• Welon

     (joué par Fidaè)

    Prénom : Welon

     

    Age : 30 ans

     

    Sexe : masculin

     

    Apparence physique :

    Welon n’est pas un homme qui inspire la crainte à première vue. Il est de taille moyenne et est plutôt fin. Sa carrure n’est pas celle apparente des combattants, bien qu’il lui arrive de tenir tête face à son meilleur ami, un chevalier de Dorne. Disons simplement que ses muscles sont peut apparents sous ses tuniques contrairement à ceux des dorniens qui gonflent vite.

    Sa tête est plutôt fine, ses yeux ne sont pas grand ouverts, au contraire. On remarque difficilement ses iris bleues et ses petites pupilles. Il a donc le regard plutôt noir malgré sa couleur voulant être plus claire.
    Il a toujours une barbe naissante de deux à trois jours et son front et barré d’une cicatrice. Il en parle très peu mais ses proches savent qu’il s’agit d’une bagarre contre les rivaux principaux de son père. On y reviendra juste après.
    Pour finir, il a les cheveux longs et toujours nattés bien que quelques mèches restent trop courtes pour être attachées de cette manière. (et psiit ... Il a choppé les cheveux blancs par endroit.)

     

    Caractère :

    Il ne s’agit pas là d’un méchant bonhomme.

    De tempérament très calme, il est d’une patience surprenante et peut rester débattre plusieurs heures sans montrer une once d’irritation. Pourtant, ce n’est pas un homme de grande conversation. Il est discret sans être trop effacé et parle seulement lorsqu’on a besoin de lui. De ce fait, ses paroles restent pour la plupart du temps réfléchies.

    Se rattachant à son tempérament calme, voilà un homme sachant faire preuve d’une grande douceur dans ses gestes ou dans ses dires. Son sourire est souvent rassurant. En soit, il est loin d’avoir une face cachée ou un coté « psychopathe ». C’est juste un homme bon et serviable.

    Pourtant, il n’en va pas de sa franchise. Il courbe souvent l’échine, l’air de rien, et se contentera de se venger par derrière. Crasse pour crasse, il passe difficilement l’éponge et fait vite regretter un mauvais agissement, toujours avec sa petite marque de fabrique. « A trop pardonné, on se fait marcher dessus ». A la force du temps, il a acquit une certaine réputation et on dira souvent de lui que c’est un homme sympathique mais fourbe. Un homme perfide.

    Peut-être qu’il a sa face cachée enfaite...

    Pour finir, on ne peut parler de lui sans évoquer sa passion pour les eaux et les virées en mer. Homme libre et jamais rattaché à qui que ce soit, il œuvre seul pour faire fortune. Avec succès. On en déduit facilement une faculté de marchandage.

    De plus, c’est un homme modeste qui s’étale très peu sur sa richesse et sa réussite.

     

     

    Profession : riche marchand de Dorne, jouant ses cartes dans les exportations et les importations pour la famille Martell.

     

     

    Histoire (et famille si il y a) :

    Welon est née d’une famille des îles de Fer. Son père est constructeur aquéris de grands bateaux pour la flotte Graydjoy. Né le premier, il était destiné à reprendre les travaux de son père et d’écraser toute concurrence, passant alors au nom de premier constructeur de bateaux rapide. Car oui, ils ne s’attardent pas sur les bateaux de croisière ou de marchandises (bien qu’ils aient un petit effectif pour toucher le plus de monde possible).

    Pourtant, Welon n’a jamais vraiment désiré reprendre cet héritage. Il a toujours aimé la mer et rêvait d’aller conquérir les mers, comme tout bon né des Iles de Fer qui se respecte. De plus, il préférait toujours tester les bateaux de son père avant qu’ils ne rejoignent la flotte plutôt que d’aider à les construire.

    Un jour...Son petit frère vint. Agé de 6 ans de moins que lui, ce fut un soulagement de le voir apparaitre. Enfin ! Il allait pouvoir aller tenter sa chance ailleurs et revenir si le monde ne lui laissait pas sa chance (enfin ça, il se l’est dit une fois passé la quinzaine d’année). Son frère n’a jamais rechigné à l’idée de reprendre la fortune de son père et a œuvré avec Welon pour convaincre le maitre de la famille de laisser le grand partir. Ils étaient alors âgés de 17 et 11 ans. Un décision bien hâtive pour le cadet mais l’idée de servir son grand frère chéri était bien plus important que son avenir.

    Aussi surprenant que cela puisse paraitre, il n’y a jamais eu aucune rivalité entre les deux frère. Welon a toujours été heureux de s’occuper de Werge et le défendre. Il a toujours prit son rôle très au sérieux.

    Encore aujourd’hui, malgré la distance, ils restent liés par le sang et l’esprit. Jamais l’un sans l’autre. Ils se serrent les coudes quoi qu’il arrive.

    Je fais une rapide description de la bataille. Welon était âgé de 16ans et demi. Un jour où il se réveillait tranquillement, il aperçoit son père en mauvaise posture, entouré d'homme qui le menaçait. Ce n'était pas difficile de les reconnaitre : les rivaux principaux du marché de bateau. Ni une, ni deux, il réveille son cadet et le presse pour l'envoyer chercher des secours chez les artisans déjà au travail. Lui est sortie et a tenté de calmé le jeu. Pf… petit naïf. Les hommes armés n'ont pas chercher bien loin pour les menacer et en sont venu au main. Une violente bagarre s'en est suivit avant que les artisans ne viennent à la rescousse et frapper quelques un d'un bon coup de marteau. Depuis, ils n'ont plus été embêté. "Allez quoi, c'est une bataille à la loyale. Faites donc honneur à votre marchandises et ne devenez pas des vilains pour ça".   

     

    Parlons à présent de sa ruée vers le présent :

    A l’âge de 17 ans donc, Welon embarque à bord de la Sang-des-glaces et parcourt les mers autour de Westeros jusqu’à ses 20ans. De là, il commence son petit commerce, qui fleuris de jour en jour. Il se forge sa réputation dans le milieu d’un p’tit jeune honnête aux prix tout à fait abordable et réjouissant même.

    De 20 à 23 ans environ, il fait fleurir son marché et se voit obligé d’engager certains hommes pour maintenir le rythme imposé.

    C’est à 23 ans qu’il décide de retourner à Dorne, une région qui lui avait beaucoup plut lors de certaines escales. Il s’impose alors en force au milieu de tous les marchands.

    C’est à 25 ans qu’il est désigné marchand officiel de la famille régente.

    Bien sûr, il a fait des connaissances et il n'est pas rare de le voir aider par-ci par-là en journée. Tantôt aux écuries, tantôt avec son ami chevalier (qui lui a apprit quelques bases du combats de Dorne et avec qui il s'amuse à s'entrainer). Ou autres occupations. Mais chaque soir, il aime prendre quelques heures de son sommeil pour se faire une petite virée en mer, sur un bateau pas très grand et peu lourd. Il peut en profiter pour apprendre les bases de la navigation à un petit jeune du coin etc.  

     

     

    Image(s) (facultatif) :

    (dites vous qu'il était blanc comme neige avant sa vie à Dorne. Ca lui réussi mieux ce petit bronzage, même s'il n'a pas les gène d'un matte couleur argent. C'est tout ce que sa peau a put faire )


  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Juillet à 10:17

    J'aime bien ce début ! N. GHIS.

    2
    Jeudi 8 Août à 17:09

    Ce n'est pas réellement "un début", mais disons "une participation intéressante à une grande narration". La rédactrice de cette page (Fidaè) mérite bien ces félicitations, je suis d'accord !

    3
    Vendredi 9 Août à 22:37

    Et je suis censée répondre quelque chose ? Vous me faites trop plaisir pour que je trouve correctement mes mots ! Envolé le vocabulaire, effacées les jolies phrases. Je me retrouve comme une enfant à sourire devant vos compliments qui me font trop d'honneur. 

    Non vraiment ? Pourtant j'ai relevé des fautes, des répétitions, des choses qui sont déjà vues et revues… C'est pénible quand je fais ça non ? Ouais si on me l'a déjà dit. 

    Bon, vous avez comprit dans quel état je me trouve… Un grand merci ! C'est encourageant à toujours faire mieux donc merci beaucoup ! 

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :