ce que tu es, pas pour ce que as. 

    (Pas le temps de plus...)

    113
    Jeudi 3 Mai à 13:17

    Elle n'était peut-être pas si laide mais elle n'était pas belle non plus. Certes, cet homme l'aimera pour ce qu'elle est mais Théodora doutait qu'une telle personne existe. 

    "Je ne suis pas certaine qu'un tel homme puisse exister" , dit-elle en souriant.

    Si on pouvait appeler ça un sourire étant donné que son visage était un peu déformé par les gonflements dû aux coups. 

    Elle préférait le prendre bien que mal et se lamenter. 

     

    114
    Jeudi 3 Mai à 15:10

    Ragon cligna plusieurs fois des yeux, surpris. 

    - bien sûr que si. Il faut de tout pour faire un monde. 

    Il était, pour le coup, incapable d'aligner une grande phrase. Comment ne pouvait-on pas croire aux personnes sincères ? 

     

    115
    Jeudi 3 Mai à 18:01

    Ce n'était pas aux personnes sincères que Théodora ne croyait pas... Non, c'était au fait qu'il existe une personne pour elle. C'était bien plus spécifique. Ragon était moins loquace et faisait des phrases courtes. Pour elle, cela signifiait qu'il ne savait pas quoi dire. Et il n'y avait rien à dire. 

    "sûrement..."

    Elle espérait rapidement changer de sujet. 

    116
    Jeudi 3 Mai à 18:55

    - Assurément. Rectifia t-il, sérieux. 

    Comme cette conversation tombait dans l'oublie, il se dit qu'il était peut-être bon de la changer. De toute façon, l'après midi était déjà bien avancée. 

    Le combattant repensa à la sensation qu'il avait eut lorsqu'il avait découvert Théodora sous cet homme. Mais la question fut vitre, très vite écartée. Maintenant, il ne savait plus quoi faire et se serait bien dandiné sur ses pieds, mais ce n'était pas quelque chose qu'il avait l'habitude de faire.

    Enfin, il repensa au travail de Théodora. Quand ira t-elle prévenir la princesse ? Car elle pouvait être gentille, mais il savait que lui faire faut pas n'était pas la meilleure chose à faire. 

    - Veux-tu que je cherche à trouver Lady Daenerys afin de lui informer de votre arrêt de quelques jours ? demanda -il, car bien qu'il ne veille pas se l'avouer, rester ainsi toute l'après-midi le déprimait. Il avait besoin de bouger, de faire quelque chose d'utile, ses mains tremblait dans sa tête bien qu'il garde une posture externe détendue et à l'aise. 

    117
    Jeudi 3 Mai à 19:44

    Théodora le regarda. Oui, il fallait prévenir Daenerys. Mais Théodora ne voulait pas envoyer quelqu'un le faire pour elle. Elle se leva doucement. Elle tenait sur ses jambes. Elle fit quelques pas un peu chancelants. 

    "Je vais mieux... Je peux aller la voir moi-même, Ser Ragon."

    Il en avait déjà bien assez fait pour elle aujourd'hui. 

    118
    Jeudi 3 Mai à 20:24

    Ragon était quelqu'un de généreux, il ne comptait pas les services donnés contre les services rendus du moment qu'on reste poli avec lui, qu'on ne se joue pas de lui et qu'on sache lui rendre l'appareil quand il en a besoin. C'était tout. Le principal, le minimum. 

    Quand il la vit se lever et chancelé, un reflexe revint, il vint rapidement à ses côtés, les mains prêtes à la rattraper si besoin. Se plaçant devant elle pour lui barrer le passage, par la même occasion. 

    - Tu es sûre ? Je ne voudrais pas te retrouver en bas des escaliers dans l'impossible de te relever... Théodora, tu es encore faible, accorde toi une journée sans bouger, je te prie. 

    Son ton s'était fait plutôt dur, mais en même temps, la compassion qui perçait dans sa voix avait prit le dessus sur sa fin de phrase. 

    119
    Jeudi 3 Mai à 20:53

    Théodora le regarda avec perplexité et résignation. 

    "Mais.. Je ne vais pas rester pendant encore 24 h dans votre chambre. C'est votre espace et.. où dormirez-vous? Il faut, au moins, que je regagne ma chambre. Et je peux marcher, vous le voyez bien."

    Elle ne lâchait pas l'affaire. Théodora pouvait être têtue. 

    120
    Jeudi 3 Mai à 21:28

    Un grand atout d'un garde était d'être tout aussi têtu. Par exemple si quelqu'un compte parler à une personne royale mais que cette personne refuse. Il faut savoir tenir tête coute que coute. Mais pour l'heure, Ragon ne prenait pas cet échange pour un combat à gagner. 

    Il jeta un coup d'œil sur le matelas qui lui servait de lit et soupira. Elle n'avait pas tord, d'un côté, car si elle restait ici, il devrait dormir au sol... Bien que déjà fait, il se voyait mal l'expérimenter une nouvelle fois... En tout cas, il dormirait mal. 

    Il avait ses yeux gris planté dans celui noisette amoché de la jeune femme. Un instant muet, sa cage thoracique se soulevant avec lenteur et calme. Au final, ses muscles se relachèrent en un seul coup, il soupira. De toute façon, que pouvait-il dire face à un ton si résigner ? Il n'allait pas la séquestrer, surtout pour si peu, pour rien même. Sans motif valable. Il n'était pas ce genre de fou. 

    - Bien... 

     

    121
    Jeudi 3 Mai à 22:41

    Théodora ne voulait pas dormir là... D'une par car cela la gênait de dormir dans la chambre de quelqu'un d'autre et d'autant plus que c'était celle d'un homme. En plus, ils ne dormiraient pas tous les deux dans le lit et elle s'en voudrait de lui enlever son confort. 

    Elle fut ravie qu'il n'insiste pas. Quand ses yeux croisèrent ceux de Ragon, elle en fut toute retournée. Théodora croisait rarement le regard des gens. Son coeur avait raté un battement et ses joues se colorèrent un peu, bien que cela ne se voit pas vraiment à cause des bleus. Presque immédiatement, elle détourna la tête. 

    Théodora s'avança vers le lit de Ragon.

    "Je vais prendre les draps que j'ai tâché... Je vous les rendrai après les avoir laver, cela vous convient?"

    122
    Jeudi 3 Mai à 22:53

    Sans bouger, il l'observa retourner vers son lit pour récupérer les draps. 

    - Non. Répondit-il, ne pouvant faire réponse plus claire. Retourne faire ce que tu as a faire, une servante, autre que toi, viendra me les prendre et je les remplacerais pas d'autre. 

    123
    Jeudi 3 Mai à 22:58

    Thnéodora se stoppa. Elle se retourna vers lui. Elle n'allait pas insister. Le ton du garde ne laissait place  à aucune protestation.

    "D'accord."

    Théodora se dirigea vers la porte de la chambre en boitillant un peu. Elle s'était un peu fait mal à la cheville mais ce n'était rien et elle ne s'en était pas rendue compte avant. Elle fit de son mieux pour marcher normalement avant que le chevalier ne change d'avis. 

    "Au revoir, Ser Ragon."

    Elle sortit de la chambre du garde pour prendre le chemin de celle de la princesse. 

    124
    Vendredi 4 Mai à 21:45
    125
    Samedi 5 Mai à 13:37

    (désolé) 

    Ragon l'observa marcher. Son effort pour marcher correctement était réussit, avec sa robe il ne pouvait voir le muscle se contracter de douleur. Mais tout le corps est lié, il remarqua que son cou se contractait également de douleur à la cheville, car les nerfs remontent au cerveau pour donner l'information. Il fit un non lasse de la tête... À croire qu'elle était pire que lui.

    Un instant s'écoula, où il se demandait que faire : l'accompagner ou se reposer tellement il sentait la fatigue le plomber. Mais la réflexion ne fut pas trop longue, il s'approcha de sa porte pour l'arrêter le temps qu'elle marchait dans le couloir 

    - Dois-je t'accompagne ?

    126
    Samedi 5 Mai à 21:03

    Théodora se tourna vers lui.

    "Non, reposez-vous. Vous le méritez."

    Il avait dû aussi beaucoup dépenser d'énergie, aussi, pour l'aider... Se battre contre quelqu'un n('était pas quelque chose d'anodin. Et puis, s'il venait avec elle. Il remarquerait vite qu'elle boîtait.

    "Ce n'est pas la peine, sourit-elle. A bientôt."

    Et elle partie.

    (non, ne t'en fait pas. ^^)

    127
    Samedi 5 Mai à 21:28

    Ragon remua la bouche en signe perplexe mais rentra dans sa chambre, qu'il ferma à clef et s'affala sur son couchage, exténué. Il était sur le côté, la où le sang n'avait pas taché, et s'endormit instantanément 

    128
    Samedi 14 Juillet à 22:38

    Ragon se réveilla. Il avait dormi six heures. Ça lui était emplement suffisant. 

    Il se leva péniblement et se passa une main dans ses cheveux noirs ainsi que sur sa barbe naissancente. Il se mit debout et changea de pantalon pour revêtir un plus adéquat au travail

    129
    Dimanche 15 Juillet à 12:26

    Théodora marchait seule dans les couloirs. Il n'y avait personne encore de lever à cette heure-ci... Les serviteurs commençaient dans peu de temps. 

    Théodora arriva devant la chambre de Ragon. Elle frappa à la porte. Le chevalier était réveillé? Il devait s'attendre à voir la vieille dame et non Théodora. 

    130
    Dimanche 15 Juillet à 12:53

    Quand Théodora toqua, Ragon enfillait son t-shirt. À cette heure-ci, soit c'était la vieille servante, soit quelqu'un qui cherchait les embrouilles. Mais la servante était la plus probable.

    - Entrez. 

    Il se tenait de l'autre côté de la table, dont trônait une petite bougie allumée afin de laisser la chambre dans la peine ombre et non dans le noir. 

    131
    Dimanche 15 Juillet à 21:31

    Théodora ouvrit la porte et entra dans chambre de Ragon. C'était la seconde fois qu'elle entrait dans ce lieu. La première... c'était quand elle venait de se faire frapper... D'ailleurs, ses plaies cicatrisaient bien mais il restait pas mal de bleu. 

    "Bonjour."

    Elle tenait le plateau et se demandait où le poser. Elle ne connaissait pas vraiment la configuration de cette pièce et elle n'y voyait pas grand chose. 

    132
    Dimanche 15 Juillet à 22:11

    Ragon se tourna vers elle et afficha une mine surprit. 

    - Théodora ?! Que fais-tu ici ? Il y a un problème ? 

    Sa dernière question était idiote, il voyait bien qu'il n'y avait aucun problème sinon, elle n'aurait pas prit le temps de toquer, et ne porterait pas cette bassine avec ce plateau. La bassine... Quelle tête en l'air, il s'était déjà habillé avant même de se décrasser. 

    Il vint à elle et la décharge du plateau en le posant sur la table et lui fit signe qu'elle pouvait simplement poser le bac au sol. 

    133
    Lundi 16 Juillet à 10:59

    Pendant qu'elle posait la bassine au sol, Théodora lui répondit. 

    "Non, non, je vais bien. Je suis là... euh... et bien, je voulais vous remercier alors j'ai demandé à la dame des cuisines ce que je pourrais faire pour vous."

    134
    Lundi 16 Juillet à 11:25

    Il se redressa en jetant un coup d'oeil à la fenêtre. 

    - oh vraiment ? 

    Il sourit, apparemment touché par cette marque de remerciement. 

    - et tu as été prête à te lever si tôt le matin pour m'apporter ce qu'il faut ? C'est gentil, merci. 

    Il s'assit pour manger. Parler à la jeune femme, oui, pourquoi pas, mais perdre du temps, non. Il y avait son coéquipier qui devait être en train de dormir debout car Ragon avait quitté la porte plus tôt qu'habituellement. 

    - si tu veux t'assoit, je t'en pris, boire... L'eau qu'il y a là où même te remplir le ventre. Proposa t-il entre parenthèses de leur semblant de discution. Il ne voulait pas non plus la retenir car elle devait dormir, le lendemain était le bal, elle allait sûrement avoir du travail très tôt avec la princesse...

    135
    Lundi 16 Juillet à 17:34

    "Cela ne m'a pas posé de soucis de me lever aussi tôt... En revanche, je me demande comment vous arrivez à rester en forme avec le train de vie que vous menez."

    Être un garde demandait une telle rigueur... 

    "Oh non, ce que je vous ai apporté est pour vous, et je ne veux pas vous retardez dans votre journée."

    Prenait-il le temps de discuter avec la vieille dame tous les matins?

    136
    Lundi 16 Juillet à 18:42

    Il haussa les épaules. Chacun prenait le train de vie qui lui plaisait, lui ne s'en plaignait pas. Du moment qu'il se sentait toujours d'attaque à combattre, ça suffisait.

    Un temps de silence s'écoula le temps qu'il engloutissait son repas fort vitaminé puis il se leva 

    - Ne seras-tu pas trop fatigué demain ? Lady Daenerys va surement avoir beaucoup besoin de toi. 

    Très pudique, mais pas question de perdre du temps, il retira son t-shirt et prit l'éponge pour se la passer vigoureusement dessus. Décrassage. 

    137
    Lundi 16 Juillet à 22:03

    Théodora allait répondre quand elle le vit enlever son haut pour se laver. Elle en fut incroyablement gênée. Les hommes ne pouvaient-ils pas avoir un peu de pudeur ? Il aurait pu la prévenir ou lui demander de partir, non ? Elle se tourna pour ne pas le regarder.

    "J'aurais tout le temps de me reposer pendant que le bal se déroulera. Vous allez y assister?"

    138
    Lundi 16 Juillet à 22:12

    Il ne la regardait plus, lui également trop gêné au vu de sa pudeur. Mais il passait au dessus pour ne pas prendre de retard. Et puis il n'était que torse nu. 

    - oui. Nous allons tous tourner. Pas de jour de repos cette fois car combien de fois avons nous vu des empoisonnement ou autre assassina lors d'événements de ce genre ? On raconte qu'un jeune roi, hautement détesté, fut empoisonner lors de son mariage il y a bien des lustres mais quand nous sommes écuyer, on nous raconte beaucoup d'histoires de ce genre. On en deviendrait paranoïaque. 

    Il fini de se frotter et alla rapidement s'essuyer dans une petite serviette. Puis il remit son t-shirt et s'approcha du reste de sa tenue, chaussures, armures et arme. 

    139
    Lundi 16 Juillet à 22:19

    Théodora n'avait jamais entendu ces histoires là. En même temsp, les histoires de la cours...

    "Mais la princesse Daenerys et la famille royale l'est également. Euh... Je vais vous laisser vous préparer."

     

    140
    Lundi 16 Juillet à 22:26

    - évidemment. Murmura t-il avant de se tourner vers elle quand elle évoqua son départ. Il hocha la tête. De toute façon, il avait pratiquement fini. Il ne lui restait plus qu'à se débattre avec les lanières pour fermer son armure à la noix, qu'il n'aimait pas spécialement. Il enviait un peu les Dothrakis, tellement libre de leurs mouvements. Enfin. 

    - merci beaucoup Théodora. R'endors toi bien. 

    141
    Lundi 16 Juillet à 22:38

    Théodora n'était pas certaine de réussir à se rendormir. 

    "Je vous souhaite bon courage pour votre journée et le bal."

    Elle quitta la chambre du chevalier. 

    142
    Lundi 16 Juillet à 22:48

    Il lui adressa un signe de tête suivit d'un petit mouvement de buste, bien plus protocolaire qu'il ne l'avait fait pour l'accueillir. 

    Enfin, il s'assit pour faire d'une main les noeuds sur les côtés et se leva pour enfin sortir. 

    143
    Lundi 16 Juillet à 22:52

    (plus rien ne fait obstacle au bal ^^ )

    144
    Lundi 16 Juillet à 23:00

    (techniquement oui, on passe au matin. ? Matin comment ? Quand est le bal dans la journee ?)

    145
    Lundi 16 Juillet à 23:05

    (Le bal sera le soir, je pense... au pire, Théodora peut venir voir la princesse. De toute façon faut bien qu'elle l'aide à se préparer) 

    146
    Lundi 16 Juillet à 23:07

    (et après la préparation on fait une éclipse au soir ?)

    147
    Lundi 16 Juillet à 23:08

    (à voir avec Plume? ^^)

    148
    Lundi 16 Juillet à 23:13

    (c'est sur qu'il est un élément essentiel ^^ )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :