• Promenade de la Rivière

    Joli petit nom pour une rue, qui longe les remparts sud, ceux accolés à la rivière...

    Port-Réal

    Porte du Roi


  • Commentaires

    1
    Samedi 16 Décembre 2017 à 10:30

    Théodora marchait. Elle avait quitté le Donjon Rouge et elle marchait sans réellement savoir où elle allait. Elle avait réfléchir, elle ne voyait pas comment éviter de passer la nuit dehors. Plus les minutes avançaient, plus Théodora sentait la boule au creux de son ventre l'engloutir de plus en plus. 

    2
    Samedi 16 Décembre 2017 à 22:01

    La nuit était tombée et l'air se faisait de plus en plus frais. Théodora commençait à avoir froid. Elle s'était arrêtée et assise contre le mur. Elle avait rabattu sa cape sur elle pour s'en servir un peu comme une couverture. La capuche de sa cape était sur sa tête, cachant son visage. Allait-elle passée la nuit ici? Ne risquait-elle pas de mourir de froid? Et si on l'attaquait? Elle n'avait rien... mais cela, des petits briguands ou voleurs ne le savaient pas. La boule au creux de son  ventre s'était transformée en une véritable angoisse. 

    3
    Samedi 16 Décembre 2017 à 22:20

    (la pauvre... Et je ne peux rien faire pour elle. Tant qu'on était dans le Donjon Rouge, il y avait encore l'alternative du Mestre, et, de jour, j'aurais pu m'arranger... Mais là, franchement, je ne vois pas. )

    4
    Samedi 16 Décembre 2017 à 22:21

    (bah ouais... là, je suis dans une impasse... Je ne vois pas ce que je peux faire.)

    5
    Samedi 16 Décembre 2017 à 22:23

    (Attendons le lendemain matin. J'essayerais alors de trouver quelque chose. Elle risque juste de passer une loooongue et très mauvaise nuit.)

    6
    Samedi 16 Décembre 2017 à 22:26

    (oki, oki ^^ merci ^^ ) 

    7
    Mardi 19 Décembre 2017 à 07:02

    Guillem Florent marchait d'un pas lent et sans but. Il longeait les remparts le long de la Nera, sans doute pour apercevoir un peu de rivière. Depuis Vivesaigue, la moindre eau vive lui faisait penser à sa damoiselle, celle pour qui il avait comprit dès le premier regard qu'il devait lui dédier sa vie.

    Il n'y avait pas grand monde à cette heure là, mais les petit marchands de poissons à la sauvette commençaient tout de même à s'activer e, direction de la Place Poissarde. Il n'y prêtait pas attention. Déjà qu'il n'avait rien à faire ici, il ne voudrait pas en plus attirer l'attention. 

    8
    Mardi 19 Décembre 2017 à 13:40

    Théodora avait dormi là... assise contre un mur du rempart avec sa cape comme d'une couverture... Bien entendu, cela n'avait pas suffit à la agarder au chaud. Elle avait froid... Enfin, elle pensait avoir froid... car elle était, à présent, incapable de dire comment elle se sentait. 

    Théodora était fatiguée. Elle s'était assoupie quelques minutes mais elle se réveillait ensuite parce qu'une angoisse de mourir de froid ou d'être attaquée lui avait trotté dans la tête. 

    Maintenant que le jour se lever, elle devait se lever et tenter de faire quelque chose pour ne pas revivre cela... Cependant, son dos était endolorie par la position dans laquelle elle avait "dormi". C'étair la pire journée et nuit de toute sa vie.. Pire journée?... Non, il y avait celle de la mort de sa mère. 

    9
    Mardi 19 Décembre 2017 à 17:36

    Le chevalier passa juste à côté de Théodora. Certes, il la remarqua au passage, et eut même un bref arrêt devant cette pauvre femme recroquevillée qui n'avait sans doute nulle part où dormir. Mais des mendiants, il y en avait plus qu'on ne pouvait les compter à Port-Réal. Et même en était chevalier, il ne pouvait tous les protéger. Il s'en désolait d'ailleurs, car il avait fait le serment de protéger le peuple et les Hommes dans le besoin. Mais que pourrait-il bien faire ? Il n'avait aucun pouvoir dans cette vaste capitale, et on lui interdisait de retourner chez lui.

    10
    Mardi 19 Décembre 2017 à 19:27

    Théodora se leva. Sa tête se mit à tourner. Cela faisait plus de 24 h qu'elle n'avait rien avalé ou bu. C'est  à ce moment qu'elle réalisa que la vie qu'elle avait chez Jayne était loin d'être très misérable. 

    La jeune femme tituba. Ses pensées étaient confuses. 

    11
    Mardi 19 Décembre 2017 à 20:30

    Guillem ne l'avait pas encore dépassée. Par charité autant que par réflexe, il retint la jeune femme pour qu'elle ne tombe pas. Il n'avait pas encore discerné les traits de son visage dans la semi-obscurité de ce tout début de matinée, et voyait dans la frêle silhouette une femme qui lui rappelait les tourments de son coeur. Et, en bon chevalier qu'il était, il ne lui coûtait rien de retenir quelque instant une pauvre mendiante à bout de force. Pas vrai ?

    12
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 08:55

    Théodora ne tomba pas coemme elle le pensait. Elle tenait debout, encore, parce quelque chose la supportait. C'est, toutefois, l'idée qu'elle avait.

    "Merci", articula-t-elle. 

    13
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 18:00

    - Vous vous sentez bien ? demanda le chevalier avec une certaine inquiétude.

    Tout en parlant, il se sermonnait intérieurement : je suis trop charitable, un jour on me le reprochera.

    14
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 18:39

    Seira mit du temps à répondre... son cerveau marchant un peu au ralenti.

    "Je ne pense pas", finit-elle par répondre d'une voix plate et sèche. 

    Si elle était incapable de survivre à 24h dehors... Elle ne vivrait pas longtemps! 

    15
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 18:45

    (Seira ?)

    Il l'avait bien remarqué : elle ne tenait pas debout. Il se maudit une nouvelle fois de l'avoir soutenue : maintenant, il ne pouvait pas la lâcher tout simplement au milieu de la rue comme si de rien n'était ! Ce n'était pas digne d'un chevalier ! Mais en même temps, que faire ? Il n'avait pas d'argent sur lui, et il ne pouvait tout de même pas la porter.

    - Vous voulez que je vous ramène chez vous ?

    Voilà une alternative viable. Il aidait cette femme à rentrer, puis il pouvait reprendre sa route la conscience tranquille.

    16
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 18:58

    (c'est la fatigue qui me fait tromper de prénom... )

    Théodora sentit son coeur se serrer. Un chez elle? Combien cela lui manquait, malgré le peu de temps passé dehors, un chez elle... 

    "Je crois que, maintenant,  c'est ici."

    La rue... Pouvait-on réellment parler d'un chez soi? 

    17
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 20:33

    - Ici ?

    Il regarda autour de lui. Il lui semblait tout à fait impensable de ne pas même avoir un endroit où s'abriter, où passer la nuit. Ou du moins, il avait essayé de ne pas y penser.

    - Mais vous devez bien avoir... De la famille ? Des gens chez qui vous reposer ? Des amis ?

    Une habitante de Port-Réal... Elle devait bien connaître du monde ! C'était obligé ! Elle n'allait pas le laisser longtemps dans cette posture embarrassante !

    18
    Mercredi 20 Décembre 2017 à 23:18

    Théodora se sentait idiote.  De la famille? Elle n'avait personne. Des amis?... Elle ne voyait que des prostituées et des hommes venus assouvir leurs pulsions lubriques... Ce n'étaient pas des amis. Jayne? Non, pas vraiment non plus... Cette femme l'aurait laissé entre les pattes de n'importe qui contre de l'argent comme cela avait été le cas. Au Donjon? Elle ne connaissait personnellement personne. 

    Théodora prit alors conscience de la solitude qui l'entourait depuis des années. Comment pouvait-on être à ce point isolé? 

    Elle secoua la tête.

    "Personne. Je travaillé pour un établissement de Port-Réal où j'étais nourrie et logée. On m'a proposé d'aller travailler dans un endroit où j'aurais pu avoir une vie meilleure... Mais... il y a eut quelques imprévus... "

    Théodoroa réalisa que rien ne l'avait obligée  à partir du Donjon Rouge... Oui, mais, si elle était restée, elle aurait été comme une sorte de clandestine, ayant été virée des cuisines... Elle aurait pu être prise pour une voleuse et emprisonnée ... ou même pire. 

    19
    Jeudi 21 Décembre 2017 à 22:54
    20
    Samedi 23 Décembre 2017 à 12:24

    (désolé...)

    - Personne ? 

    Cela aussi, ça semblait tout à fait improbable au chevalier. Personne sur qui compter... Il ne s'était jamais figuré la précarité de la vie des plus pauvres habitants. Ou plutôt : il n'avait jamais voulu la regardé, il s'était satisfait des œillères qu'on lui avait posé dès le début. Mais maintenant qu'il était confronté pour de bon à la réalité, il ne savait que faire. Il n'y avait pas été préparé. 

    Le code de la chevalerie lui recommanderait d'aider cette pauvre femme, mais une petite voix lui soufflait que si il commençait à aider les pauvres, il ne pourrait jamais en sortir : ils étaient si nombreux ! Trop nombreux pour qu'à lui seul il puisse tous leur porter secours.

    Tiraillé entre ces deux idées, il décida d'agir : si il ne pouvait les aider tous, il pouvait au moins aider cette femme. Qui pourrait lui reprocher d'avoir respecté son serment ? Personne.

    - Ainsi, vous n'avez donc plus de travail ? Venez, je vais vous conduire... nous allons trouver quelque chose...

    21
    Samedi 23 Décembre 2017 à 19:27

    Il vivait deconnecté de la réalité? On ne trouvait pas un travail aussi facilement en claquant des doigts.  Théodora ne savait pas quoi faire. Accepter l'aide d'un inconnu? Peut-être que c'était quelqu'un de louche? Mais pourquoi l'aiderait-il? 

    "Je n'ai rien pour vous remercier de votre sympathie."

    22
    Samedi 23 Décembre 2017 à 20:31

    Le remercier ? Il n'y avait pas même pensé... Il n'avait rien à recevoir d'une pauvre femme des rues : chez lui, il n'avait jamais à se demander si il pourrait manger le lendemain. Les problèmes d'argent se traduisaient plus par des : "pourrons-nous organiser un banquet pour le mariage de ta sœur ?" "Aurons-nous assez pour le tournoi devant le château ?".

    En bref, il ne s'inquiétait pas d'une récompense, plutôt de la façon dont les autres membres de la cour verrons son geste.
    Car il n'avait pas le choix : il ne connaissait personne à Port-Réal, il était obligé d'amener la dame avec lui si il voulait l'aider. Et donc, au Donjon Rouge. Peut-être un métier de servante ou de camériste ?

    - Tu m'as l'air épuisée, mais il faut que je sache : que sais-tu faire dans la vie ?

    23
    Samedi 23 Décembre 2017 à 21:17

    Théodora repensa à tout ce dont elle s'occupait chez Jayne quand elle y était.

    "Je sais nettoyer, tenir un établissement en état, faire la lessive, tenir un registre... j'ai une bonne mémoire aussi. "

    24
    Samedi 23 Décembre 2017 à 21:23

    Guillem hocha la tête, même si elle ne pouvait sans doute pas le voir.

    - Les qualités idéale pour un petit poste au Donjon... 

    Encore une fois, il n'était pas sûr que son initiative soit très bien vue. Mais si ils ne voulaient pas de lui, il n'avaient qu'à le laisser partir !

    25
    Samedi 23 Décembre 2017 à 21:45

    Sous sa cape, Théodora palit. 

    "Je devais avoir un poste de ce genre... je crois... mais on m'a mise dans les cuisines... le chef m'a viré et je me suis retrouvée là. "

    C'était assez simple de résumé sa situation en fait. 

    26
    Samedi 30 Décembre 2017 à 19:38

    (au moins, ça n'a pas bougé là... que s'est-il passé durant mon absence, please?)

    27
    Samedi 30 Décembre 2017 à 20:08

    (Zut. Oui, ça n'a pas bougé parce que j'ai oublié de répondre... Par contre, au Donjon Rouge on aurait bien besoin de Valerys. Sa sœur a eut quelques ennuis...)

    28
    Samedi 30 Décembre 2017 à 21:25

    (ahah, et bien, au moins, pas de soucis avec Théodora ^^ ok ,  j'y vais )

    29
    Samedi 30 Décembre 2017 à 21:32

    - Ho...

    C'était vraiment injuste ! Il avait la malchance qui s'acharnait ou quoi ? Pourquoi, parmi tout les gueux de Port-Réal, avait-il fallu qu'il tombe sur celle ayant été virée des cuisines ?!

    - Ce... n'est pas grave. Il doit bien y avoir d'autres postes de libre au Donjon...

    30
    Samedi 30 Décembre 2017 à 21:47

    Théodora cachait toujours son visage.

    "Peut-être...on m'avait placé là car la personne qui m'avait fait venir ne pouvait pas confirmer que j'avais ma place."

    31
    Samedi 30 Décembre 2017 à 22:06

    - Quel place y aurait-il eut à confirmer ?

    Guillem n'y comprenait décidément rien

    32
    Samedi 30 Décembre 2017 à 22:18

    Théodora secoua la tête.

    "Je ne sais pas. Je devais simplement venir au Donjon Rouge."

    Mais Théodora savait que ce n'était pas les cuisines... Il ne l'avait pas vu cuisiné et elle n'avait jamais parlé de cuisine. 

    33
    Samedi 30 Décembre 2017 à 22:21

    Il soupira. Pas clair du tout cette histoire.

    - Ecoute... Je vais t'aider à monter jusque là-bas, tu va manger quelque chose, et nous te trouverons un emploi.

    Elle avait bien de la chance qu'il soit dans son bon jour... Et au bon endroit. Puisqu'il n'avait rien à faire à la capitale, il ne pouvait pas laisser ces pauvre femme à la rue sans éprouver de remords par la suite, puisqu'il avait commencé à l'aider. Il était trop tard pour faire demi-tour.

    34
    Samedi 30 Décembre 2017 à 22:33

    L'histoire n'était même pas claire pour Théodora. Elle était venue dans le flou complet au Donjon Rouge. 

    "Merci."

    La jeune femme ne savait pas quoi dire d'autre. Elle avait du mal à parler à cause de la déshydratation. 

    35
    Samedi 30 Décembre 2017 à 22:37

    Il passa un bras sous l'épaule de la jeune femme pour mieux la soutenir.

    - Ça ira comme ça ?

    Il fit quelques pas pour voir si elle suivait correctement.

    36
    Samedi 30 Décembre 2017 à 22:47

    Théodora marchait de nouveau correctement. Elle avait toujours le dos endolori mais elle allait déjà un peu mieux.

    "Oui, monsieur.. messire? "

    Elle ne savait pas réellement comment elle devait l'appeler. 

    37
    Samedi 30 Décembre 2017 à 22:53

    - Guillem... Ser Guillem : je suis chevalier. Et toi, tu es... ?

    Etant plus grand qu'elle en stature, il devait légèrement se pencher pour continuer à la soutenir.

    38
    Samedi 30 Décembre 2017 à 22:59

    Théodora releva légèrement la tête pour voir son visage. Elle avait assez releva la tête pour qu'il dicerne son visage avec cette bien étrange balafre. 

    "Théodora, Ser. Je me nomme Théodora."

    Théodora avait toujours pensé que les chevaliers étaient des hommes fiers et égoïstes... Enfin, tous ceux qu'elle avait vu venir chez Jayne.

    39
    Samedi 30 Décembre 2017 à 23:13

    Pour la première fois, Guillem pu apercevoir le visage de son interlocutrice. Il le trouva tout d'abord charmant : un visage fin, de beaux yeux noisettes... Tiens, non : un bel oeil noisette. L'autre était d'un blanc laiteux, surprenant. Il discerna alors l'autre partie de son visage, défigurée par une large cicatrice.

    La première réaction du chevalier fut de s'arrêter, mais il se força à reprendre que si de rien n'était, et même à sourire. Cette femme n'en était pas à ses premières souffrances, cette cicatrice en témoignait. Elle n'avait pas besoin que s'y ajoutent encore le dégoût et le dédain des autres.

    Guillem se surprit lui-même à faire preuve de tant d'empathie. Il faut dire que, jusqu'alors, il avait surtout côtoyé d'autre chevalier, des hommes de la cour et des femmes nobles. Dans ce milieu, montrer ses sentiments était faire preuve de faiblesse. Mais là, il était confronté directement à la dure réalité de la vie, et il se rendait compte qu'elle n'avait pas besoin d'être rendue encore plus froide.

    40
    Samedi 30 Décembre 2017 à 23:27

    théodora avait beau caché son visage, elle ne le détestait pas. Il lui arrivait, quand elle regardait uniquement la partie intact de son visage, de se trouvait bien... L'autre partie, celle défigurée, Théodora ne l'avait, tout d'abord pas détestée. Petite, cela ne l'avait pas dérangée au point de toujours caché son visage. 

    C'était en grandissant qu'elle avait remarqué les drôles de regards qu'on lui lançait et quand elle avait compris que c'était sa balafre qui était à l'origine de ses regards, elle avait commencé à se voir telle que ces yeux la voyaient. Elle avait commencé à perdre confiance en elle et à se trouver d'une apparence monstrueuse et repoussante. 

    Un homme pouvait se balader sans qu'on lui lance de tel regard avec une cicatrice comme la sienne. Un homme pouvait trouver un métier, fonder une famille avec une telle cicatrice. Il trouverait toujours une femme en versant une petite dot. Les femmes n'avaient pas les mêmes "privilèges" quand elles avaient ce genre de blessures. 

    41
    Lundi 1er Janvier 2018 à 19:37

    Le chevalier continua d'entraîner la jeune femme le long de la rue, sans prêter attention aux regard des autres. Il contournèrent la colline d'Aegon jusqu'à la rue principale, pour monter les marches menant au Donjon.

    Chaque pas l'approchant de sa destination faisait augmenter le stress de Guillem. Qu'allaient dire ses compagnons d'arme une fois arrivé ? Moqueries ? Railleries ? Dédain ? Et ce qu'il faisait mènera-t-il réellement à une amélioration dans la vie de cette femme, si elle avait déjà été rejetée du Donjon Rouge ?

    42
    Lundi 1er Janvier 2018 à 19:59

    Théodora s'inquiétait.  Ce chevalier pouvait-il réellement la faire entrer, comme ça, au Donjon Rouge? Elle appréhendait d'y retourner... et surtout de croiser le chef des cuisines. 

    Ils avançaient dans le silence le plus complet. 

    43
    Lundi 1er Janvier 2018 à 20:01

    (Tu veux faire une étape dans la rue Croche, ou directement au Donjon Rouge ?)

    44
    Lundi 1er Janvier 2018 à 21:23

    (directement donjon rouge, ça te va?)

    45
    Lundi 1er Janvier 2018 à 21:37

    (Oki !)

    46
    Vendredi 25 Mai 2018 à 19:51

    (ici pour Astal ?)

    47
    Vendredi 25 Mai 2018 à 22:58

    (Si tu veux. Tu as parlé à Mad Hatter ?)

    48
    Samedi 26 Mai 2018 à 08:16

    (oui, mais du coup je lui ai dit que je devais déjà RP avec toi, depuis le temps que je la fais traîner cette Astal...) 

    Astal marchait, déambulait, qu'elle sotte elle avait fait de revenir ici alors qu'elle ne connaissait même pas l'endroit de rendez vous ou bien qu'elle ne connaissait même pas la tête de la personne. Ça se trouve, c'était cette dame qui la croisait, ou bien celle-ci qui papotait avec d'autre. La mercenaire pestait, s'énervait intérieurement. 

    49
    Samedi 26 Mai 2018 à 09:35

    (Ha, d'accord. Je lui avais conseillé de s'adresser à toi pour RP parce que Astal était une des rares personnages qui soient au niveau de son mercenaire, mais si tu préfères directement lui faire retrouver directement son "employeuse", soit. C'est toi qui vois.)

    50
    Samedi 26 Mai 2018 à 14:07

    (je sais pas, depuis le temps qu'on attend... Mais si faut je lui redis qu'on RP un coup mais j'aurais peut être prefere voir l'employeuse avant et aller lui parler après)

    51
    Samedi 26 Mai 2018 à 18:48

    (Je te comprends : ça fais des mois maintenant qu'elle est dans l'incertitude. C'est partit alors !)

    Quelques longues minutes plus tard, une femme l'aborda avec simplicité :

    - Bonjour madame. A tout hasard, seriez-vous déjà allée à Vivesaigues ?

    Elle portait des vêtements simples, comme pourraient en mettre n'importe quelle femme du peuple.

    52
    Samedi 26 Mai 2018 à 18:53

    Surprise, Astal la deviseagea de ses yeux gris en répondant. Espérant presque que se soit la bonne femme, qui plus est que la ville demandée correspondait. 

    - Oui. Pourquoi ? Très peu bavarde, la salutation était trop vite oubliée. 

    53
    Samedi 26 Mai 2018 à 21:59

    La femme la parcouru des yeux comme pour jauger l'apparence de Arial.

    - Je crois que c'est moi que vous cherchez. Suivez-moi...

    Elle avait gardé un ton cordial malgré la réponse sèche de la mercenaire, mais on sentait dans ses mots que ce n'était pas naturel.

    54
    Samedi 26 Mai 2018 à 22:34

    Arial suivit. À quoi tenait la vie pour avoir peur de suivre quelqu'un ? En tout cas, si c'était bien cette personne, elle avait intérêt à être intéressante où elle se jura de l'embrocher et la faire cuire pour l'avoir fait déplacer et...et... Quitter Églantine. Mais ça, jamais elle ne se l'avoura. 

    55
    Dimanche 27 Mai 2018 à 10:23

    La femme remonta la rue et bifurqua dans la rue de la Gadoue.

    - Nous avons un bout de chemin à faire, prévint-elle, jusqu'à la porte des Dieux. Vous n'y voyez pas d'inconvénient ?

    Phrase de pure politesse : si Arial tenait à son contrat, elle n'avait de toute manière pas le choix.

    56
    Dimanche 27 Mai 2018 à 10:38

    La femme fit non de la tête en suivant sagement.amres avoir traverser le continent dans sa largeur, ce n'était pas la ville qui allait lui faire peur... 

    57
    Dimanche 27 Mai 2018 à 11:01

    Cette mercenaire n'était décidément pas bavarde. La femme s'agaça à nouveau mais ne tenta plus la moindre conversation pendant la traversée de la ville.

    (suite porte des dieux ? Ou directement au Kraken bleu si tu veux éviter les dix mille étapes)

    58
    Dimanche 27 Mai 2018 à 11:05

    (à part dire que je te suis, c'est tout ça que je vais faire alors autant y aller ? Et tu retourneras au jardins? Moi faut que j'aille chez Ester et au trou issu... Je sais, je m'habille et j'y vais)

    59
    Dimanche 27 Mai 2018 à 11:22

    (Ha oui, les jardins... Yep, je vais y faire un tour)

    60
    Dimanche 27 Mai 2018 à 11:24

    (tu n'aimes pas ? Si tu veux on met fin à la conversation là-bas)

    61
    Dimanche 27 Mai 2018 à 11:29

    (Mais non, t'inquiètes ! Juste que comme j'avais une après-midi chargée hier, j'ai eut tendance à regarder les réponses sans y répondre moi-même et... à oublier après. Ouais, je sais, c'est pas bien... vilain choucas. C'est pour ça qu'il ne faut pas hésiter à me rappeler à l'ordre de temps en temps sarcastic)

    62
    Dimanche 27 Mai 2018 à 11:38

    (ah oui t'en fais pas. Moi aussi des fois j'ai juste le temps de lire mais pas de répondre... )

    63
    Dimanche 27 Mai 2018 à 11:46

    (Du coup, on reprend à la Porte des Dieux ou au Kraken Bleu (puisque c'est là qu'elle l'y emmène))

    64
    Dimanche 27 Mai 2018 à 12:58

    Porte des dieux ?)

    65
    Dimanche 27 Mai 2018 à 15:40

    (D'accord !)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :