• Le port

    Image associée

    Port-Réal, comme son nom l'indique, est avant tout un port. Navires marchants, pêcheurs, et ambassadeurs y accostent en masse tout les jours.

    Marché aux poissons

    Port-Réal

    Porte de la Rivière


  • Commentaires

    1
    Mardi 22 Août 2017 à 19:31

    Conrad avançait à travers les navires du port. Il s'arrêtait parfois pour en contrôler quelque uns. Il venait souvent en ce lieu afin de s'assurer du bon état des navires et aussi du bon fonctionnement du port. 

     

    2
    Mercredi 23 Août 2017 à 10:13

    (je viens de me souvenir que j'avais un autre perso à Port-Réal... De toute façon, aucune chance de le retrouver dans un bordel, il est trop  chevaleresque. )

    Guillem errait sur les quais. Toutes ses pensées le ramenait sans cesse à la belle, à la douce Sansa Stark. Où pouvait-elle être maintenant ? La reverrait-t-il un jour ? 

    Promis, songea-t-il. Dès aujourd'hui, je demande l'autorisation de quitter la ville. Ils ne vont pas me garder indéfiniment...

    3
    Mercredi 23 Août 2017 à 11:06

    Conrad était plutôt satisfait de ce qu'il voyait. Pas de navires clandestins dans le port aujourd'hui : quel dommage! C'était amusant de devoir les arrêter. 

    D'après ce qu'il constatait, le commerce se portait plutôt bien. Le Soleil brillait dans le ciel et cette journée s'annonçait d'un beau temps magnifique.

    Soudain, Conrad remarqua un jeune noble à l'air rêveur qui marchait sans regarder où il allait. Ah les jeunes.... 

    4
    Mercredi 23 Août 2017 à 11:20

    Guillem faillit rentrer dans un matelot chargé du débarquement d'un bateau. Il évita là collision de justesse et hérita d'un chapelet de jurons à son intention. Flâner sur les quais du port s'annonçait moins tranquille et romantique que prévu.

    En soupirant, il vint s'assoir sur une caisse abandonnée pour ne plus déranger les marins qui s'affairaient.

    5
    Mercredi 23 Août 2017 à 12:38

    Conrad fixait le jeune noble qui venait d'éviter une collision avec un marin.Il s'approcha de lui.

    "Qu'est-ce qu'un rêveur fait à déhambuler sur les quais? "

    De toute évidence,ce garçon n'était pas marin. Il n'en avait pas l'allure. 

    6
    Mercredi 23 Août 2017 à 13:11

    Guillem avisa le nouveau venu. Il ne le connaissait pas, et se figurait être en face d'un capitaine de navire, peut-être fortuné mais pas noble.

    - J'attend avec impatience le jour où je pourrais quitter cette ville, et prendre la route vers le nord. Je ne sais pas quel est mon rôle ici, alors j'erre sans but véritable dans la ville.

    7
    Mercredi 23 Août 2017 à 13:25

    Qu'est-ce que c'était que ce jeune homme? 

    "Le Nord?" demanda Conrad, dubitatif en haussant un sourcil.

    Certes, les paysages montagnards et enneigés du Nord avaient un certain charme mais vouloir aller au Nord plutôt que d'être dans la capitale... C'était étrange selon Conrad. A moins que...? 

    "Vous souhaitez entrer dans la Garde de Nuit?"

    8
    Mercredi 23 Août 2017 à 13:36

    - Entrer dans la garde de nuit ?

    Guillem prit un air sidéré puis éclata de rire. 

    - Non, c'est une raison toute autre qui m'attire vers le Nord ! Et même assez contraire pour tout dire... Je suis un chevalier, et je ne puis effacer de mon esprit le visage de ma dame depuis que j'ai jouté pour elle au grand tournoi de Vivesaigues !

    9
    Mercredi 23 Août 2017 à 13:41

    Conrad fixa le chevalier avec consternation. Une demoiselle?! Sans blague! Une demoiselle! Voilà la raison qui le poussait  à vouloir rejoindre le Nord ! 

    "Le tournoi de Vivesaigues..."

    Soudain , Conrad se souvint du visage du chevalier. Il avait assisté au tournoi de Vivesaigues. Combattre pour se donner en spectacle n'était pas une habitude chez lui mais Conrad avait dû assister au tournoi du fait de son rôle au Conseil Restreint.

    "Ser Guillem Florent, n'est-ce pas?"

    10
    Mercredi 23 Août 2017 à 13:43

    - En effet.

    Le chevalier était ravi qu'on l'eut reconnu.

    - Vous étiez donc au tournoi ? Vivesaigues est bien loin de la Néra...

    11
    Mercredi 23 Août 2017 à 13:54

    Conrad hocha la tête.

    "C'est un tournoi important. De nombreuses personnes y sont invités."

    Il le toisa quelques secondes avant de se présenter: 

    "Je connais votre nom mais vous ne savez pas le mien : Conrad Greyjoy, Ser."

    Il n'en revenait toujours pas... une femme... Quelle sorcellerie que l'amour! Les hommes n'en avait pas besoin. C'était une perte de temps aux yeux de Conrad. Les femmes n'étaient bonnes qu'à faire survivre une lignée et à apporter un peu de douceur dans un monde de violence. Mais s'attacher à une femme au point de vouloir la rejoindre et de tout faire pour elle... quelle stupidité. 

    12
    Mercredi 23 Août 2017 à 14:02

    Guillem ouvrit de grands yeux. Conrad Greydjoy ?! Le maître des navires ?! Et il venait de lui parler sans retenue comme à un simple capitaine...

    - Je... Enchanté, messire...

    13
    Mercredi 23 Août 2017 à 14:11

    Ce gamin venait de comprendre à qui il s'adressait apparemment. 

    "Je vous fait perdre la paroles, Ser?"

    C'était plutôt amusant. 

    14
    Mercredi 23 Août 2017 à 17:31

    - Je... c'est... Non, c'est la surprise. Mais alors... Vous voyez le roi couramment ? Vous pourriez lui parler de mon cas !

    15
    Mercredi 23 Août 2017 à 18:04

    Quel impudent de lui demander une requête de la sorte! 

    "Votre cas? Mais encore?"

    Conrad ne voyait pas ce qu'il gagnait  à aider ce jeune abruti qui ne voulait qu'une chose: rejoindre sa demoiselle. 

    16
    Mercredi 23 Août 2017 à 18:09

    - Son frère m'a ordonné ainsi qu'à d'autres chevaliers d'accompagner le cortège funèbre de notre ancien roi à la capitale, et je ne sais pourquoi. Je voudrais juste l'autorisation de quitter la ville avec une escorte pour rentrer chez moi.

    17
    Mercredi 23 Août 2017 à 18:37

    Conrad le regarda d'un air dubitatif. 

    "Cette mission ne prendra pas longtemps. Vous serez renvoyé chez vous après cela. Et... vous serez libre de vous rendre dans le Nord."

    18
    Mercredi 23 Août 2017 à 18:39

    Le jeune chevalier soupira de soulagement.

    - Je vous en serais éternellement reconnaissant.

    19
    Mercredi 23 Août 2017 à 18:47

    Conrad n'avait nul besoin de parler de cet imbécile au roi.

    "Pour quelle autre raison vous obligerait-on a rester à Port-Réal une fois les funérailles temrinées? Je n'en vois aucune."

    20
    Mercredi 23 Août 2017 à 18:53

    - Je ne sais pas, mais... Le prince m'avait fait comprendre ainsi qu'à d'autres chevalier que nous ne devions pas retourner... dans le Bief.

    21
    Jeudi 24 Août 2017 à 00:34

    Conrad fronça les sourcils. Ne pas retourner dans le Bief? Y avait-il quelque chose qui se tramait? Probablement. Intrigué, Conrad se promit de faire quelques recherches sur cette petite affaire.

    "Mais cela ne vous empêche pas de vous rendre dans le Nord voir... votre Demoiselle."

    22
    Jeudi 24 Août 2017 à 09:26

    Le visage du chevalier s'éclaira.

    - Merci beaucoup, messire, de m'avoir cédé de votre temps.

    23
    Jeudi 24 Août 2017 à 10:06

    "De rien, Ser", répondit Conrad par pure politesse. 

    Il se mit à réfléchir. Les chevaliers n'auraient pas le droit de retourner dans le Bief? C'était un ordre bien mystérieux et étrange.... Le prince était connu pour ne pas apprécier les Tyrells, les dirigeants du Bief. Cela aurait-il un rapport? 

    24
    Jeudi 24 Août 2017 à 10:27

    Guillem s'inclina bien bas devant le maître des navires.

    - Adieu donc, messire. Et encore merci.

    25
    Jeudi 24 Août 2017 à 10:35

    Conrad le salua avant de le quitter pour repartir dans l'inspection de ses navires, avec, toutefois, cette idée qu'il irait creuser un peu concernant cette histoire dont venait de lui faire part le chevalier. 

    26
    Jeudi 24 Août 2017 à 10:40

    Guillem s'éloigna des quais, et reprit la route du donjon. Quelle chance, songeait-t-il, d'avoir croisé la route du maître des navires ! Peut-être reverrait-t-il bientôt sa bien-aimée.

    27
    Jeudi 24 Août 2017 à 10:48

    Conrad termina son petit tour du port. Il n'était pas encore très tard. Il avait terminé bien plus tôt que prévu. 

    28
    Jeudi 24 Août 2017 à 10:57

    (le chevalier est partit... Tu voudras continuer ailleurs ?)

    29
    Jeudi 24 Août 2017 à 11:04

    (oui, je vais aller ailleurs ^^)

    30
    Dimanche 25 Février 2018 à 00:02

    Lord Unicorn (autant qu'il ait un nom ridicule et amusant ^^) était un petit grand-père qui s'accrochait à la vie. Qu'on ne dise pas qu'il était prêt de mourir! Oh non ! Sûrement pas. C'était un ami de longue date de la couronne et le roi lui avait demandé de se rendre, en son nom à Peyredragon. 

    31
    Dimanche 25 Février 2018 à 16:23

    (Pas mal ! Je te laisse continuer avec lui... (au moins, avec lui, on peut être sûr que Daenerys n'en voudrait pas comme prétendant he))

    32
    Dimanche 25 Février 2018 à 17:18

    Le navire du cher Lord Unicorn, de son petit nom, Francis, épongea son front. Le départ lui donnait chaud. Il remit ses lunettes sur son nez. Sans elles, il ne voyait pas grand chose. 

    On vint alors le prévenir que le navire était prêt à partir. Enfin une excellente nouvelle! Francis Unicorn embarqua et regarda l'équipage. Le vieil homme n'était pas un marin. Il n'aimait pas les voyages en mer. Il préférais la terre ferme. Cependant,  il avait accepté de partir sur ordre du roi car celui-ci lui faisait confiance et lui avait promit une belle somme. 

    33
    Dimanche 25 Février 2018 à 17:21

    (Ta première phrase est étrangement tournée : On a l'impression que le navire s'appelle Francis et que c'est lui qui s'éponge le front)

      • Dimanche 25 Février 2018 à 19:56

        (Ah oui, maintenant que tu me le fais remarquer... xD )

      • Dimanche 25 Février 2018 à 19:57

        (En fait, j'ai dû emmêler deux phrases dans ma tête et ça à donner ça ...)

    34
    Jeudi 22 Mars 2018 à 22:19

    Théodora arriva en ville avec avec la princesse. Elle marchait à côté d'elle. La servante avait mis une cape pour cacher son visage afin de ne pas attirer l'attention. 

    "On est arrivé."

    35
    Vendredi 23 Mars 2018 à 06:51

    La princesse l'avait presque suivit tellement elle était peu sortie en ville. Son angoisse était d'ailleurs palpable bien qu'elle fasse l'effort d'essayer de le cacher mais rien qu'en la voyant jouer avec ses fins doigts de temps en temps, on la devinait facilement. 

    Habillée d'un cape plutôt pauvre, voir pauvre, dont la capuche était rabattue sur sa tête de façon à cacher ses cheveux. Cette capuche était aussi assez grande pour cacher ses yeux violet sans l'ombre pouvant donner un semblant de gris violacé si elle ne vous regardait pas. C'est pour cette raison qu'à part ses gardes, la suivant à peine plus loin et Théodora, elle fuillait tout possible regard avec les autres. Un chose qu'elle n'avait pas réussi à corriger, face à l'habitude et l'éducation qu'elle avait eut : sa position. En effet, elle se tenait toujours assez droite, bien qu'un peu moins comparé à la cour, mais assez pour qu'on distingue sa marche noble, comme on lui a longtemps forcé à le faire. 

    Maintenant, le porte s'ouvrait devant elle. Daenerys redressa la tête pour mieux voir l'horizon et ferma un instant les yeux, prenant le temps pour sentir le vent faire du large venir caresser son visage et s'engouffrer dans la capuche sans la faire tomber. Le temps de s'habituer à l'odeur de poisson ou autre qui y régnait mais, étrangement, elle aimait bien. Car cette odeur ne faisait que renforcer le goût de liberté qu'elle pouvait ressentir en étant la. Et puis, le temps d'analyser les sons autours d'elle, cette agitation venant des marins, des restaurants, des bars, des marchands, promeneurs et autres... Enfin, elle contempla le tout de ses yeux. Ce n'était pas le plus beau paysage qu'il y avait sur le territoire des Targaryens et pas le plus beau de tout Westeros mais ça faisait un bien fous de pouvoir le voir. 

    Enfin, elle se remit à marcher et observer autour d'elle avec une certaine curiosité

    36
    Vendredi 23 Mars 2018 à 10:28

    Thgéodora observa la princesse. Elle semblait curieuse de tout voir et l'odeur de poisson ne semblait pas trop la déranger. Il faisait beau, aujourd'hui. L'eau du port était d'un magnifique bleu, c'était une vraie chance. 

    "Vous appréciez ce lieu?"

     

    37
    Vendredi 23 Mars 2018 à 12:59

    - oui. Répondit-elle calmement en la regardant un instant. Quel est ton endroit favori dans cette ville ? Demanda t-elle ensuite pour engager la conversation sans envie d'y aller. Par respect. 

    38
    Vendredi 23 Mars 2018 à 20:44

    Théodora sourit. Cela était une bonne chose que la princesse aime ce lieu. 

    "Je dirais la place Crépin. On peut y voir la porte des Dieux... C'est une jolie vue."

    Thédoora regarda vers l'horizon . Puis, elle regarda vers Ragon et 'lautre garde pour s'assurer qu'ils étaient toujours là. 

    39
    Samedi 24 Mars 2018 à 01:06

    Daenerys hocha la tête. Elle se rappelait bien de cette superbe porte impressionnante. 

    Le temps passa doucement, la balade se continua dans un silence agréable et plein de détente. La princesse avait vidé sa tête, elle ne voulait penser à rien si ce n'est ce bien être du semblant de liberté et de calme qu'il y avait. 

     

    Ragon n'était jamais bien loin, ses muscles étaient tendus et ses yeux partout mais il paraissait profiter de la balade également. Regardant de temps à autres les deux jeunes femmes devant, puis le large, le port et vers les recoins de la ville. Mais personne ne paraissait s'occuper d'eux, t'en mieux

    Bientôt, la princesse se stoppa et observa une nouvelle fois autour d'elle avec une certaine attention sur les personnes. Le port n'était peut être pas l'endroit où les plus pauvres se rendaient mais il y en avait. Une femme portant un bébé dans ses bras se tenait assise dans un coin, contre un mur. Elle regardait les baladeurs passer et qui ne se souciaient sûrement pas de quand allaient-ils manger pour la prochaine fois... 

    Daenerys maudit sa pitié, qui apparaissait trop facilement à son gout. Mais de la où elle était, que pouvait-elle faire ? 

    Un homme toussa un peu plus loin, couché en boule, recouvert d'un tissu lui servant de couverture. Sûrement que la maladie lui donnait l'impression de froid. 

    - Y en a t-il dans toutes les rues ? Combien par rue en moyenne ? Demanda t-elle à Théodora sans lâcher des yeux ce spectacle, qui se faisait petit. Ce spectacle qu'on ne remarquait pas avant de vraiment observer, le côté obscur de la ville. Une ombre au tableau. 

    40
    Samedi 24 Mars 2018 à 19:09

    Théodora profitait de cette balade. Elle avait un mauvais souvenir de la denrière fois qu'elle avait passé autant de temps dans les rues de Port-Réal. Mais là, c'était différent; Bien qu'elle était vigilante, de peur qu'on ne reconnaisse la princesse, elle se sentait détendu. Peut-être que le beau temps influençait sur son humeur et son ressenti? 

    La servante fut totalement étonnée par la question. Elle porta plus d'attention aux personne les plsu pauvres. C'était une habitude pour elle... Comment dire... c'était affreux à dire, mais ce genre de personnes, elle en avait vu tellement qu'ils faisaient partis du paysage. Elle se sentit terriblement mal d'avoir été indifférente jusque là à leur présence...

    "Oh.. oui, dans toutes les rues... Mais je ne sais pas combien en moyenne... Je ne saurais pas vous dire un nombre précis."

    41
    Dimanche 25 Mars 2018 à 13:50

    Daenerys baissa le regard de ces pauvres. Elle avait promit de venir en observatrice. Comme elle s'était promit de réfléchir à un solution, mais, de ce fait, pas maintenant. Seulement... Son regard se porta sur un petit marchand de fruits et poissons... Elle regarda rapidement Theodora avant de se diriger vers lui. Sans le regarder, elle demanda deux sacs de fruits, où il y en avait au moins 6. Plus ne servirait à rien car le temps de les manger, le reste pourrirait. Enfin, elle paya sans difficulté ces quelques fruits et l'argent mit un doute au vendeur qui n'eut pas le temps de la rappeler qu'elle fut déjà partie. 

    Doucement, elle s'approcha de l'homme vu après la femme et son petit. Il était en piteux état et vieux. Elle s'accroupit mais ne le regarda pas dans les yeux, soucieuse de garder sa couverture. 

    Au début, tout se fit sans un mot. Ses yeux s'étaient ouverts en grand, il s'était assit et la regardait comme une sainte. Elle lui sourit gentiment

    -Ne mangez pas tout maintenant pour qu'il vous en reste dans le temps.

    -Je n'ai pas de quoi vous payer. 

    -Je ne veux rien en retour. 

    -Pourquoi ? 

    -J'ai eu pitié de vous. 

    -Je ne saurais comment vous remercier. 

    Elle ne répondit rien et fit non de la tête. 

    -Je ne suis personne pour vous demander de faire quelque chose en retour si ce n'est me promettre que vous allez cesser de vous apitoyer sur votre sort, que vous allez vous relever après avoir mangé et que vous allez chercher de quoi vous rendre utile. 

    La princesse eut soudain une idée et regarda autour d'elle. Cette idée pouvait marcher, mais une nouvelle fois, elle se rappela que ce n'était pas son devoir. Cependant, elle se promit d'essayer d'en parler avec son frère. 

    -la vie peut être pleine de rebondissement quand on s'en donne la peine. conclu t-elle

    Sur ce, elle se releva, lui adressa un petit signe et s'en alla. Elle repassa à côté de Théodora et alla voir la dame et son bébé. 

    Daenerys s'accroupit à nouveau. 

    -Tenez. Il vous faudra un petit peu de force pour continuer à le nourrir. Fit-elle comme bonjour. 

    La dame, trop surprise, resta muette, la princesse continua donc

    -C'est un garçon ? 

    -...oui... 

    -Il a de l'avenir devant lui. 

    -Non. Je meurs à petit feu, lui aussi.

    -Cela fait combien de temps que vous êtes dans la rue ? 

    -... Trop longtemps pour assurer un futur. 

    La jeune femme se tue, elle le regardait pensive et découragée. Un soupire s'échappa d'elle. 

    -Mangez doucement et sur plusieurs jours. Conseilla t-elle car la maigreur de cette femme témoignait de son manque de nourriture. Son estomac était donc trop petit pour recevoir un fort taux de fruits d'un coup, il exploserait. 

    Enfin, elle revint vers Théodora, la tête basse avant de regarder Ragon, qui lui fit un petit hochement de tête discret

    -Allons à Fossedragon... J'en ai assez vu. 

    Elle laissa alors Théodora la conduire pour sortir de ce Labyrinthe. 

    42
    Dimanche 25 Mars 2018 à 17:17

    Théodora n'avait pas compris ce qu'elle faisait au début. Mais elle compris assez rapidement. Autant de générosité ne la surpris pas de la part de la princesse. Cependant, elle était un peu plus étonnée de cet élan de spontanéité. 

    Sans un mot, elle la regarda parler à ces personnes dans le besoin. Elle était impressionnée. Si elle avait l'argent nécessaire, Théodora l'aurait bien aidé. Tous les nobles n'étaient pas cupides et avares... Cela était fortement rassurant de s'en rendre compte. 

    "Vous voulez allez à Fossedragon?.. D'accord.. Au fait, c'est un très beau geste que vous venez de faire."

    Théodora lui sourit, admirative. Puis, la servante prit le chemin de Fossedragon pour y emmener la princesse ainsi que les deux gardes qui n'étaient pas loin derrière  elles. 

    43
    Dimanche 25 Mars 2018 à 21:26

    (on continue la bas ? 

    Au faite, tous ces compliments mon réellement touchés. Maudissez moi de vivre autant mes rpg...)

    44
    Mercredi 25 Avril 2018 à 21:32

    L'éloigner de Castral Rock. Pourquoi faire? Une simple course. Du moins on lui avait présenté de cette façon. Il a beau avoir l'admiration de ses pairs, certains restaient encore un peu méfiants. Cependant il n'y avait aucune raison apparente pour qu'on veuille l'éloigner de ses terres natales. Le blondin n'y avait pas plus réfléchi. On lui donne un simple ordre, il s'exécute. Après tout, on lui avait aussi expressément demandé de ne pas trop tarder. Ce qui était assez étrange. Mais, soit. Ils manigançaient quelque chose mais rien de bien mauvais. Le chevalier en armure d'or ne pouvait en douter. Ainsi, Fenrhir s'était donc rendu à port réal afin de récupérer un objet précieux. Le personnage chargé de forger l'objet en question, avait refusé de livrer. Même pour une somme astronomique. Probablement parce qu'il s'agit d'un homme craintif et superstitieux? En tout cas l'affaire étant réglée et pliée en deux temps trois mouvements, le jeune homme voulu faire une petite halte. Un brin d'air frais ne lui ferait pas de mal.

    Fenrhir aurait aimé ôter son casque tête de lion et poser tout ce bazar à ses pieds mais il ne se le permettait pas. Il était en mission. Point. Et puis, il en oubliait rapidement ce désagrément en admirant la vue. Le soleil bien haut, se reflétait sur la vaste mer. Et cette brise rafraîchissante n'était pas de trop!

    45
    Mercredi 25 Avril 2018 à 21:41

    Maintenant que Conrad pouvait de nouveau marcher, il ne se priva pas pour retourner à son cher port! Le maître des navires préparait de retourner sur les flots pour se rzendre sur ses terre natales. 

    Marcher lui avait grandement manquer. Il respirait à plein poumon l'air, comme un homme qui renaissait. Il avait un grand sourire sur le visage. 

    46
    Mercredi 25 Avril 2018 à 23:00

    Fenrhir appréciait sagement la vue lorsqu'il entendit un marin jurer comme un charretier. Quelque peu surprit, il se tourna soudainement vers le bonhomme. Ce dernier semblait avoir de la difficulté à déplacer un lourd chargement. Bien sûr, le blond ne tarda pas à se lancer à sa rescousse. Son colis sous le bras gauche, il s'aida donc de sa main droite pour aider à soulever la caisse. L'un se trouvait derrière, l'autre devant. La différence de force était flagrante, ce qui ne manqua pas d'amuser les rares observateurs situés à l'ombre un peu plus loin, sur les quais.

    - Merci, grommela le marin. Ces imbéciles préfèrent m'voir peiner plutôt qu'mettre la main à la patte!, hurla-t-il à leur intention, leur faisant détourner le regard pour la plupart d'entre eux.

    Fenrhir se contenta d'acquiescer en réprimant un léger rire. Lui-même était un peu amusé par son interlocuteur. Aussi faut-il dire que son allure et son accent n'aidait pas à le prendre au sérieux... néanmoins le jeune chevalier trouvait admirable que ce monsieur travaille aussi durement malgré ses conditions.

    Le lourd chargement une fois posé à bord, le marin le remerciait une nouvelle fois. Avant que le blond ne quitte le navire, il voulut d'ailleurs le présenter au capitaine. Du moins c'est ce qu'il avait avancé. On ne cachera pas qu'il s'agit principalement d'une excuse pour casser du sucre sur le dos du reste de l'équipage.

    - M'sieur Conrad, si ce bon gaillard avait pas mis la main à la patte j'y serais encore! C'est pas ces autres fils de putain qui vont s'bouger l'arrière train, hein?, fit-il en adressant un regard à Fenrhir, qui était un peu gêné.

    - Mon passage sera bref, je ne voudrais pas m'imposer. C'est un bien beau navire, messire.

    Bon, il faut dire que le chevalier en armure dorée n'était pas doué pour lancer une conversation, mais, ses propos avaient le mérite d'être sincères.

    47
    Mercredi 25 Avril 2018 à 23:14

    Conrad fut étonné d'être interloqué de la sorte par le marin. Il le regarda et fut étonné de son accent et sa manière de parler. On ne devait pas lui avait apprit à parler à un noble... M'enfin, ce n'était pas grand chose. 

    Ces fils de putains...... Si Conrad n'était pas maître des navires, il en aurait souri. 

    "La mer n'est pas fait pour les fégneants , gronda Conrad en direction de l'équipage. Méritez un peu d'être des marins au lieu de laissé les aînés faire le sale travail."

    Puis, il regarda Fenrhir. Conrad était trop bien habillé pour être un marin et la façon dont il se tenait, aucun doute, il était noble. Le maître des navires détailla l'homme en favce de lui.

    "Il est rare de voir des chevaliers à la solde des Lannister par ici, Messire... ?"

    48
    Mercredi 25 Avril 2018 à 23:23

    Le blondin présenta ses excuses tendit qu'il salua le capitaine en bon et dû forme:

    - Fenrhir. Fenrhir Aldmonn. Je suis navré de m'imposer ainsi messire, je ne me voyais simplement pas rester à ne rien faire.

    Le chevalier regarda le bonhomme retourner vaquer à ses occupations, suite aux remontrances de son capitaine.

    - Ne lui en voulez pas, s'il vous plait. Il ne pensait pas à mal, se sentit-il obligé de préciser.

    L'équipage, après avoir grommeler quelques insultes à l'encontre de leur collègue et d'un certain "Lion qui aurait mieux fait d'aller voir ailleurs", se remettaient eux aussi au travail. Sans grande motivation au début.

    49
    Mercredi 25 Avril 2018 à 23:39

    Conrad avait entendu les marins parler. Il eut un petit sourire. Il fit f=venir un garde qui était à sa solde et lui parla à voix basse.

    "Je suis Conrad Greydjoy, maître des navires, se présenta-t-il. Ce bateau n'est pas à moi. Et je n'en  veux pas à ce loup de mer. Il a plus de mérite que d'autres."

    Les gardes se rendirent sur le bateau et prirent aux marins des effets personnels ayant de la valeurs sous les protestations de ceux-ci. Ils emmenèrent aussi le marin qu'avait aidé Fenrhir. 

    50
    Jeudi 26 Avril 2018 à 11:14

    Greyjoy, évidemment! Fenrhir ne s'en souvenait que maintenant; pourtant son prédécesseur l'avait informé à propos des plus grandes maisons des sept royaumes.

    Lorsque quelques gardes s'en prirent aux marins et emmenèrent celui qu'il avait aidé auparavant, le blond ne put s'empêcher de s'inquiéter un peu. Cette histoire ne le regardait en rien néanmoins, donc il se retint d'interroger le maître des navires à ce propos. De même à propos du fait que le navire ne lui appartienne pas vraiment. Concernant le reste en revanche...

    - Si je puis me permettre, où comptez vous vous rendre exactement, avec un chargement aussi important?

    Fenrhir jetait un oeil par dessus l'épaule du capitaine. La mer était calme mais le vent soufflait suffisamment. S'ils partaient maintenant ils seraient tranquilles. Un peu rêveur, le blond ajouta sur un ton plus bas:

    - Ce doit être agréable de voguer sur la mer de cette façon.

    51
    Jeudi 26 Avril 2018 à 19:53

    Ragon le regarda en haussant les sourcils avant de se mettre à rire.

    "Moi, je ne pars pas. Ce n'est pas mon navire. Mais voguer sur les mers est, en effet,très agréable."

    Le maître des navires avait hâte de retourner sur la mer. 

    "Et donc, que faites-vous dans mon port?"

    52
    Jeudi 26 Avril 2018 à 22:36

    Visiblement son incompréhension amusait Conrad. Fenrhir ne s'en offusqua pas. Après tout, difficile de déterminer qui est le capitaine des navires. Il ne l'avait jamais rencontré auparavant et ignorait tout de ses intentions, ses possessions, et ses hommes. On lui avait simplement expliqué son rôle il y a longtemps de cela.

    - Une simple envie d'admirer la vue. Je n'ai pas l'intention de tarder, j'ai beaucoup à faire.

    Le blond restait tout de même pensif. Depuis qu'il a reprit ses fonctions de chevalier il n'a pas eut beaucoup de temps pour lui. Pas que ce soit un problème, il était fier de son travail, de ce qu'il fait. Seulement... ça restait un grand gamin un peu rêveur. Laisser son esprit voguer un peu ne fait de mal à personne, il n'allait pas se l'interdire tant qu'il ne va pas à l'encontre des ordres qu'on lui a donné.

    Fenrhir remarquait les quelques difficultés du capitaine: ce dernier devait se remettre d'un incident, probablement? Sa curiosité pointait de nouveau le bout de son nez, le poussant à interroger son vis-à-vis:

    - Que vous est-il arrivé, messire? Reprenez moi si je vous ennuie, se rattrapa-t-il immédiatement. Je dois vous avouer que je n'excelle pas dans l'art de converser, s'excusa-t-il ensuite.

    53
    Vendredi 27 Avril 2018 à 15:54

    Conrad haussa un sourcil. Juste de passage au port? Un chevalier de la maison Lannister? Conrad avait quelques doutes la dessus. Il avait tendance à vite se méfier de tout et de tout le monde. C'était de cette façon qu'il avait pu devenir Maître des navires. Ne pas accorder sa confiance: voilà le secret. 

    Il soupira très légèrement quand Fenrhir lui parla de sa blessure. Il avait hâte de ne plus boiter.

    "Non, vous ne m'offusquer aucunement. Je suppose que même jusque dans les Terres de l'Ouest, vous avez entendu les ravages qu'a causé Aragon, le dragon du défunt roi.... Nous étions à sa poursuite avec le prince Viscerys. Cependant, que sont des hommes contre un dragon adulte? Un massacre.. Heureusement, le prince s'en est sorti."

    Bon, il était toujours cloué au lit mais ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'il ne soit de nouveau sur pied. 

    "Êtes-vous déjà venu à Port-Réal, Ser?"

    54
    Vendredi 27 Avril 2018 à 16:24

    (theme)

     

    Ah, oui. Cette histoire, il n'avait fait qu'en entendre une petite partie. Il ignorait qu'un autre que le prince avait été touché.

    Fenrhir tiqua à la question de Conrad. Déjà venu ici? Lui non. Jamais jusqu'alors. Ou, si, une fois mais c'était il y a fort longtemps. S'il ne s'était pas perdu c'est pour deux raisons principales. La première est son sens de l'orientation. La seconde, les souvenirs du premier Fenrhir Aldmonn. Celui-ci lui en avait beaucoup parlé. Et même si en une seule décennie beaucoup de choses changent, la plupart étaient restées telles quelles. Ainsi, avant même de se rendre a Port Réal le blondin possédait déjà quelques repères utiles. Ajoutons à cela les indications données par ses supérieurs... et le voilà qui serait capable de visiter la ville entière sans craindre de se perdre.

    - Quelques fois. Il y a longtemps de cela. Je n'ai malheureusement pas eut le loisir de revisiter les lieux. Je n'ai que peu de temps pour moi.

    Fenrhir se reprit aussitôt en prenant conscience de ce qu'il venait de dire:

    - Et je suis fier de pouvoir être aussi utile à la maison que je sert! C'est seulement que..., il ne pu s'empêcher de regarder à nouveau la mer, un peu rêveur. Non, rien, excusez moi. Je ne vais pas vous faire perdre plus de votre précieux temps!

    Le chevalier salua promptement le maître des navires, puis replaçait correctement son colis sous son bras avant de s'éloigner, pensif. Il avait beau accorder une grande importance à son devoir... il aura toujours un peu de mal à cacher qu'il apprécierais profiter d'un peu de liberté de temps en temps.

    55
    Vendredi 27 Avril 2018 à 21:16

    Conrad fronça les sourcils. Honnêtement, depuis qu'il avait été blessé, le maître des navires s'ennuyaient. Il n'y avait que son pauvre écuyer, Robin, qui le sortait de cet ennui constant. Conrad l'appréciait bien ce petit. Robin était un peu simplet mais c'est ce qui le rendait très distrayant. 

    "Attendez!  fit Conrad en le rejoignant. 

    -Où vous rendez-vous? Je peux vous indiquer le chemin si cela fait longtemps que vous n'êtes pas venu ici."

    En réalité, derrière la courtoisie de Conrad se cachait de la curiosité. Il se demandait ce qu'il y avait dans ce colis que le garde des Lannister gardait sur lui. Après tout, Conrad était au service de la couronne et il n'aimait pas tellement les sbires des Lannister. Cette famille était connue pour aimer  le pouvoir. Un complot contre la famille royale? 

    Conrad était venu au port juste pour respirer cet air marin qui l'ennivrait tant. Il pensait s'y ennuyer mais il venait de trouver une nouvelle source de distraction. Ce qui était ironique, pour le Maître des navires, c'était qu'il n'avait pas navigué depuis un long moment... depuis sa nomination à ce poste, en fait. 

    56
    Vendredi 27 Avril 2018 à 21:32

    Que le capitaine se montre aussi aimable alors qu'il semblait avoir quelques difficultés pour se déplacer... Fenrhir ne se voyait pas refuser. D'autant qu'un peu de compagnie ne serait pas de trop. De ce qu'il a pu observer, tantôt il impressionnait, tantôt il suscitait le dégoût chez les habitants de Port Réal. Bien qu'il sache parfaitement se défendre, le fait qu'il soit accompagné par l'un des leurs calmerait sans doute les esprits. Ou, au moins, dissuaderait la plupart de se lancer dans un bagarre misérable perdue d'avance...

    - A dire vrai, comme précisé plus tôt je ne peux me permettre de tarder en ville. Je comptais reprendre la route vers Castral Rock.

    Le blond se rendait compte du ton qu'il avait utilisé pour s'adresser au maître des navires. Un peu.. sec. Il entreprit de lui présenter ses excuses aussitôt:

    - Pardonnez moi. Rien ne m'oblige à me presser autant non plus, on ne m'en voudra pas de faire un détour, je suppose, fit-il tout de même un peu hésitant. Si vous avez quelques lieux à me faire visiter?

    57
    Vendredi 27 Avril 2018 à 21:50

    Conrad eut un petit sourire.

    "Vous m'en voyez ravi. Que direz-vous d'aller boire un verre en ma compagnie? Cela fait si longtemps que je n'ai pas navigué vers Castral Rock. J'aimerais que vous me parliez un peu de votre contré."

    Le maître des navires commençaient à souffrir du mal de terre. Si certains avaient le mal de mer, Conrad avait le mal de terre... 

    Cela ne lui avait pas posé de problèmes de rester à Port-Réal.. jusqu'à l'attaque d'Aragon... Depuis qu'il avait été blessé, tout allait de travers.. Il était infirme, pour le moment, et avait dû passer des journées à ne rien faire. C'était insupportable. Et puis, il avait perdu la princesse! 

    Argh! Il avait pourtant bien réfléchi et préparait son coup... Epouser Daenerys lui aurait accordé encore plus de pouvoirs! Toutefois, cela c'était retourné contre lui et l'homme s'était attiré les foudres de la princesse... Et puis, ensuite, il y avait eu Daron Martell qui avait débarqué, sans parler des autres prétendants... Bref, il avait jeté l'éponge. 

    Conrad allait de contrariété en contrariété. 

    58
    Vendredi 27 Avril 2018 à 22:20

    Boire? Quand quelqu'un lui proposait de boire quelque chose, surtout pour parler de mondanités, cela signifiait souvent "s'imbiber d'alcool, finir avec un bon coup dans le pif et chanter des idioties en faisant l'imbécile". Du moins, c'est ainsi que Fenrhir voyait les choses. Inutile de préciser que dans ce genre de situation le niveau d'attention baisse, et de l'attention... il ne valait mieux pas en manquer pour être capable de garder le précieux paquet qu'on lui avait demandé de récupérer. Conrad avait beau lui être sympathique, il préférait être franc:

    - Jamais de vin pour moi. Et je me sentirais mal de vous laisser boire seul... N'auriez vous pas une autre idée?

    59
    Vendredi 27 Avril 2018 à 22:37

    Conrad haussa un sourcil. Ce garde était bien singulier. Pas de vin? Mais d'où venait-il?! Conrad n'était pas un alcoolique mais il appréciait un bon verre de vin de temps en temps... Et il devait se l'avouer, il buvait un peu plus depuis ses multiples échecs. Cependant, il était loin d'être une épave passant son temps à être ivre. 

    "Vous ne buvez jamais une seule goutte d'alcool? Un petit verre, de temps en temps, ne fait pas de mal. C'est un moment convivial, insista le Maître des navires.

    Fenrhir lui faisait penser à quelqu'un.. Mais qui ? Ah oui! Conrad s'en souvint! Ser Ragon, le fidèle garde qui suivait la princesse Daenerys comme son ombre. Un homme droit et admirable pour sa loyauté. Lui non plus n'était pas un grand amateur d'alcool. Conrad ne l'avait jamais vu saoule. Et des gardes qui finissaient mal après avoir trop bu... ah là,là , il y en avait à la pelle. 

    -Dans ce cas, où aimeriez-vous aller? Il y a peu d'endroit où vous pourrez me parler de votre belle région tranquillement. Je n'ai que de vagues souvenirs de Castral Rock et peu sont ceux venant de làs-bas qu'on voit ici."

     

    60
    Lundi 30 Avril 2018 à 10:55

    Le chevalier haussait les épaules à la question de Conrad à propos de l'alcool:

    - Possible, mais je préfère m'en passer.

    Ce qu'il n'avouerait pas, c'est qu'il n'aime pas trop, en plus de ça. Son oncle, un vigneron bien dégourdit, en faisait un excellent. Il leur en offrait une demie-bouteille de temps en temps. Un peu radin, mais c'était gentil de sa part. Eh bien, le blond a goûté une fois. Il ne le fera pas deux fois!

    Fenrhir toussa, tentant de reprendre plutôt sur le sujet suivant:

    - C'est vous qui connaissez la région, non? Mais... n'y aurait-il pas une auberge dans les parages? Avant de repartir, je vous avouerais que j'aimerais bien manger quelque chose de comestible.

    C'est qu'avec un grand type comme lui, il aurait fallut autant de sanglier qu'Obélix pour le rassasier! En sachant qu'il n'allait pas porter autant de charge pour un aller-retour entre Castral Rock et Port Réal... autant en profiter une fois en ville.

    61
    Lundi 30 Avril 2018 à 17:29

    Conrad regarda le chevalier des pieds à la tête. Avec son gabarit, il devait bien manger, celui-là! De la quantité... Et en plus, cela devait être bon. Il fallait montrer à cet hôte de peu de temps qu'on pouvait bien manger à Port-Réal. 

    "En effet, je connais une bonne auberge où l'on peut manger comme des ducs, sourit le maître des navires. 

    -Et elle n'est pas loin d'ici. En plus, on peut avoir une belle vue. Je vous y accompagne, si vous le souhaitez?"

    A la place de boire, manger était une bonne alternative. Vanter Port-Réal auprès de ses snobs de Castral Rock.. Bon d'accord, peut-être que les chevaliers aux ordres des Lannister n'étaient pas aussi avide d'argent et aimant autant le luxe qu'eux.. Mais quand même. 

    Oui, Conrad voyait les Lannister comme des nobles vivant dans un luxe trop prononcer et ahurissant. En plus, c'était des gens méfiants et aimant le pouvoir. Si on enlève le luxe, c'était un peu sa description à lui. 

     

    62
    Mardi 1er Mai 2018 à 18:33

    Fenrhir aurait accepté volontiers si un éclat de voix ne l'avait pas stoppé dans son élan. Même de loin, le blond reconnaissait bien la voix d'un de ses collègues: ce dernier l'appelait sans cesse et faisait de grands signes jusqu'à l'atteindre. Le pauvre gars, essoufflé, tentait de lui faire passer un message:

    - On.. on vous... vous êtes rappelé immédiatement à Castral Rock!

    Le chevalier à tête de lion avait un peu de mal à y croire. On l'envoyait à Port Réal, on lui précisait qu'il pouvait se poser un peu mais en évitant de trop tarder... et on lui envoie ensuite quelqu'un pour le ramener brusquement alors qu'il venait de récupérer le colis. Enfin... une demande restait une demande. Un ordre, plutôt. Fenrhir salua le capitaine des navires:

    - Mes excuses messire, ce sera pour une prochaine fois, fit-il en lui tendant la main. Je suis ravi d'avoir pu faire la connaissance d'un membre du conseil restreint. Je vous parlerais de mes terres natales à l'occasion!

    Fenrhir suivit ensuite son collègue a travers les rues pour quitter la ville à la hâte. Néanmoins, le chevalier restait navré d'avoir du quitter Conrad aussi soudainement...

    63
    Mardi 1er Mai 2018 à 18:34

     

    (pour plusieurs raisons je clôture là, pardon. ^^')

    64
    Mardi 1er Mai 2018 à 20:56

    (d'accord pas de soucis ^^)

    Conrad le regarda en plissant les yeux très légèrement. 

    "Ce sera avec joie, messire. Je suis content de vous avoir rencontrer."

    Une urgence pour être rappeler de la sorte aussi soudainement à Castral Rock? Qu'est-ce qui pouvait bien se passer de si grave? Conrad soupira. Il venait de perdre la seule distraction de sa journée. Quelle désolante tristesse. 

    Le maître des navires ne saurait pas ce que contenait le paquet que Fenrhir portait avec lui. Il s'en désolait. D'ordinaire, il s'en ficherait mais il n'avait tellement rien à faire qu'il s'intéressait à tout et n'importe quoi. Tout était suceptible d'attirer son attention.

    Conrad reprit son tour dans le port pour regarder les bateau. S'il n'était pas une brebis boitante, il monterait sur l'un de ses navires pour aller respirer l'air de la mer, au grand large. Hélas!

    Conrad quitta le port pour aller dans une taverne. Depuis son accident, il buvait de plus en plus. 

    65
    Jeudi 11 Octobre 2018 à 18:48

    Le bateau de Lord Unicorn arriva enfin à bon port. Ils étaient enfin à Port-Réal. C'était parfait. Le voyage s'était bien passé. La mer avait été calme pendant toute la traversée. 

    66
    Jeudi 11 Octobre 2018 à 19:50

    Prévenue en avance de leur arrivée imminente, Alannays était sortie de sa cabine et avait fait préparer ses affaires. Elle regardait du bastingage approcher cette ville qu'elle n'avait plus vu depuis des années.

    - Ainsi, voici Port-Réal. Il va nous falloir marcher jusqu'au Donjon Rouge ? Notre arrivée a-t-elle été annoncée ?

    C'était la moindre des choses que son cousin leur fasse parvenir une suite pour les accueillir, si il ne daignait pas venir en personne.

    67
    Vendredi 12 Octobre 2018 à 20:58

    Lord Unicorn la regarda d'une  étrange façon. Laisser une femme de son importance marcher dans les rues de Port-Réal sans escorte serait un pur délire. 

    "Sa majesté le roi se trouve au Donjon Rouge. Toutefois, une calèche nous attend afin de nous rendre au Donjon Rouge."

    68
    Vendredi 12 Octobre 2018 à 22:34

    - Hum. Et bien soit, allons à sa rencontre.

    Voilà. A quoi s'attendait-elle donc ? A un retour en triomphe ? Une calèche et une escorte, la belle affaire... Tant mieux, elle allait avoir de quoi râler une fois en haut. Une excuse de plus pour être de mauvaise humeur.

    69
    Vendredi 12 Octobre 2018 à 22:40

    Lord Unicorn était heureusement une personne patiente. C'était un vieux diplomate. Plus d'un en aurait eu assez de cette femme au caractère toujours ronchon. 

    "La route ne sera pas si longue."

    Est-ce que c'était de la fatigue ou elle était réellement sans cesse de mauvaise humeur? 

    70
    Vendredi 12 Octobre 2018 à 23:05

    - Encore heureux.

    Ne manquait plus qu'à la faire marcher dans les rues souillées de boue et d'ordures en tout genre, et le tableau serait total. Oubliée et exilée, si vous voulez... mais Targaryen tout de même !

    Ses bagages étaient portés par des serviteurs qui, eux aussi, espéraient que l'escorte et leurs chevaux ne seraient pas trop loin... pour une autre raison cette fois.

    71
    Vendredi 12 Octobre 2018 à 23:22

    Au pied du bateau, une calèche attendait la précieuse invitée. Lord Unicorn se demandait si le roi avait déjà rencontré sa cousine. Peut-être en espérait-il trop ? Le diplomate se demandait si cette femme avait les qualités pour être une bonne reine. 

    72
    Vendredi 12 Octobre 2018 à 23:28

    Sans rien ajouter, Alysianne prit place dans la calèche et invita Lord Unicorn à monter aussi. Elle n'était pas non plus mauvaise, simplement... aigrie par les années à Peyredragon.

    73
    Samedi 13 Octobre 2018 à 13:05

    Lord Unicorn monta après Alysianne dans la calèche. Il n'aurait pas supporter de devoir marcher jusqu'au Donjon Rouge. 

    "Vous verrez, le Donjon Rouge est bien différent de Peyredragon."

    Déjà, il y avait bien moins d'escaliers. 

    74
    Samedi 13 Octobre 2018 à 13:20

    - Ça, je n'en doute pas. Pour qu'autant de gens de belle famille y vivent, il doit être bien confortable.

    Elle avait vécu ici, avant. Tout son enfance. Les choses avaient peut-être changées depuis...

    Une fois que Lord Unicorn fut monté à bord, le carrosse s'ébranla et se mit en route vers la colline d'Aegon.

    75
    Dimanche 14 Octobre 2018 à 00:10

    Lord Unicorn ne dit plus rien du trajet. Il ne voulait lancer l conversation sur des sujets pour qui pourrait l'irriter. 

    76
    Dimanche 14 Octobre 2018 à 09:49

    Alanays (je crois que je me suis planté de nom depuis le début du RP...) fit à deux reprise une remarque sur la puanteur de la rue, mais sans plus. Elle ne cherchait pas non plus la discussion.

    Enfin, le carrosse et son escorte arriva en vue du Donjon Rouge.

    77
    Dimanche 14 Octobre 2018 à 17:06

    Lord Unicorn descendit avant elle de la calèche pour lui proposer son bras pour l'aider à descendre. 

    "Sa Majesté doit se trouver dans la salle du trône à cette heure-ci."

    78
    Dimanche 14 Octobre 2018 à 17:32

    Alanays accepta l'aide de mauvais gré, mais avec quelque chose qui pourrait presque ressembler à un sourire de sa part. Pas de remerciement oral évidemment.

    - En ce cas, allons-y sans tarder. J'ai déjà assez d'une semaine d'attente.

    79
    Dimanche 14 Octobre 2018 à 21:59

    Lord Unicorn hocha la tête.

    "Je vous ammène à lui tout de suite."

    Il prit la direction de la salle du trône avec la cousine du roi. 

    80
    Dimanche 14 Octobre 2018 à 22:20

    (on continue directement là-bas ?)

    81
    Dimanche 14 Octobre 2018 à 22:25

    (oui^^)

    82
    Vendredi 26 Octobre 2018 à 18:46

    La Sterne fit son entrée au port. Toutes les voiles avaient été rangées sauf le foc, le navire avait donc une allure réduite et prudente et se frayait un passage jusqu'à un dock de libre. Tout les marins s'affairaient à bord, heureux d'arriver enfin. Beaucoup avaient de la famille à la capitale, ou au moins des connaissances.

    Un des marins expérimentés ses saisit de la corde d'amarrage et sauta à terre avec agilité pour fixer le bateau par l'avant, et on lui passa une corde semblable à l'arrière pour immobiliser le navire. Ils étaient enfin solidement amarrés, parés pour une escale à la capitale.

    83
    Vendredi 26 Octobre 2018 à 19:20

    Hetty n'avait jamais vu un port aussi grand. Elle était impressionnée. Tant que le capitaine ne lui dirait pas de quittait la Sterne, l'enfant comptait bien rester à son bord.

    84
    Vendredi 26 Octobre 2018 à 20:33

    (Ch'uis contente : j'ai trouvé une image pas trop mal pour le capitaine. ^^

    Brenn by BellaBergolts)

    Ce dernier était pour le moment trop occupé par les charge administrative de l'accostage : il devait payer les droits de séjour, organiser le déchargement des cargaisons, prendre contact avec les futurs fournisseurs...

    Pendant ce temps là, le second restait à bord pour s'occuper du navire. En apercevant Hetty, il s'exclama à son intention :

    - Hé, toi ! Tu crois que parce qu'on est à terre, la vaisselle va se faire toute seule ?

    85
    Vendredi 26 Octobre 2018 à 21:03

    Hetty secoua la tête.

    "Non, pas du tout."

    Elle se précipita dans les cuisines. 

    86
    Vendredi 26 Octobre 2018 à 21:22

    Le cuisinier, effectivement, s'y trouvait toujours. Lorsqu'ils étaient à terre, les matelots ne mangeaient pas à bord. Mais c'était l'occasion pour lui de mettre un peu d'ordre dans sa cuisine, de se réapprovisionner, et, éventuellement, de terminer la vaisselle de retard. En voyant le gamin entrer en trombes, il éclata de son rire jovial.

    - Quel empressement pour mettre les pattes dans la graisse !

    87
    Samedi 27 Octobre 2018 à 19:07

    Hetty sourit un peu. 

    "Le second m'a fait comprendre que la vaisselle n'allait pas se laver toute seule."

    Elle commença directement à se mettre à la tâche. 

    88
    Samedi 27 Octobre 2018 à 19:48

    Le cuisinier gribouillait sur un petit calepin tout en comptant les provisions restantes.

    - Tu vois gamin ? Ça,  c'est la liberté. Apprend à lire et à compter, et personne ne te refusera jamais de poste.

    Bien sûr ce n'était pas lui, déjà très occupé, qui aurait le temps d'apprendre les arcanes de l'écriture à un obscur gamin du bord. Mais donner des conseils à la louche était par contre à sa portée.

    89
    Dimanche 28 Octobre 2018 à 11:47

    Hetty savait compter. Sa mère était une marchande après tout.

    "Je sais déjà compter."

    Mais lire et écrire.... Elle avait déjà pu voir des écrits mais pour elle, ce n'était que des symboles. Et elle avait bien d'aures idées en tête que d'apprendre à lire et écrire. A quoi cela pourrait-il bien lui servir? 

    90
    Dimanche 28 Octobre 2018 à 11:51

    - Un bon début, c'est un bon début...

    Il marmonna encore quelques phrases incompréhensibles sans cesser de noircir son feuillet, et déclara enfin à voix haute.

    - Je m'absente, je dois contacter mon fournisseur. Je compte sur toi pour qu'à mon retour la vaisselle aie bien avancé.

    91
    Dimanche 28 Octobre 2018 à 12:23

    Hetty hocha la tête énergiquement.

    "Les casseroles et les assiettes brilleront."

    92
    Dimanche 28 Octobre 2018 à 12:29

    Le cuisinier lui adressa un dernier sourire avant de quitter la pièce en fermant la porte derrière lui. Le silence retomba, laissant percer les bruits du port à travers la cloison épaisse des fenêtres. Les ordres qui fusent, les carrioles qui roulent, les goélands qui crient et les vendeurs de poissons hélant les passants... La vie de la capitale.

    93
    Dimanche 28 Octobre 2018 à 18:54

    Hetty ne faisait pas attention au bruit qui était dehors. Elle regardait la vaisselle qu'elle nettoyait. Elle craignait que le capitaine ne vienne la chercher pour lui dire de descendre du bateau. 

    94
    Dimanche 28 Octobre 2018 à 19:31

    En effet, ce moment inéluctable fini par arriver. Le capitaine remonta sur le pont et demanda à voir Caïn. C'est le second qui le dirigea vers la cuisine.

    Le grand homme blond ouvrit la porte en grand, faisant entrer un flot de lumière sur les casseroles et les marmites de Hetty.

    - Encore en train de travailler alors que tu es libérée aujourd'hui ? s'étonna-t-il. Crois moi, ce n'est pas de gaité de cœur que je me sépare des éléments aussi motivés. Mais il est temps, j'ai terminé toutes les procédures administratives.

    95
    Dimanche 28 Octobre 2018 à 21:02

    Hetty n'osa pas lui dire que le second lui avait reproché de ne pas travailler. Elle eut un mien déconfite. 

    "Je ne peux vraiment pas rester?"

    Elle était discrète. Elle l'avait toujours été depuis qu'elle était sur ce navire. 

    96
    Dimanche 28 Octobre 2018 à 21:10

    Le capitaine soupira.

    - Je te l'ai déjà dit : je ne peux pas continuer de faire comme si je ne savais pas. J'estime que la confiance qui s'établit entre marins et capitaine doit être réciproque.

    Il se redit compte que c'était assez égoïste comme résonnement. Parce qu'il présentait un dilemme personnel, il se persuadait que c'était mieux de débarquer Hetty. Et encore pour sa conscience, il préférait la laisser entre de bonnes mains.

    ... Prise de conscience qui n'allait pas le faire changer d'avis, de toute façon.

    - J'ai ta paye, et je t'ai promis de te trouver un emplois stable. Pour la dernière fois : tu es certaine de ne connaître personne à la capitale ? Même pas de loin, ou de réputation ?

    97
    Dimanche 28 Octobre 2018 à 22:37

    Hetty se renforgna. Elle allait vraiment quitter la Sterne... Son voyage s'arrêtait là...

    "Non, je ne connais personne. Je viens de la Sang-Vert."

    Comment une enfant pourrait-elle connaître quelqu'un aussi loin dans le nord? Le capitaine en avait une drôle de question. 

    98
    Lundi 29 Octobre 2018 à 09:59

    - Bon. Prend tes affaires, nous partons dans quelques minutes.

    99
    Lundi 29 Octobre 2018 à 11:15

    Hetty ne pourrait dire au revoir à personne... Ni au cuisinier, ni aux jumeaux ni à Rhölf....

    Sans un mot, elle sortit de la cuisine avant d'aller chercher ses affaires. Elle n'en avait pas beaucoup, autant qu'à son arrivée. 

    100
    Lundi 29 Octobre 2018 à 11:22

    (Arêêêête, tu va me faire pleurer. Bon, peut-être pas, mais j'aime pas les adieux.)

    Le capitaine l'attendait sur le pont. Il avait une petite bourse en tissus qu'il tendit à Hetty.

    - Ta paye. Tu l'as au moins méritée.

    Il lui fit ensuite signe de le suivre sur le ponton qui menait au port.

    101
    Lundi 29 Octobre 2018 à 11:46

    (Quelle sensibilité ^^)

    Hetty prit la bourse et la rangea dans ses affaires. Au moins, elle avait un peu de quoi vivre une fois que le capitaine l'uarait laissé seule. Mais elle ne se faisait pas d'illusion, si on la dépouillait, elle perdrait rapidement cet argent. Toujours sans prononcer le moindre mot, Hetty descendit du bateau par le ponton. 

    102
    Lundi 29 Octobre 2018 à 11:51

    Avant d'aller plus loin, il se tourna à nouveau vers elle.

    - Tu as déjà vu faire des chandelle ? Tu as une petite idée de comment ça se passe ?

    103
    Lundi 29 Octobre 2018 à 20:44

    Hetty fronça les sourcils. Elle secoua négativement la tête.

    "Non."

    104
    Lundi 29 Octobre 2018 à 20:47

    - Ce n'est pas grave, ce n'est pas bien compliqué. C'est juste long et ça demande de la patience. Je connais une chandellière qui ne refuserait pas un peu de main d’œuvre supplémentaire, si c'est moi qui la lui propose.

    Et tant qu'à faire, si ce boulot ne plaisait vraiment pas à la gamine, elle pouvait toujours le quitter et tenter de reprendre la mer. Mais ça ne le concernait plus.

    105
    Lundi 29 Octobre 2018 à 22:22

    Hetty se demanda pourquoi le capitaine l'aidait à avoir un travaille.

    "Je n'en doute pas."

    C'était comme tout, quand on ne savait pas faire, il fallait juste apprendre. 

    106
    Mercredi 14 Novembre 2018 à 20:52

    (Désolé, j'ai beaucoup laissé traîné... Pour donner du temps à Fidaè. On va bientôt pouvoir reprendre. sarcastic)

    107
    Vendredi 16 Novembre 2018 à 22:29

    (tkt , je suis hyper occupée en ce moment ^^")

    108
    Vendredi 30 Novembre 2018 à 21:23

    (Plume?)

    109
    Vendredi 30 Novembre 2018 à 21:42

    (Oui, je... je voudrais bien, mais j'attendais encore Fidaè. Je vais lui demander si elle compte venir.)

    110
    Vendredi 30 Novembre 2018 à 21:45

    (ah on m'attendait ? Toute mes excuses ! J'allais vous laisser continuer et intervenir quand Elle serait sortie du bateau. Je le fais tout de suite alors) 

      • Vendredi 30 Novembre 2018 à 21:48

        (Ben... Justement, elle est sortie du bateau. Et d'ici quelques RP elle quitte le port, c'est pour ça que je préférais t'attendre.)

    111
    Vendredi 30 Novembre 2018 à 21:59

    (ok ok, je ne savais plus où j'en étais car c'est une période très compliquée pour moi en ce moment :))

    112
    Vendredi 30 Novembre 2018 à 22:03

    Les petits oiseaux s'étaient déployés et vaguaient essentiellement dans le port. Ils cherchaient quelque chose aux yeux verts. C'était très vague pour eux mais ils s'appliquaient à leur tache et, avec un certain amusement, fixait tous ceux qu'ils croisaient comme des enfants cherchant leur maman.

    (plus le temps désolé)  

    113
    Vendredi 30 Novembre 2018 à 22:13

    (Avec tes... EAP, j'imagine bien. Ou plutôt, je n'imagine peut-être pas mais je comprend. ^^')

    Le capitaine poursuivit en entraînant Hetty le long du port.

    - Sa chandellerie se trouve le long de la Promenade de la rivière. Il faudra rentrer dans la ville pour cela, mais je vais te montrer le chemin. De toute façon, il faudra que je lui parle. Elle est très gentille, tu verras.

    Cette insistance était aussi une façon de faire taire sa propre culpabilité. Il devait se persuader qu'il agissait pour le mieux.

    114
    Vendredi 30 Novembre 2018 à 22:26

    (Même pas XD,  je commence les EAP la semaine prochaine. Mais le rythme de la L3 est intense et quand je ne bosse pas, j'ai souvent du monde chez moi (soirée tarot) avec des potes et le mardi, j'ai danse de salon de 20h30 à 22h alors c'est dur ^^)

    Hetty n'en avait rien à faire de la gentillesse de cette femme. Elle, tout ce qu'elle voyait, c'était qu'elle perdait de nouveau tous ses repères. 

    "Je m'en fiche."

     

    115
    Samedi 1er Décembre 2018 à 10:08

    (Au moins... tu ne t'ennuie pas. sarcastic)

    Le capitaine soupira. Il ne pouvait simplement pas la garder à bord.

    - Si tu ne veux pas de mon aide, dis-le tout de suite. Je ne vais pas aller proposer une employée à mon amie si tu désiste dans la journée.

    116
    Samedi 1er Décembre 2018 à 13:12

    (J'ai pas le temps XD)

    Hetty ne voulait pas se retrouver à la rue. 

    "Je veux bien de votre aide..."

     

    117
    Samedi 1er Décembre 2018 à 22:52

    Peu convaincu, il ne montra pas ses doutes.

    - Bien. Suis-moi.

    Ordre inutile puisque c'est déjà ce qu'elle était entrain de faire depuis qu'ils avaient mit pied à terre.

    (Au fait, Conrad n'avait-il pas en projet de faire un voyage aux Îles de Fer ?)

    118
    Samedi 1er Décembre 2018 à 22:55

    Hetty le suivait calmement. Elle sentait le bracelet de sa mère contre sa peau sous sa chemise.

    (Si,  si , il devrait partir d'ici peu de temps chronologiquement parlant ^^) 

    119
    Jeudi 13 Décembre 2018 à 18:53

    (Ho... Zut, j'ai encore zappé ta réponse... Désolé ! >_<)

    Ils longèrent le port encore quelques temps, coincés entre d'un côté le marché au poisson puis les remparts, et de l'autre les docks et le fleuve. Enfin, ils atteignirent la Porte de la Rivière (aussi connue sous le nom de "porte de la Gadoue"... à raison).

    120
    Jeudi 13 Décembre 2018 à 20:15

    (T'en fait pas ^^ )

    Hetty regardait droit devant elle. Elle n'aimait pas cette ville qui puait et était trop grande. Et puis, comment pourrait-elle apprécier un endroit où on allait l'abandonner? 

    121
    Vendredi 14 Décembre 2018 à 07:11

    (Une intervention, Fidaè, ou on continue Rue de la Gadoue ?)

    122
    Vendredi 14 Décembre 2018 à 07:35

    La petite oiseau en retard se dépêchait de rejoindre le port comme lui avait indiqué son employeur.

    Elle les croisa et fit vaguement attention a eux avant de s'arrêter brusquement. Elle avait pour ordre de regarder tout ce qu'elle pouvait trouver de violet. Des yeux. C'est bien ce qu'elle avait fait. Et le regard de cette petite fille était moins sombre ou moins bleu que les autres. Justement, ce n'était pas un regard bleu mais... Un regard violacé ! Énorme. Soyez toujours naturel ! rappelait toujours Jack. Elle se força donc a un air plutôt naturel et se retourna sans savoir quoi faire. Elle décida de continuer à se faire encore plus petite et les suivre. 

    123
    Vendredi 14 Décembre 2018 à 07:36

    (allez y je vous suis, même si je poste pas. Je le fais quand je pense que c'est utile ;) le bon moment quoi :)

    124
    Dimanche 7 Juillet 2019 à 14:23

    Midi sonnait joyeusement et l'activité des rues s'affaiblissait pour laisser place à des rires et aux danses des couverts, tapotant dans un brouha général les assiettes.  Les senteurs du poisson s'échappait de chaque restaurant et tavernes bordant le port. Il s'agissait bien évidemment de la spécialité du lieu et quiconque n'aimait pas le poisson n'avait rien à faire ici. 

    A l'angle de deux rue se trouvait un sympathique bar à terrasse, les serveurs et serveuses s'activait à travers les allées de tables intérieur et extérieur pour servir leur petits plats. Ils étaient loin d'égaliser ceux servis dans les restaurants mais ils remplissaient l'estomac de quiconque ne voulant pas s'attarder. Pourtant, certains hommes et femmes prenaient le temps de flâner ou rêvasser, la mine grillant au soleil. Freïles faisait partie de cette catégorie de personnes bien qu'elle ait opté pour l'intérieur du bar. Il y faisait plus frais et l'activité était plus intéressante. N'étant pas spécialement rêveuse de nature, la jeune femme préférait scruter les visages en pleine conversation et essayer de deviner le thème suivant les mimiques. Ou bien elle s'amusait à voir une bagarre se déclencher pour une goutte sur la chemise de l'un, un verre voler de l'autre, ou encore une tricherie découverte au jeu de carte du fond de la salle. 

    Seulement, cette inactivité ne lui plaisait guère et la jeune femme espérait pouvoir s'arracher de sa chaise pour s'amuser un peu avant de reprendre le travail. Le motif lui importait peu. Il pouvait s'agir d'être initiée dans un jeu de carte, ou d'un défi, ou encore faire l'objet d'une plaisanterie. Tout était bon pour étirer ses lèvres en un large sourire et se jouer des autres. Elle aimait avoir l'attention portée sur elle, cela va de soit.

    Au dernier retentissement de cloche annonçant l'heure du repas, un petit groupe de troubadour vint animer un peu plus le bar en l'inondant de mélodie. De quoi réveiller les fêtards. Du moins, elle l'espérait. De toute manière, je ressortais ce soir. Se dit-elle pour être en aucun cas déçue si ses attentes n'étaient pas remplies

    125
    Dimanche 7 Juillet 2019 à 16:46

    Thorn passa la porte du bar. Le capitaine de la Sterne avait marchandé toute la matinée avec d'éventuelles acheteurs de la capitale pour la cargaison qu'il transportait. Il avait fini par obtenir un bon prix pour une bonne partie du chargement d'épices de Dorne et de près de la moitié des ballots de soie. Il était satisfait, mais il allait encore falloir superviser le débarquement et faire un stock d'articles de la capitale. Bref : il avait un peu de temps libre à l'heure ou tout le monde se reposait, et il comptait bien en profiter.

    Il approcha du comptoir pour y commander une bière. Pas trop cher, mois alcoolisé que d'autres boissons... il avait ses petites habitudes.

    Il porta enfin son regard sur les autres clients. Des marins, des pêcheurs, mais pas que. L'ambiance était bonne au port, elle attirait du monde. Personne qu'il ne connaisse, toutefois. Si il voulait se changer les idées, il allait devoir prendre des initiatives. Et, n'aimant pas les jeux d'argent, il avait toujours du mal à trouver des adversaires prêts à tirer les cartes sans mise à la clé.

    126
    Dimanche 7 Juillet 2019 à 19:47

    Sans savoir pourquoi exactement, le nouvel arrivant retint l'attention de la jeune femme qui le détailla de plus près. Il n'avait pas l'allure ni les habits d'un vulgaire pêcheur. Son teint était d'ailleurs plus doré que n'importe quel homme bronzé. Elle se souvint tout juste de Daron Martell, lors de son arrivé à Port-Réal et fit le rapprochement entre les deux hommes. Il pouvait donc venir d'un membre de l'armée du Prince mais décidément, il n'avait toujours pas les vêtements adéquates à ce genre de métier. Il se pouvait même qu'ils ne se connaissent pas. L'étranger paraissait un peu trop bourru pour faire partie de la cour. Que pouvait donc faire un Dornien ici ? aiguillée par sa commende -une bière bien masculine mais des moins alcoolisées- elle en déduit que ce pouvait être un petit homme d'affaire, un marchand peut-être, prenant sa pose entre deux ventes. Sauf que se ne devait pas être un riche marchand, sinon, il ne serait pas ici. Ces hommes aiment étaler leur richesse pour montrer leur réussite. Chose que ne faisait pas spécialement l'inconnu (qui lui servait de distraction). Bien qu'on puisse trouver de tout dans chaque catégorie, elle s'attarda sur sa carrure. Une carrure assez forte. Celle d'un petit combattant alors ? Freïles réfléchit un instant. Quel métier réunissait commerce et combat ? La première idée n'était pas la plus probable mais restait toujours plausible : un pirate. Ce bronzage pouvait donc venir de ses longues traversées en mer et pas seulement de Dorne. 

    Tout ça ne restait que supposition mais elle espérait avoir tapé dans le mile et souhaitait à présent confirmer son impression. Car pour s'améliorer, il faut bien savoir où se trouve nos fautes. Elle se leva donc, loin d'être timide et s'accouda au bar en faisant mine de ne pas l'avoir vu. Elle prit volontairement une posture faisant naturellement ressortir ses formes pour espérer se faire remarquer du présumé pirate et commanda de quoi boire, le sourire au lèvre afin de se montrer ouverte et accueillante 

    127
    Lundi 8 Juillet 2019 à 00:07

    Thorn n'eut pas à attendre très longtemps avant de recevoir sa commande. Il commençait à la siroter lorsqu'il remarqua l'arrivée de la femme juste à côté de lui. Elle avait l'air avenante, et sa simple présence dans ce genre de taverne prouvait qu'elle ne rechignait pas à un peu de compagnie.

    Le capitaine reposa sa chope à côté de lui et se tourna un peu plus vers elle. Sur son navire, il devait rester le capitaine intransigeant, mais ici il n'avait pas besoin de se brider. C'était d'ailleurs pour ça qu'il tenait tant à ces petits temps de pause entre deux périodes de travail. Ce n'était pas en mer qu'il allait pouvoir converser avec... d'aussi sympathiques interlocuteurs.

    - Bien le bonjour ! Vous avez l'air d'être une habituée ici... je me trompe ?

    On voyait assez peu de femmes dans la marine, et celle-ci n'en avait d'ailleurs pas l'allure. Elle devait être une port-réalaise.

    128
    Lundi 8 Juillet 2019 à 11:24

    Bingo. Toute contente, Freïles le regarda sans s'empêcher d'élargir discrètement son sourire. Elle ne sut dire ce qui l'avait poussé à lui engager la conversation mais après tout, elle s'en moquait bien car c'était chose faite. Elle n'avait plus qu'à l'entretenir et dévier petit à petit sur ce qui l'intéressait : savoir si c'était un pirate ou non. 

    - Je suis fidèle aux bars du bord de port, sans m'habituer à un seul. Et vous ? Je ne vous ai jamais vu ici. 

    Elle espérait qu'il ne lui dise pas tout de suite ce qu'il était mais qu'une sorte de doute plane encore quelques instants. Ce serait trop facile et radical. Elle voudrait avoir la possibilité de changer d'avis suivant certaines phrases qu'il pouvait faire. 

    129
    Lundi 8 Juillet 2019 à 11:44

    - Je suis juste de passage, approuva-t-il. Je vais probablement rester quelques jour, le temps d'écouler la marchandise, après quoi nous reprendrons la mer.

    Être marin ne devait pas être étonnant dans ce genre de gargote. Il partait du principe qu'elle n'avait pas besoin de plus de détails.

    Il étudia un peu plus attentivement la femme qu'il avait devant lui. Avec un peu de chance, il l'avait trouvée, sa partenaire de cartes... Les femmes bridée et politiquement correctes ne fréquentaient pas trop ce genre de lieux, et elle n'avait pas non plus l'allure d'une putain.

    130
    Lundi 8 Juillet 2019 à 11:57

    Voilà qui était intéressant. Il parlait de marchandise, et laissait sous-entendre qu'il s'occupait d'écouler la marchandise. Pourtant, tout marin avait un supérieur qui restait sur terre pour s'occuper de cette marchandise récupérée en mer. Ou du moins, avaient un vendeur histoire de pouvoir repartir rapidement afin d'éviter les pertes de temps. Il ne pouvait pas être ce vendeur, car il parlait de repartir en mer. 

    - C'est drôle, vous n'avez pas l'allure d'un simple marin ou d'un simple commerçant. Commenta t-elle l'air de rien en tapotant son menon de son index afin de lui montrer qu'elle jouait aux devinettes.  

    131
    Lundi 8 Juillet 2019 à 15:34

    Il sourit et haussa un peu les sourcils, décidant de jouer le jeu.

    - Vraiment ? Qu'est ce qui vous fait dire ça ? Peut-être que je suis entre les deux...

    Ce qui, en fin de compte, était la vérité. Il avait besoin de qualités de marchandage pour faire du profit entre deux escales, et de marin pour faire garder le cap à la Sterne. Mais ce n'était, en soi, pas quelque chose d'exceptionnel dans le milieu.

    132
    Lundi 8 Juillet 2019 à 16:17

    - Secret défense. Répondit-elle du tac au tac en premier pour répondre à sa question. Elle prit son verre assez délicatement et lentement de ses mains (afin de vérifier qu'il était d'accord de partager), le goûta en un petite gorgée et fit mine de réfléchir. 

    Depuis le début, elle se demandait s'il était marchand et marin ou entre les deux. Au vu de sa phrase qui sonnait spontanée, il était bel et bien entre les deux. Sinon, il l'aurait dit d'une manière différente comme "peut-être que je suis les deux…" qui aurait été beaucoup plus logique. On est plus facilement marchand et marin que pirate. 

    Elle lui rendit sa boisson comme si en boire une petite gorgée l'avait aidé et lança 

    - D'accord, alors, première tentative. Est-ce que je peux oser en déduire que vous êtes un pirate ? 

    Freïles ne paraissait nullement effrayée par l'évocation de la piraterie et planta ses prunelles dans ses yeux pour le défié de lui mentir si elle avait tapé juste. C'était le jeu après tout et il avait accepté d'y jouer en continuant à lui distribuer les cartes indices. S'il répondait par l'affirmative, elle accepterait de lui dire sa logique. Donnant, donnant. 

    133
    Lundi 8 Juillet 2019 à 19:14

    Thorn ouvrit de grands yeux surpris. Heureusement qu'il n'était pas entrain de boire, il s'en serait étouffé.

    - Pirate ? C'est vraiment à ça que je fais penser ?

    Il ne savait pas si il devait s'en vexer ou s'en sentir flatté.

    134
    Lundi 8 Juillet 2019 à 19:26

    Elle haussa les épaules en esquissant un sourire face a sa mine surprise. 

    - du moins c'est ce que j'ai compris de vos sous-entendus. 

    Elle but une gorgée vraiment déçue de ne pas avoir trouvé. Comme quoi, elle avait encore besoin d'entraînement. 

    - dites moi, suis-je si loin de la réalité ? Sinon, qu'etes-vous ? Histoire de voir où mon erreur a été commise. 

     

    135
    Lundi 8 Juillet 2019 à 20:46

    - Je ne suis pas un homme d'arme, déplora-t-il. Mais un honnête marin.

    Il ressassa ses paroles, mais il ne voyait pas ce qu'il pouvait avoir dit qui prêta à confusion.

    - Je suis capitaine sur la Sterne. Nous ne sommes au service d'aucune famille marchande, des indépendants si vous voulez. C'est pourquoi la négociation tient une part importante de mon travail. Mais dites-moi, qu'est ce qui vous fait tant penser que je verse dans la piraterie ?

    Etait-ce sa carrure musclée ? Ses cheveux blonds de nordien sur son teint mate de marin ? Jusque là il ne voyait rien de particulier. Ses vêtements abimés par le sel, plus couvrant que ceux d'un simple matelot sans être signe de richesse ? Encore une fois, il ne devait pas être le seul dans ce cas.

    136
    Lundi 8 Juillet 2019 à 21:04

    Elle le detailla du regard. Un honnête marin ? Soit. Elle répondit a sa question franchement, également pour essayer de comprendre ce qui l'avait induit en erreur. 

    - hé bien, dès que vous êtes rentrés je vous ai observer agir. De la, j'en ai déduit que vous pouvez être soit un marin, soit un pirate. Vous avez la carrure, vous dis-je. Puis, vous m'avez dis que vous devez "marchander puis retourner en mer" rien qui ne m'a vraiment aiguillé en soit mais ça reste une activité de pirate. Donc j'ai cherché à éloigner cette éventualité. Seulement vous m'avez répondu que vous étiez "entre les deux" donc je pensais que c'était n'était pas vraiment l'un, ni vraiment l'autre. Et non pas en même temps l'un, et en même temps l'autre. Donc l'entre deux me paraissait être la piraterie. J'ai déduit trop rapidement. Je prendrais plus mon temps la prochaine fois que vous me poserez une énigme a résoudre. 

    Elle lui sourit amicalement avant de boire sa boisson commandée plus tôt. 

    137
    Lundi 8 Juillet 2019 à 21:29

    Il répondit à son sourire, soulagé qu'il ne s'agisse que d'une maladresse de formulation.

    - Sans être pirate, la vie en mer reste physique. Tout vieux marin se doit d'avoir la carrure en conséquence !

    Il n'était pas vraiment vieux, mais il avait de l'expérience. Enfin, il préférait le voir comme ça. Sans avoir réellement compté, il devait avoir dépassé la trentaine maintenant, mais ce n'était pas SI âgé. Et puis, son sourire s'élargit lorsqu'il pensa à son second. Le petit homme sec n'était pas vraiment dans le moule "marin" qu'il était entrain de décrire...

    - Et moi, la prochaine fois, je me montrerais plus précis dans les mots que je décide d'utiliser. Ca m'évitera de tomber sur des théories encore plus farfelues.

    Pour montrer qu'il plaisantait et qu'il n'avait pas prit ombrage de ses questions, il enchaina, toujours le sourire aux lèvres.

    - Vous avez du temps devant vous ? Car pour tout dire, je cherche un joueur de cartes pour me changer les idées. Mes marins font ça le soir, mais pour moi c'est l'heure des rendez-vous avec les commerçants.

    Et il pourrait toujours en apprendre plus sur cette fille tout en jouant, si elle acceptait. Sinon, tant pis. C'était juste une rencontre de comptoir, il n'allait pas s'affliger pour si peu.

    138
    Lundi 8 Juillet 2019 à 21:52

    Farfelu, farfelu.. Farfelu toi même hein. Elle trouvait tout à fait possible de rencontrer un pirate en pose ici, cachant ses airs sous ceux des marins pour simplement se reposer avant de reprendre la mer. Bien que le cas devait être rare. Mais plausible. Tout était bon pour la sortir du quotidien. 

    Puis, son visage enfantin s'illumina à sa proposition. Bon dieu c'était un joueur aussi ?! Elle élargit son sourire et répondit réellement contente. 

    - J'ai toujours du temps pour ce genre d'occupation. Approuva t-elle en calmant ses émotions dût à son étonnement soudain. 

    En jouant, elle apprendrait sûrement à le connaitre un peu mieux et échanger quelques bonnes boutades. Ce qu'elle appelait les bonnes plaisanteries sont celles n'ayant aucun sous-entendus sexuels comme elle pouvait en entendre très souvent dans les soirées de jeux dans les tavernes. Chose qui l'exaspérait au plus haut point. Il y en avait toujours un à une table pour lancer ce genre de blague de très mauvais gout. 
    Elle ne voyait pas son interlocuteur de ce genre là et elle ne pouvait en être que satisfaite.

    - D'ailleurs, quel est votre nom ?  

    139
    Mardi 9 Juillet 2019 à 09:41

    - Thorn. Je m'appelle Thorn. Et vous ? Vous ne vous êtes pas présentée...

    Elle n'avait pas parlée d'argent, de mise ou de pari, et il en était ravi. Il espérait ne pas s'être trompé sur son compte.

    - Mais trouvons déjà une table. On ne pourra pas jouer ici.

    Il prit la choppe de bière qui trônait toujours sur le comptoir pour l'emporter avec lui.

    140
    Mardi 9 Juillet 2019 à 10:06

    - Freïles. Répondit-elle simplement en se dirigeant vers une table de libre. 

    Elle s'installa en face de Thorn en posant sa boisson également à sa droite. 

    - Avez vous un jeu ? 

    En bonne joueuse, Freïles avait toujours quelques cartes sur elle mais il lui était toujours plaisant de jouer avec celles des autres. Elle ne savait pas vraiment pourquoi. C'est comme le cheval qui va aller chercher de l'herbe en dehors de son pré. 

    141
    Mardi 9 Juillet 2019 à 18:59

    - Bien sûr.

    Il fouilla dans les poches de son manteau élimé et en tira un jeu de carte fatigué, voir un peu moisit dans les coins.

    - Il a vu du pays, s'excusa-t-il, avant de commencer à le mélanger machinalement. Vous jouez à quoi par ici ?

    Elle était chiche en renseignement sur elle-même... mais il finirait bien par en tirer quelque chose, au fil du jeu.

    142
    Mardi 9 Juillet 2019 à 19:14

    Freïles lui sourit en haussant les épaules. 

    - je joue de tout. Vous n'êtes pas le premier marin avec qui je vais jouer et on m'a déjà apprit pas mal de jeu. Et si vous en désirer un, je tacherais de vite l'apprendre. 

    La jeune femme gardait cette certaine intelligence qui lui faisait comprendre vite et la rendait réactive. Elle pensait pouvoir s'en sortir s'il lui en proposait un qu'elle ne connaissait pas 

    143
    Mardi 9 Juillet 2019 à 19:34

    (J'prend un jeu au pif, auquel je ne sais pas du tout jouer... Ça ira bien pour le contexte. Si tu veux, les règles du jeu sur cette page : https://www.regles-de-jeux.com/regle-de-la-bourre/)

    - Que diriez vous d'une bourre ? C'est très connu dans les Terres de l'Orage, je ne sais pas si ça vous dit quelque chose ? Ho, et je remplacerais volontiers la cagnotte par... des boutons, pourquoi pas ?

    Il devait en avoir quelques uns en fond de poche, d'une précédente partie.

    144
    Mardi 9 Juillet 2019 à 21:33

    (j'ai mis un temps avant de me visualiser le jeu mais je crois que j'ai pigé) 

    Elle opina du cher 

    - sans problème. Je ne suis pas riche en bouton si ce n'est les rares que je peux avoir sur moi, mais ils me sont utiles. J'espère que vous avez vos réserves. 

    Elle tendit le bras pour lui proposer de s'occuper de la mise en place du jeu le temps qu'il rattroupait ce qu'il avait. Sinon, elle avait bien quelques pièces pour faire office de boutons supplémentaires. 

    145
    Mardi 9 Juillet 2019 à 22:04

    (Si j'ai bien comprit, c'est comme un bridge en beaucoup plus simplifié... )

    Il déposa sur la table sa petite réserve qui, il l'espérait, suffirait à leur partie. Il n'étaient que deux, après tout...

    Les cartes étant déjà bien mélangée, il en fit un tas au milieu et invita Freïles à piocher sa main.

    - Vous travaillez près du port ? La ville est grande parait-il, alors pour avoir le temps de passer au bar pour la pause méridienne...

    146
    Mardi 9 Juillet 2019 à 22:12

    Freïles piocha ses 5cartes et les retourna pour les scruter un instant. Puis, elle lui lança un regard suspicieux accompagné d'un nouveau sourire. Alors il voulait rejouer dans l'autre sens aux devinettes ? Dommage pour lui, elle ne comptait pas être clémente sur ses sous-entendus.

    - J'ai des horaires flexibles. Du moment que je replie mon travail du mois. Et puis, nous ne sommes pas en manque en ce moment, alors l'heure est a la détente. Répondit-elle vaguement, ne laissant sous-entendre aucun metier. Si ce n'est que celui-ci lui donnait droit a une indépendance surprenante pour les femmes de cette époque. 

    147
    Mardi 9 Juillet 2019 à 22:23

    Thorn piocha les siennes. Des deux, il devait être le plus âgé, c'est pourquoi sans trop y réfléchir il commença en posant son sept de carreau.

    - Ha, vous travaillez donc pour le compte de quelqu'un ? D'une organisation ? Vous dites "détente", ça pourrait être "faillite".

    Elle donnait les informations au compte-goutte ? Soit. Il allait jouer le jeu. A force, il allait bien finir par trouver... Des profils de vie, il en avait vu après ses années de voyage !

    148
    Mardi 9 Juillet 2019 à 22:39

    Voyant qu'il commençait bas et de la couleur rouge en carreau, elle poursuivit en piochant une carte, remettant une autre dans le tas en prenant la minute du silence. Sa carte suivant était un As de cœur (c'est bien par couleur hein? Et non par forme ?) 

    Seulement après, elle releva le nez vers lui sans cesser de sourire. 

    - Vous êtes bien curieux. Commenta t-elle pour essayer de freiner l'assaut de questions. C'est pourquoi elle prit ces plusieurs interrogations pour la possibilité de faire son choix quant à celle dont elle voulait répondre. 

    - Heureusement que j'ai dis calme. Car nous mettre en activité serait un très mauvais présage. 

    Elle fit glisser le bord de ses cartes contre ses lèvres, joueuses. Elle espérait presque brouiller les pistes grâce à ce geste. Ou lui envoyer des indices visuels erronés. Encore fallait-il qu'il prête attention au gestuel, tout le monde ne le faisait pas. 

    Habituée, elle ne relâchait nullement sa concentration sur le jeu et l'observa 

    149
    Mardi 9 Juillet 2019 à 22:54

    (En fait "couleur" dans un jeu de carte ça veut dire "forme". Moi aussi la première fois ça m'a fait bizarre, mais à force on s'habitue au jargon et on ne fait plus attention. Disons que c'était un As de carreau ?)

    Le "nous" répondait déjà à pas mal de chose en soi. Et le sens de la phrase était pour le moins surprenant. Distraitement, il regarda la piste, puis son jeu, puis la piste. Il jeta une carte, en piocha une, et se désola finalement :

    - Je suis déjà à sec. A  vous le pli.

    Il reposa sa main face cachée sur la table en attendant qu'elle relance.

    - Houlà... Vous m'estimiez pirate, aurais-je affaire à une organisation criminelle ?

    Il n'y croyait pas trop : si c'était le cas, elle ne s'en vanterait pas et essayerait plutôt de brouiller les pistes. Mais d'un autre côté, ça pourrait coller au personnage : une femme libertine, bravade et fréquentant les gargotes, secrète mais sympathique...

    150
    Mardi 9 Juillet 2019 à 23:12

    (ah d'accord. Hé bien oui, un carreau). 

    Contente d'avoir gagné le premier round, elle le laissa doubler sa mise de boutons et continua à piocher pour relancer le jeu. Elle débuta par un neuf de trèfle. 

    - Pas exactement, non. 

    En soit, ils ne tuaient personne en particulier. Mais ce qu'ils fabriquaient tuait bien des centaines de gens d'un seul coup d'un seul. Alors ne pas se considérer comme criminels était se voiler la face. 

    Elle le couva d'un regard amusé. Aux moins, ils étaient quitte sur les mauvaises suppositions. Elle répondait de moins en moins. Ses phrases étaient de plus en plus courtes pour éviter d'en dire trop. Seulement, elle savait que cette technique montrait à l'homme qu'il se rapprochait petit du but. 

    151
    Mardi 9 Juillet 2019 à 23:20

    Cette fois, il enchaîna sur un valet et n'estima pas utile d'échanger des cartes de sa main.

    "Pas exactement". Difficile de savoir dans quel sens le prendre...

    - Si j'ai bien compris, ce sont tout de même ces temps de paix qui n'arrangent pas vos affaires ?

    Il ne savait toujours pas si il s'agissait d'une guilde, d'un petit groupe, d'une organisation ou même simplement de la femme et son hypothétique patron. Il essaya de réfléchir à qui des temps troublés pouvaient profiter : les guerriers et mercenaires, bien sûr. Les armurier, probablement. Peut-être les passeurs, mais elle avait dit habiter ici même, et il avait cru comprendre qu'elle sortait rarement de la ville.

    152
    Mardi 9 Juillet 2019 à 23:28

    Freïles n'avait pas jouée la couleur des trèfles pour rien et brandit avec satisfaction son roi de trèfle. Après cette longueur d'avance, elle doutait pouvoir maintenir le rythme car ses cartes s'affaiblissaient et elle espérait que la pioche lui accorderait la place de reine du jeu. Elle piocha ensuite et découvrit, déçue, un pauvre sept de cœur. 

    Son regard plein de défi s'illumina tout de même à sa réussite, provoquant un peu plus le marin. 

    - Disons qu'un tyran à la place d'un gentil roi nous donnerait plus de fils à retordre. Mais je ne suis pas mécontente de cette faible activité tout de même rémunérée. 

    153
    Mardi 9 Juillet 2019 à 23:37

    Un roi. Naturellement, il ne pouvait rien poser au delà de la meilleure carte. Il lui fit signe d'empocher et attendit la suite, plus concentré sur la conversation pour le moment.

    Le fait d'être "tout de même rémunérés" lui mit la puce à l'oreille. Il ne pouvait pas s'agir d'une organisation purement guerrière. Il ne connaissait pas assez bien les activités de la capitale, mais par défaut il resta sur ses précédentes suppositions.

    - Alors vous tremperiez dans la fabrication d'armes ? Forgeron j'imagine ?

    Forcément, dans ce domaine, les périodes mouvementés étaient plus lucratives. Mais même en temps de paix il restait du travail en tout genre, que ce soit pour des armes de tournoi ou pour le travail du métal à d'autres fins. Cependant, c'était un métier très peu féminin, d'où la trace de doute dans le ton de sa voix.

    154
    Mardi 9 Juillet 2019 à 23:46

    La jeune femme ne put s'empêcher d'étouffer un rire à sa réponse. Elle leva à moitié ses bras pour les observer. 

    - Je ne pensais pas avoir la carrure d'une forgeronne. Non, regardez moi. Avec ces muscles là, je peux à peine soulever une masse. 

    Le voir patauger autant lui fit un quelque put pitié, et, dans un élan de bonté, décida de l'aiguiller un peu mieux pour essayer de le remettre sur le chemin. 

    - Il s'agit bel et bien d'arme. Mais elle est bien différente de celles auxquelles vous pensez, et nous ne la marchanderons pour rien au monde. 

    Elle relança un peu au désespoir son jeu en avançant son sept de cœur. La carte piochée après la satisfaisait un peu plus, bien qu'elle ne fasse pas partie de la bonne couleur. 

    155
    Mardi 9 Juillet 2019 à 23:57

    Une arme, qui ne serait pas faite d'acier ? On parlait bien sûr souvent du pouvoir des mots ou de la religion, mais cette femme n'avait pas l'allure d'une ambassadrice, et encore mois d'une septa. Il commençait à sécher.

    Tout en réfléchissant, il posa un valet de cœur par dessus le sept, espérant bien la forcer à jeter ses hautes cartes.

    - Vous êtes décidément bien mystérieuse, se désola-t-il. Quel genre d'arme se fabrique donc ici avec une main d’œuvre aussi surprenante ?

    Car on pouvait le dire : il était surprenant que les femmes trempent dans tout ce qui touchait à la guerre, en règle général.

    156
    Mercredi 10 Juillet 2019 à 12:49

    Freïles battit en retrait face à son valet. A lui le Pli cette fois. Mais elle décida de perdre une ou deux partie, à la limite, jusqu'à avoir de très bonnes cartes pour l'exploser après. 

    En tout cas, elle lui lança un sourire hautement satisfaite. La dire mystérieuse était le mot qui la comblait, et elle ne le cachait pas. 

    - Faisons un deal. Si vous avez plus de Pli, en sachant que nous allons jusqu'à la septième manche, je vous dirais ce que je fais. Sinon, je vous laisserai mener votre enquête si vous vous ennuyez.

    La jeune femme avait réussi à instaurer son petit défi de partie qu'elle aimait tant.  

     

    157
    Mercredi 10 Juillet 2019 à 13:06

    (C'est quoi que tu appelles "manche"? Une tranche de cinq cartes ? Je n'ai plus les règles sous les yeux...) 

    158
    Mercredi 10 Juillet 2019 à 14:07

    (bah le jeu de couleur. Quand on recommence un autre jeu de couleur, c'est une nouvelle manche. A chaque fois que quelqu'un fait un pli, c'est une nouvelle manche. Et les règles disaient qu'on en faisait soit 3, soit 7. Ou j ai mal compris ?) 

    159
    Vendredi 9 Août 2019 à 11:28

    (Hum... C'est pas comme ça que j'avais compris les règles. Pour moi, on distribuait cinq carte de début de "tour"(ce que tu appelles "manche", peu importe) et là on fait des plis jusqu'à ce que plus personne n'ait de carte, avec la possibilité au début du tour d'échanger une ou deux cartes de sa main. Ensuite on passe à une nouveau tour en redistribuant cinq carte, ect... à recommencer trois ou sept fois. Si j'ai bien interprété.

    Enfin, ça fonctionne quand même pour ton défi, c'était plutôt pour ta remarque narrative au dessus que mon personnage ne connait pas de toute façon.)

    Thorn n'hésita pas longtemps. Il n'avait rien à perdre dans l'idée, et le jeu pouvait en devenir d'autant plus amusant.

    - Soit.

    Il posa sa dernière carte, un dix de trèfle, et attendit simplement de voir la réaction de l'autre joueuse.

    160
    Vendredi 9 Août 2019 à 21:57

    (Ah oui ! Si c'est vachement plus logique comme ça ! Ce qui explique la somme d'argent (quand il y a une mise) augmentant considérablement. Et celui qui a le plus de pli dans un tour le remporte. Et il faut donc en remporter sept ou trois ? Et celui qui remporte majorité de tour gagne le jeu entier. C'est bien ça ? Sauf que du coup, un tour, c'est long vu qu'il faut piocher le même nombre de carte (une ou deux) que l'on pose. Donc on a plus de cartes quand il n'y a plus de pioche. C'est ça ?) 

    La pioche s'était vidée. Il n'y avait plus qu'à finir les cartes. Ils faisaient un pli sous les trefles. Et c'était bel et bien la couleur de sa dernière carte. Elle serra les dents en espérant que Thorn n'ait pas un gros jeu. En effet, sa dernière carte n'était pas bien grosse mais la battait tout de même. Elle posa sa carte avec un sourire faussement déçu 

    - Neuf de trèfle. De si peu… 

    Mais elle ne se morfondait pas et retrouva son sourire habituel. Elle avait encore le temps de le rattraper. 

     

    161
    Vendredi 9 Août 2019 à 22:36

    (Non, je crois qu'on peut échanger une ou deux cartes de sa main avec la pioche en début de tour, mais après on reste avec nos cinq cartes en main et on ne pioche plus. Le tour s'arrête quand les joueurs n'ont plus de cartes. Et si j'ai bien compté, on en est à la cinquième posée maintenant. On devrait donc commencer un nouveau tour. J'ai même pas compté combien ça faisait de pli chacun...)

    162
    Vendredi 9 Août 2019 à 22:49

    (je viens de le faire. Deux à deux pour le nombre de pli. On commence donc la cinquième manche)

    163
    Lundi 12 Août 2019 à 11:10

    (c'est à toi du coup ?) 

    164
    Lundi 12 Août 2019 à 13:15

    (Wouips... C'est vrai. T_T)

    Le tour étant terminé, Thorn piocha cinq nouvelles cartes. Pour le moment, aucun avantage ne se dessinait, il allait falloir batailler encore six tours. C'était surtout le jeux qui l'intéressait : il ne s'en plaignait pas. Mais cette femme avait tout de même réussit à piquer sa curiosité.

    Son jeu n'était pas terrible : il échangea deux cartes de sa main contre la pioche et laissa à Freïles le temps d'en faire de même si elle le souhaitait. En même temps, il essayait de réfléchir à d'éventuelles question pour mettre à jour l'activité de son adversaire.

    165
    Lundi 12 Août 2019 à 15:22

    (six tours ? Pas trois plutôt si on est a la cinquième manches qui commence ?) 

    Freïles avait pour le coup un jeu très avantageux. Elle n'avait que deux cartes qui se montraient moins fortes mais c'était tout de même risqué de piocher. Car les cartes pouvaient être plus décevante encore. Elle lui fit un petit signe de main lui montrant qu'elle ne changeait rien. A lui de commencer au vu de sa dernière victoire. 

    166
    Lundi 12 Août 2019 à 15:26

    (j'ai une question ! Si un plis fait un tour. Comment on fait pour changer de couleur dans un tour ? Car admettons que tu mets un dix de cœur. Moi je n'ai pas de cœur. Tu gagnes un pli et on passe au sixième tour ? Donc un tour peu être gagné en une carte ?) 

    167
    Mardi 13 Août 2019 à 10:39

    (Hum... Je crois que dans la règle du jeu, ils disaient qu'un plis devait faire au moins deux cartes. Mais c'est vrai qu'à deux, ça devient assez hasardeux.

    Pfff... On s'emmêle comme pas possible dans les règles. On n'est peut-être pas obligées de jouer les sept tours ? Vu que c'est du hasard, on peut aussi bien décréter qui sera le gagnant et jouer juste le dernier pli, en passant les étapes intermédiaires qui n'apporterons rien au RP ? A moins qu'ils n'aient des choses intéressantes à se dire d'ici la fin de la partie... Mais j'avais l'impression que ça commençait à se tarir.)

    168
    Mardi 13 Août 2019 à 10:51

    (D'accord ca me va ! Qui gagne ?)

    169
    Mardi 13 Août 2019 à 11:35

    (Hum... Tu peux lancer une pièce de là où tu es ? Si c'est face, Freïles gagne, si c'est pile ce sera Thorn.)

    170
    Mardi 13 Août 2019 à 16:56

    (ok je le fais... 

    Face. ) 

      • Mardi 13 Août 2019 à 16:58

        (j'aurais préféré que Thorn gagnes enfaite... Mdr) 

      • Mardi 13 Août 2019 à 17:07

        (Tss... Ça peut s'arranger. C'était juste une proposition si on voulait rajouter du hasard, mais rien ne nous empêche d'intercéder en faveur du RP. Pas comme si le destin était déjà totalement sous contrôle le reste du temps...)

      • Mardi 13 Août 2019 à 17:34

        (non c'est très bien ! Laissons faire un peu le fruit du hasard ;) je le laisse si peu décider. On est pas copain habituellement alors si on peut essayer de s'entendre pour une fois ahah ! On continu ?) 

    171
    Mardi 13 Août 2019 à 18:17

    (En ce cas, poursuivons :)

    Thorn regarda partir les boutons d'un air dépité. Si la partie était restée serrée un certain temps, la chance avait fini par l'abandonner à la fin et Freïles avait prit plusieurs plis d'avance. Dommage pour son pari ! D'un autre côté, elle ne lui avait pas interdit de lui poser des questions. Tout en rangeant les cartes, il commença innocemment :

    - Et j'imagine que votre lieu de travail n'est pas très loin du port, pour pouvoir venir le temps d'une pause ?

    172
    Mardi 13 Août 2019 à 18:58

    Freïles leva le regard vers lui et sourit innocentement. Il ne voulait pas lâcher le morceau et cela l'amusait énormément. Même si, au vu de l'heure, elle devait y retourner, elle s'octroya le droit de reprendre les questions. 

    - Vous êtes tenace. Nota t-elle avec amusement. 

    Elle se pancha pour poser ses coudes sur la table, joindre ses mains et poser son menton dessus. Elle allait récompenser l'intérêt qu'il portait a son jeu des devinette et essaya de répondre moins évasive. 

    - D'accord, reprenons. Mon lieu de travail se trouve environ au milieu de la ville. Donc j'ai le temps de me rendre n'importe où, en cette période. Car sachez qu'en temps "moins tranquilles" nous avons bien plus de travail et donc me voir sortir se fait bien plus rare. 

    173
    Mercredi 14 Août 2019 à 09:53

    Effectivement, Thorn ne comptait pas lâcher le morceau si facilement. Au milieu de la ville... Il ne connaissait pas aussi bien Port-Réal que les milliers d'habitants qui en étaient originaires, mais il se doutait que ça devait se trouver plus ou moins entre les trois collines. Soit, plutôt aux environs de la grande place, qui elle-même se trouvait en face du Septuaire de Baelor...

    - Vous n'avez pas la tête d'une septa, nota-t-il.

    La religion pouvait-elle être considérée comme une arme ? En tant qu'homme du Nord par naissance, il avait d'abord été initié au culte des anciens dieux. Il avait toujours du mal à considérer les Septs autrement que comme une imposture.

    Sa remarque n'était pas une question, plutôt une affirmation, mais si elle pouvait pousser Freïles à en dire un peu plus il ne serait pas mécontent.

    174
    Mercredi 14 Août 2019 à 11:53

    Elle ne perdit pas son sourire et fit "non" de la tête. 

    - En effet, je suis loin d'être une septa. Et nous, nous n'avons pas le plaisir de travailler à la lumière du jour… C'est vraiment dépriment parfois. 

    Déjà qu'il ait le soupçons d'une guilde, puis d'un lieu de travail propre aux ours solitaires des cavernes. 

    - Aller, je vous donne un autre indice. Nous sommes les seuls dans tout Westeros  à fabriquer cette arme des plus meurtrière dont je vous parlais tout à l'heure. Je doute même que notre savoir se soit répandu à Essos. Seul le roi a le droit de "s'en servir". Mais quand je dis "s'en servir", c'est à prendre avec des pincettes car nous seuls l'utilisons pour l'envoyer là où il veut. 

    L'alchimiste se reprit. Elle commençait à en dire un peu trop à cet inconnu. Elle parut se renfrogner et croisa les bras en s'adossant à sa chaise. Freïles était franche alors ne cacha pas sa désapprobation à continuer ce petit jeu. Du moins sur le sujet même de l'arme. 

    - Je ne vous en dirais pas plus dessus. Je n'aurais même pas dut vous dire notre localisation. En réalité, tout ce que je fais doit rester secret pour les gens du peuple et si personne n'a vu à l'œuvre cette arme, il y a très peu de chance pour qu'ils la connaissent. Je prends le jeu des devinettes très à cœur mais je vous en ai dit déjà énormément. 

    175
    Vendredi 23 Août 2019 à 17:41

    Thorn fut surprit du changement de ton de la jeune femme. Il ne décelait plus d'humour dans cette dernière tirade. Une arme des plus meurtrières, uniquement fabriquée ici, placée sous tant de précautions... effectivement, ça n'avait pas l'allure d'une blague.

    - Alors, il est fort probable que je fasse partie du "peuple" "mal renseigné", admit-il, non sans dépit.

    Vu la tournure que prenait la discussion, Freïles allait garder son mystère.

    176
    Vendredi 23 Août 2019 à 22:16

    La jeune femme soupira et tapota ses cartes contre la table en faisant mine de se décontracter. 

    - Ne vous vexez pas. Je vais vous dire, moi… 

    Elle se pencha vers lui en se levant un peu de sa chaise. Une position qui peut très bien être aguicheuse du point de vu des hommes de la salle. Elle aime jouer de ses atouts sans raison, c'est Freïles … 

    Elle lui fit signe d'approcher, en mimant un aveux qui lui coutait cher 

    177
    Vendredi 23 Août 2019 à 23:10

    Le capitaine eut un petit temps d'hésitation. Malgré la bonne entente entre eux, cette femme restait globalement une inconnue et il n'ignorait pas les dangers potentiels des vieux quartiers du port. Cependant, au milieu d'une taverne, à cette heure là... le risque était très limité, et il se donnait l'air d'un vieux radoteur.

    Il s'approcha donc, jouant le jeu avec un sourire intéressé. Les occasions de lâcher sa carapace de capitaine sérieux étaient si rare... Pourquoi fallait-il qu'il fasse tant de difficulté pour les saisir ?

    - Je suis tout à vous... ?

    178
    Samedi 24 Août 2019 à 09:27

    Elle glissa ses fines lèvres a l'oreille du capitaine et articula dans un souffle. 

    - Je suis une alchimiste. Je fabrique le feu grégeois. 

     Freïles se redressa et se laissa glisser à nouveau sur sa chaise sans quitter Thorn du regard. Histoire de voir sa réaction. Est-ce qu'il savait de quoi elle parlait ou ignore t-il l'existence de ce feu ? 

    La population ne pouvait pas l'avoir oublié, mais sûrement déformé. Une utilisation de cette arme, et les meces-basses avaient dût fuser dans toute la ville. Des descriptions de ce qu'ils ont vu, a tel ou tel angle de vu. Et enfin, des contes a raconter aux petits enfants. Elle doutait fortement que le feu grégeois n'aient pas frappé les esprits un jour. 

    179
    Samedi 24 Août 2019 à 09:46

    Bien sûr, Thorn en avait entendu parlé. Le terrible feu grégeois, l'arme de destruction de masse... Il ignorait simplement qu'elle était encore en fabrication.

    Il se redressa lentement, le temps de traiter l'information, et hocha finalement la tête :

    - Je comprends mieux... Mais, d'après vous, si la guerre éclatait, le roi ferait usage de... ça ?

    Si la guerre éclatait, elle apporterait la destruction de toute façon. Ce n'était pas un jugement de valeur. Mais c'est vrai, il était surprit : la jeune femme ne ressemblait en rien à ce qu'il aurait imaginé des alchimistes.

    180
    Samedi 24 Août 2019 à 10:03

    Elle haussa les épaules sans quitter sa bonne humeur, quand bien même ils viendraient à parler affaires. 

    - Je n'en ai strictement aucune idée. Peut-être pas ce roi la, il est réputé trop gentil pour organiser un assassinat de masse. Même si, on va pas se mentir : qu'on en tue un a un avec une épée, ou ce même nombre mais d'un seul coup, je ne vois pas la différence finale. Tout dépendra des circonstances de la guerre. Si on se fait attaquer, par exemple, peut-être qu'il l'utilisera.  Si c'est une bataille en plein champ, peut-être pas. 

     

    181
    Samedi 24 Août 2019 à 10:21

    La différence, il la voyait : la "substance" était réputée instable, et les victimes collatérales étaient possibles. Enfin, avec un fer de lame aussi, mais c'était peut-être déjà plus... contrôlable.

    Bref, il n'était pas là pour juger la profession des autres. D'ailleurs, il s'était déjà bien attardé, et il fallait désormais penser à l'emploi du temps de l'après-midi.

    - Ce fut un plaisir de jouer avec vous, lança-t-il sincèrement, mais malheureusement le temps me rattrape. Je vais devoir payer ma consommation et retourner à mes activités.

    182
    Samedi 24 Août 2019 à 10:45

    Elle le salua dignement d'un geste de main, et de tête. 

    - tout le plaisir est pour moi. Au plaisir de vous revoir, umble faux pirate. Bonne après-midi. 

    Elle resta assise sur sa chaise et lui tendit les cartes qu'elle avait gardé. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :