• Kender Dayne

    (joué par Fidaè)

    Prénom : Kender

     

    Nom *1:Dayne

     

    Surnom*2  : //

     

    Age : 31ans

     

    Sexe : masculin

     

    Apparence physique :

     

    Kender est un homme qui répond plutôt bien à l’apparence du sud : Les cheveux noirs (qui frisouillent un peu pour son cas), les sourcils épais, les traits du visage plutôt secs, la barbe fournie, et la peau mate.

     

    Ses yeux sont fins (pas énormément ouverts quoi), ou alors il s’agit d’un effet dût à ses sourcils aussi gros que l’ouverture de ses paupières. Bref. Son iris est d’un vert pâle tirant sur le jaune sur les contours.

     

    Sur le côté de sa bouche, on peut également apercevoir une cicatrice, loin d’être discrète. Hum... Kender vous dira surement qu’elle est apparue à la suite d’un combat, pour faire le fier. Mais c’est pas trop ça. Il s’est bel et bien battu, mais avec un coq de la basse-cour aux Météores, sa maison natale. Il devait aller l’attraper à 15 ans pour le donner à la cuisinière. Bon, le coq a dut très vite comprendre ce qui allait lui arriver et s’est défendu. Voilà tout. L’entaille a tout de même été assez profonde pour rester toute la vie. Et puis, ces hommes du sud se mettent toujours au soleil ! comment voulez-vous faire disparaitre une cicatrice ? Il a bien trop honte pour dire la vérité. Enfaite...

     

    Caractère :

     

    ... Kender est.. un menteur. Mais en cas de nécessaire ! En cas de.. petit nécessaire. Bon, il arrange souvent sa vérité.

     

    Mais bizarrement, ce ne fait pas de lui un homme non digne de confiance. Oui, c’est paradoxal mais ce n’est jamais des gros mensonges et quand il dit qu’il va faire quelque chose, il le fait. Quand on lui demande quelque chose, il peut très bien le faire gratuitement. C’est même quelqu’un de généreux ! Mais son plus gros défaut est bel et bien sa lâcheté : il assume très difficilement une erreur et n’hésite pas longtemps à faire accuser quelqu’un d’autre. Ce n’est pas le genre de personne avec qui on va aller faire un coup bas car si on se fait prendre, il peut très bien sauver sa peau au péril de son coéquipier.

     

    Enfaite, il a trop de fierté pour assumer une erreur. Il est plein de confiance en lui malgré tout et n’hésite pas à s’imposer quelque part. Enfaite, il peut se montrer arrogant et désinvolte. Il ne prend pas grand chose au sérieux.

     

    De plus c’est un comédien, cela va de soit. Un plaisantin. Mais.. heu.. Qu’on se le dise. Il ne l’est pas vraiment avec les hommes. Ah ! la gente féminine ! Kender aime se faire plaire par ces mesdames, peu importent qui elles sont. Il peut se montrer très patient mais alors ! en plus ! s’il y a une certaine compétition qui s’installe avec un autre homme vous êtes sûr qu’il sera joueur. Et plus c’est grand, plus c’est beau. C’est un jeu. Quel homme ! un vrai sal**d enfaite !

     

    Non mais en soit, il n’est pas désagréable au quotidien. C’est un homme normal. Avec ces deux gros point négatifs à son caractère, certes, mais n’oublions pas qu’il est généreux avec n’importe qui, amusant et mauvais combattant. Un combattant lambda.

     

    Pour finir, comment ne pas parler de sa grande passion : Les reptiles ! Il adore les serpents, les varans, les iguanes , tout ça tout ça.

     

    Profession : chevalier de l’armée de Daron Martell.

     

    Histoire (et famille si il y a) :

     

    Kender est né dans la famille Dayne. Cadet d’un frère et une soeur. C’est d’ailleurs pour fêter la visite de sa soeur, mariée à un autre homme de dorne, qu’il avait voulu attraper ce maudis coq ! Il a été charrié pendant longtemps par son frère. A part ça, il a coulé des jours tranquilles.

     

    Depuis tout petit, il a toujours voulu devenir chevalier mais Kender a quelque fois un poil dans la main. Donc il l’est devenu, mais n’est pas un combattant hors-pair. Il a rejoint très tôt lancélion (car il n’éprouvait pas de sympathie particulière envers sa famille, donc rien ne le retenait). Il passe son temps à présent à entrainer un ami à se battre (juste histoire qu’il sache se défendre), à trainer avec lui dans les écuries, à chouchouter ses bêtes adorées (qu’il stock dans ses appartements)

     

    Image(s) (facultatif) :

     

     

    Rien est vraiment important. Tout est relatif.

     

     

     

    Aller, pour le plaisir, voilà des images de ses favoris (qui peuvent donc être présent dans l’histoire) :

     

     

     

     

     

    un joli et redoutable Memba noir. Un serpent des plus dangereux du monde, de part son venin extrêmement mortel et rapide, de part sa rapidité en lui même. Le memba noir est le serpent le plus rapide du monde (20km/h)

     

     

     

     

    Une gentille Elaphe Schrenckii. Qui n’est autre qu’une sorte de couleuvre (inoffensive donc). Curieuse et maniable.

     

    Mais qu’il ne faut pas confondre avec son :

     

     

     

     

     

    Un Boiga Dendrophila, qui cette fois est venimeux...

     

     

     

    Et puis, il n’a pas que des serpents, mais aussi des Varans (miniature car c’est très vite encombrant ces animaux là.) Ceux qu’il préfère sont les Varanus Prasinus :

     

     

     

     

    Son plus jeune.


  • Commentaires

    1
    Jeudi 8 Août à 22:09

    « Tout est relatif »

    Effectivement.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :